Sunday, April 25, 2010

SAISON ELECTORALE AUX PHILIPPINES !

Vous ne le savez surement pas mais nous sommes rentrés officiellement en période électorale depuis quelques jours. Pour ceux qui vivent ici cela ne fait aucun doute, entre les affiches des candidats et des partis qui couvrent murs, portes, poteaux, tricycles et autres véhicules, des camions et jeepneys chargés de ''méga sonos'' qui sillonennt les rues en hurlants slogans et jingles à la gloire des candidats sur des musiques à la mode, c'est sûr, nous y sommes, c'est la saison életorale.

Le10 Mai prochain il y aura des élections générales sur l'ensemble du pays. Les Philippins vont se rendre aux urnes pout élir leurs repésentants, du Président de la République aux conseillers communaux en passant par vice-Président, Sénateurs (la moitié de la Chambre), la ''House of Representative (un peu l'équivalent de mos Députés), les Gouverneurs des provinces, les vice-Gouverneurs, les maires et adjoints, les conseillers municipaux, etc.

Le pays est en effervescence et tout le monde s'active. Où que vous soyez aux Philippines en ce moment vous sentez la fièvre des élections, le pays est en ébulition car les enjeux (financiers) sont importants, pour ceux qui seront élus. Les signes et les sons qui sont omniprésents vous rappellent que nous sommes entrés en période électorale.

Cependant avec toute cette activité, il n'y a pas que des points positifs. Comme la plupart des étrangers qui vivent aux Philippines (et de plus en plus de Philippins), il y a des choses que nous n'aimons absolument pas en cette période. Essayons de faire le point sur ces aspects que nous trouvons négatifs.


  • Les Sonos.                                                                                                                                    Camions, jeeps, tricycles et autres types de véhicules, parcourent les rues à toutes heures du jour. Ils sont équipés d'amplificateurs et d'énormes enceintes et hauts parleurs qui diffusent en boucle une ou deux chansons, jingles et slogans, le tout à la gloire du candidat dont les affiches et posters recouvrent le véhicule. Les chansons sont des ''tubs'' récents ou plus anciens, dont les paroles en tagalog ventes les mérites du postulant, mais tous bien bruyants (du style ''we will rock you ou we are the champions'' pour prendre Queens),. 

  • Les amplis, poussés à fond, diffusent des sons distordus et la plupart du temps totalement inaudibles, mais cela fait du bruit et ici le bruit ils aiment. Essayez d'imaginer ce que cela peut donner quand il y a plusieurs véhicules avec sonos dans la même rue ! Et ils roulent doucement, très doucement, afin que vous puissiez bien en profiter. Ils passent et repassent, commençant tôt le matin pour finir tard, très tard en soirée.
  • Attaque politiques.                                                                                                                       nous avons tous en mémoire des histoires d'attaques personnelles entre hommes politiques, en général des histoires concernant la vie privée de tel ou tel candidat. Mais cela n'a rien à voir avec ce qui se passe ici. Les attaques sont souvent bien réelles, avec des fusils d'assaut et des grenades. Je vais essayer de tenir le décompte des tués de la campagne électorale, ce qui ne va pas être très facile, il y en a si souvent.                                                                                                                                     Nous avons tous en mémoire les 57 personnes, dont de nombreux journalistes et avocats, massacrés et jetés dans une fosse commune le 23 novembre dernier. Coupables d'avoir accompagné l'épouse dun candidat au poste de gouverneur qui allait déposer la candidature de son mari dans la capitale de la province de Maguindanao. Cela n'a pas plu au Gouverneur en place qui a délégué son fils pour stopper cette candidature qu'il jugeait inopportune.
  • Les affiches.                                                                                                                                    Posters, affiches, banderoles, stickers, se retrouvent collés, glués, accrochés sur tous les supports possibles et imaginables. Les murs, portes, maisons, arbres, poteaux, panneaux en sont couverts. Souvent les personnes en charge de l'affichage ne se contentent pas d'une ou deux affiches, ils en collent dix, vingt, peut-être cent s'il y a de la place. Sont-ils payés à l'affiche ou veulent-ils empêcher l'adversaire de mettre ses propres affiches ? Rares sont les tricycles qui n'ont pas un ou deux poster de candidats accrochés à l'arrière de leur véhicule. Idem pour jeeps et jeepneys qui disparaissent sous les posters. Les voitures particuliéres ne sont pas épargnées, souvent avec une affiche qui bouche l'entrée d'air du radiateur, ce qui risque de ne pas être sans conséquence, il fait un bon 35° c à l'ombre.        Après quelques semaines, toutes ces affiches, banderoles et posters vont se décoller et tomber à terre pour se mélanger aux autres détritus qui jonchent déjà les bords des rues, transformant ces dernères en dépotoirs.
  • C'est une question de nom.                                                                                                          Pour se faire élire, c'est souvent une question de nom. Si vous avez un nom de famille populaire et connu, vous avez plus de chance d'être élu. Peu importe d'être ou non la personne pour laquelle les électeurs pensent voter, il suffit d'avoir le nom qui compte.
  • Du populisme primaire.                                                                                                                   Il n'y a pas de réelle campagne électorale (ou si peu) et les candidats n'ont pas de programmes.         De tous les prétendants à la fonction suprême aucun n'a présenté un programme pour expliquer ce qu'il veut faire, modifier ou changer. Quelques vagues promesses pour amuser le peuple lors de meetings, promesses qui seront vite oubliées une fois le candidat élu. Toutes leurs actions n'ont qu'un but, accroitre leur popularité. Les parents, les frères et sœurs, qui ils sont, ce qu'ils font, qu'elles sont les strars de cinéma qui soutiennent leur candidature, ceci est important. Leur politique ? Qui s'en préoccupe ? Les alliances se font et se défont au gré des sondages et les partis politiques ne jouent pratiquement aucun rôle. Mais les églises ... jouent leurs jeux.
  • Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

    Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
    Pseudo < dtesteil >

    Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

    Prendre sa retraite aux Philippines,
    Pourquoi ?
    7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
    de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
    le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
    à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
    des paysages grandioses.
    Une population chaleureuse et accueillante, 
    des tribus colorées.Un excellent service de santé 
    à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
    au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
    pas d’impôts ni de taxes.
                               
    Plus d'information sur la page ''livres''.


    Épouser une Femme Philippine”,

    sous titré, 

    Chercher Trouver et Marier une Pinay,


    S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

    Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

    Plus d’information sur la page ‘’livres’’



    Mon petit livre 

    101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




    Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



     EST-ELLE réelle ?
                  Est-elle celle qu’elle
                    Prétend être ?

    Enquêtes et Investigations
                       Aux Philippines

Post a Comment