Thursday, July 20, 2017

PHILIPPINES, IMPRESSIONS DE CEBU !

J'ai demandé à Richard, jeune Français fraîchement débarqué aux Philippines, de bien vouloir nous faire part de ses premières impressions de nouvel arrivé au pays des 7.107 îles.

Richard a eu la gentillesse de me répondre et je vous donne, en primeur, ses premières impressions.


Richard se présente ainsi :

Richard C., informaticien en stage à Cebu, Philippines : "Un pays dont la monnaie s’écrit PHP ne peut laisser indifférent un aspirant programmeur informatique. C’est ainsi que, suite à une formation de développeur suivie à Nantes, j’ai décidé de suivre un stage de trois mois aux Philippines, un pays dont je ne connaissais rien jusqu’alors."


"A la découverte de Cebu City, des Philippines et de ses habitants. Premières impressions.


Cebu City et l'île de Mactan

D’abord prendre le pouls de la ville. Flâner sur les trottoirs exigus. Défier la chaleur et se mêler à la population pour tenter de capter son mode de vie. Se laisser porter par les odeurs des produits que proposent les marchands de rue : mangues, bananes, ananas, poisson séché.

Cebu est une grande ville. On s’y déplace peu à pied, il fait trop chaud. On préfère le confort climatisé du taxi ou l’adrénaline de la moto. Ou encore, plus typique, les Jeepney, ces fabuleux minibus customisés, tunnés, colorés, qui sillonnent la ville. A l’intérieur, les quelques pesos à s’acquitter passent de main en main jusqu’au chauffeur. La monnaie emprunte le chemin adverse. Confiance absolue.

Sur la route, la circulation ressemble à un immense chaos. On double à droite, on emprunte la voie inverse, on coupe la priorité pour tourner, on klaxonne sans arrêt. Ce chaos n’est qu’impression : les conducteurs sont très calmes, ils roulent doucement et utilisent leur klaxon juste pour signaler leur présence. Il faudra intégrer ces codes si l’on songe à rouler soi-même ici.

Du côté de Moalboal

Une des caractéristiques du Philippin est sa tranquillité. On dirait qu’il ne se met jamais en colère. Le sourire est de rigueur, pour apaiser toute éventuelle tension. La vie n’est pas facile, pourquoi donc la compliquer avec mauvaise humeur ?

Ce qui le rend si joyeux, c’est aussi, peut-être, un goût particulier pour la chanson. Le Philippin chante à tout moment, et souvent juste. Il passe ses soirées dans les karaokés et la télévision regorge d’émissions musicales où les paroles s’inscrivent en sous-titre invitant à chanter en famille.

Retour en ville. Arrivé à destination, envisager de traverser la route. Pour l’arrivant, c’est mission impossible. Vous pouvez attendre, aucun véhicule ne vous laissera passer. En voiture comme à pied, il est rare que le Philippin vous cède le passage. Sans animosité aucune. C’est ainsi : on passe le premier, c’est ainsi. Forcer sa nature et passer devant… Même avec les dames ?

Moalboal

Je continue de flâner dans les rues de la ville. Près d’une église rebondit une grosse balle orange, un peu dégonflée. Ici, lorsqu’il voit un ballon, le gosse n’est pas pris d’une irrésistible envie de shooter dedans. Il s’en empare à deux mains, lève la tête et cherche le cerceau où il tentera un dunk d’anthologie. Le basket semble être le sport-roi. Partout, le moindre espace est occupé par des gamins s’affrontant sous les paniers en rêvant sans doute un peu de NBA.

Le Philippin est très hospitalier. Il vous commande fréquemment de vous joindre à sa table. Les barbecues sont très festifs. Le riz est présent à tous les repas. On partage un verre, au sens propre. Vous pouvez également être conviés à un boddle fight. Le riz est posé sur d’immenses feuilles de bananiers, avec la viande ou le poisson. Et vous partagez le repas à la main, sans couvert. Une tradition militaire, m’explique-t-on.

Il me reste encore tant à découvrir des Philippins et de leur mode de vie. La découverte d’un pays, c’est d’abord le passage obligé du touriste, ces endroits qu’il convient de visiter sous peine de passer pour un oublieux : Bohol, Moalboal, leur soleil, leurs plages magnifiques, leurs soirées en douceur. Une fois passé ce cap, il faudra devenir un véritable expat et profiter des bonheurs qu’offre ce pays si particulier.

Pour un prochain billet peut-être".

Si Richard nous parle bien du soleil, des plages, de la circulation anarchique, de la nourriture, des autochtones en général, il y a un sujet qu'il n'aborde pas... Les femmes et jeunes femmes philippines. Et pourtant, je me suis laissé dire que les jeunes femmes de Cebu sont, avec celles de Davao, les plus belles de l'archipel. 
Le coût de la vie est également passé sous silence, mais il faut dire que Cebu est une ville chère !

À tous et à toutes je souhaite une excellente fin de semaine.

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES,
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE,
TERRAINS À VENDRE,
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE,
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER,
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ,
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP,
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE,
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION. (NEW)
                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com


À toutes et à tous je souhaite une excellente fin de semaine.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines

















Sunday, July 16, 2017

UBER ET GRAB ... SONT ARRIVÉS !

Bonne nouvelle pour ceux qui détestent ou appréhendent de prendre un taxi aux Philippines.

GRAB et UBER sont arrivés aux Philippines !

Que ce soit à partir d’un aéroport ou de tout point dans les principales villes du pays, il vous est désormais possible de faire appel à UBER ou à son concurrent asiatique nommé GRAB. 

Véhicule GRAB

GRAB, qui fonctionne exactement sur le même principe qu’UBER, semble avoir pris une longueur d’avance sur son concurrent direct, principalement du fait qu’il est présent dans les principaux Centres Commerciaux de Manille et de sa banlieue.  Cette présence prend la forme de petites cabines de couleur verte que l’on trouve aux entrées des Malls de la capitale.

Pour celui qui n’utilise qu’occasionnellement les services de taxi, nul besoin de charger l’application GRAB ; que ce soit à l’hôtel ou dans un restaurant, vous demandez à la réception de vous commander un véhicule GRAB ou UBER.

Vous indiquez votre destination, l’on vous donne le temps que va mettre le véhicule pour arriver, une estimation du temps de la course et le prix. Et ce prix est fixe. Pas de problème de compteur, metro, meter à mettre en fonctionnement, pas de refus du fait d’embouteillage, pas de sur-facturation du fait qu’il pleut ou de l’humeur du chauffeur. De plus, la course va être le plus direct possible, pas de rallonge à espérer, le prix est fixé avant le départ.

Vous sortez d’un Mall, vous êtes chargé et avez besoin d’un véhicule ?

Petit stand GRAB

La petite cabine verte de GRAB est là et la demoiselle (ou dame) qui est à l’intérieur va se faire un plaisir de vous trouver rapidement un véhicule ; véhicule qui va s’arrêter devant vous, une fois que vous aurez donné à la charmante personne, l’information concernant votre destination. Quelques minutes d’attente, le véhicule dont vous avez le type, la marque et la couleur arrive, vous montez, remettez au chauffeur le formulaire qui vous a été donné par la charmante personne et c’est parti. Arrivé à votre destination, vous payez le chauffeur et vous sortez.

Ayant utilisé ce service à plusieurs reprises, mais uniquement dans Manille, je peux vous assurer que le système est rapide et efficace. De plus, en cas d’oublie de quelque chose dans le véhicule, il devrait vous être facile de le récupérer.

Terrible concurrence pour les taxis locaux !

Ceux-ci vont devoir rapidement s’adapter, faute de quoi ils pourraient disparaître.
Il semblerait que certains l’aient compris. Mes dernières expériences avec des taxis traditionnels ont été plus que positives. Chauffeur aimable et qui engage la conversation, mise en route du compteur sans avoir à le demander, route directe, pas de demande de rallonge pour pluie, embouteillage ou travaux.
Il semblerait que l’arrivée de la concurrence UBER ait tendance à assainir la profession.

Maintenant, si vous résidez au pays des 7.107 îles, vous pouvez charger les applications GRAB et UBER et vous utiliserez ces dernières ainsi :
Vous indiquez votre point de départ, l’endroit où vous vous trouvez, puis votre destination et vous tapez ‘’Next’’.

Suivre la progression du véhicule

La compagnie va vous trouver un véhicule disponible dans votre secteur. Vous allez alors recevoir des informations sur votre véhicule et votre chauffeur ; l’endroit où il se trouve et le temps qu’il va mettre pour arriver jusqu’à vous.

Grace à l’application, il vous est possible de suivre sa progression sur votre portable.

Les prix pratiqués par ces deux sociétés de services semblent être plus ou moins équivalents aux prix que vous pourriez payer avec un taxi traditionnel. Peut-être un tout petit peu plus élevés, mais difficile de faire des comparaisons avec seulement une petite dizaine d’expériences.

Si GRAB est présent à Singapour, en Malaisie, en Indonésie, en Thaïlande et au Vietnam, aux Philippines sa présence est limitée pour l’instant aux principales villes de l’archipel, à savoir : Manille, Cebu, Davao City, Iloilo, Bacolod, Baguio, Cagayan de Oro et Pampanga.

Dernièrement les sociétés UBER et GRAB ont été pénalisées d’une amende de cinq millions chacune pour violation des règles édictées par le LTFRB. Il semblerait que de nombreux chauffeurs utilisés par ces deux sociétés ne possèdent pas les accréditations nécessaires.

De plus, la grande majorité des véhicules ne possèdent aucune marque distinctive de leur appartenance à UBER ou à GRAB  et la quasi-totalité des chauffeurs ne portent pas de pièce d’identité visible. De ce fait, il est difficile pour les forces de l’ordre de contrôler ces véhicules qui demeurent anonymes dans le trafic urbain.

Véhicules venant de recevoir leur certification

Sur les 27.000-28.000 chauffeurs utilisés par chacune des deux entreprises, seulement 3.000 à 4.000 auraient les accréditations et autorisations nécessaires à leur activité.


Donc, bonne nouvelle…

Plus besoin d’attendre au bord du trottoir qu’un taxi traditionnel veuille bien vous faire la faveur de vous prendre.

Avec UBER et GRAB, vous n’aurez plus à attendre sous une pluie battante, vous resterez au sec à suivre sur votre application la progression de votre chauffeur. Pas de discussion au sujet de la mise en route du compteur, pas de ‘’plus one hundred’’ du fait des embouteillages ou de la pluie ; plus besoin de contrôler le trajet, l’intérêt de votre chauffeur étant de faire au plus court. Quelque chose de perdu ou d’oublié dans le véhicule, cela devrait pouvoir se résoudre rapidement.

https://www.grab.com/ph/rideguide/

À tous et à toutes je souhaite un excellent dimanche.


ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES,
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE,
TERRAINS À VENDRE,
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE,
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER,
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ,
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP,
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE,
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION. (NEW)
                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com

À toutes et à tous je souhaite une excellente journée.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines












Wednesday, July 12, 2017

THROW AWAY ... AIRLINE TICKET ?

Il semblerait que vous soyez nombreux à penser qu’il vous faut absolument un billet aller retour (round trip ticket) quand vous venez aux Philippines.

En fait il n’y a aucune loi ou règlement local qui vous demande d’avoir un billet aller et retour.
Par contre, il y a bien une loi qui, pour la plupart des passagers qui arrivent sur l’archipel, oblige à avoir un billet qui va permettre au passager de continuer son voyage (ongoing ticket).


Un billet aller retour, return ticket ou round trip ticket est un billet qui va vous amener à votre destination, puis vous ramener d’où vous venez, à votre point de départ.
C’est ainsi que, si vous achetez un billet Roissy Charles De Gaulle / Manille, à une date ultérieure à votre arrivée à Manille, ce billet vous permettra de faire Manille / Roissy. Ceci est un billet aller retour.

Un billet aller simple (one way ticket) est un billet d’avion qui va vous permettre de vous rendre de votre point d’origine à votre lieu de destination, sans autre vol après votre destination. Ainsi si vous achetez un billet qui vous amène de Nice à Manille et qui ne vous emmènera à aucune autre destination après Manille, ceci est un aller simple, ou one way ticket.

Un billet d’avion en cours (ongoing ticket) est un billet qui va vous emmener de votre point d’origine à votre lieu de destination, puis qui va vous emmener, plus tard, vers une autre destination. Cette dernière n’étant pas votre point d’origine. Pour exemple, un vol Amsterdam / Manille, qui sera suivi par la suite d’un vol Manille / Hong Kong. Le billet Manille / Hong Kong est dans ce cas le billet d’avion en cours (ongoing ticket). Peu importe la date à laquelle le vol Manille / Hong Kong aura lieu, c’est un ongoing ticket et le vol n’a nul besoin de se situer juste après l’arrivée à Manille.


Si vous venez passer des vacances aux Philippines, sauf à avoir un visa de résident ou un Balikbayan visa, il vous est demandé de présenter un billet d’avion en cours, valide pour une période de cinquante-neuf jours (59) qui suit le jour de votre arrivée sur le territoire. S’il y a bien une demande d’un billet en cours lors de votre arrivée, il n’y a pas de restriction concernant la destination, à partir du moment où ce billet vous emmène en dehors du territoire philippin.

Je rappelle que ce ticket doit être pour voyager dans les cinquante-neuf jours, pas plus, qui suivent votre arrivée aux Philippines.

Si vous venez en vacances ou en voyage d’affaire et que vous prévoyez de rester moins de cinquante neuf jours sur l’archipel, vous devriez acheter un billet aller / retour (round trip ticket).

Si vous souhaitez passer plus de cinquante-neuf jours sur place, vous avez deux solutions :
Soit acheter un billet aller / retour open, ce qui veut dire que vous pourrez utiliser le retour dans les trois cents soixante-quatre jours qui suivent votre arrivée sur l’archipel ;
Soit acheter un aller simple et un billet ‘’jetable (‘’throw away ticket’’) valide dans la période des cinquante-neuf jours qui suit votre arrivée aux Philippines.   

   
Billet jetable !
Comme tout est jetable de nos jours, pourquoi pas un ticket d’avion jetable ?

Vous n’aviez jamais entendu parler d’un ticket d’avion jetable jusqu’à ce jour, a ‘’throw away airline ticket’’ ?

Lisez, je vais vous expliquer.
Comme son nom l’indique, un ticket d’avion jetable est un ticket que vous n’allez pas utiliser, mais jeter.

Vous pouvez également le garder en souvenir, mais je n’y vois pas grand intérêt.

Si vous venez aux Philippines, que ce soit pour y vivre ou plus simplement pour y passer des vacances, la loi philippine vous oblige, lors de l’arrivée et du passage à l’Immigration, de présenter un billet d’avion qui prouve que vous pouvez ressortir de l’archipel. (Tout du moins un titre de transport, car il est possible que vous soyez arrivé par bateau ; c’est rare, mais cela existe).


Pour ceux qui viennent passer leurs vacances sur l’archipel, il s’agit du billet retour. Billet retour qui peut éventuellement comprendre quelques ‘’stops over’’ (arrêts, haltes) ici ou là. Hong-Kong, Singapour, Phnom Penh ou Siem Reap, Bangkok, etc., sont des endroits que vous souhaitez peut-être visiter avant de repartir vers l’Europe ou les Etas-Unis.

Toujours est-il que vous pouvez prouver à l’Immigration Philippine qu’il vous est possible de sortir du territoire, que vous avez un titre de transport valide pour repartir.

Maintenant qu’en est-il pour ceux qui souhaitent s’installer aux Philippines, ou tout du moins qui songent à y rester plusieurs années ?

Pour ce qui est de la première arrivée, tout du moins celle qui correspond à votre réelle installation sur place, un aller simple plus un ticket jetable semble être la meilleure solution. Sauf si… vous avez la possibilité d’acheter un aller / retour moins cher qu’un aller simple plus le billet jetable.

Donc vous arrivez aux Philippines avec votre billet jetable, votre sésame pour demeurer aux Philippines trois ans sous visa touristique. Au bout de ces trois ans il va vous falloir faire un petit tour à l’étranger, sortir du territoire philippin pour une journée ou plus, avant que de revenir sur l’archipel.


Disons que vous avez choisi Hong Kong pour faire votre petit tour hors des frontières et pour cela vous avez acheté un billet d’avion aller retour Manille / Hong Kong / Manille. Très bien, mais lorsque vous allez revenir aux Philippines, il va vous falloir à nouveau présenter un titre de transport comme quoi vous pouvez ressortir du territoire dans les cinquante-neuf jours qui suivent votre retour sur l’archipel !

Donc, il va vous falloir acheter un autre billet et c’est ce billet qui sera un billet ‘’jetable’’, un billet que vous n’allez pas utiliser, mais qui va vous permettre de revenir en toute légalité.

Comme il y a de grandes chances que ce billet, valable uniquement pour une certain date dans la période des cinquante-neuf jours qui suivent votre retour de Hong Kong, vous ne l’utilisiez jamais ; vous allez donc acheter le moins cher en aller simple. Des billets à moins de cinquante dollars US se trouvent facilement, généralement sur des vols de compagnies low cost en direction de Bornéo et qui décollent de Clark.

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES,
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE,
TERRAINS À VENDRE,
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE,
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER,
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ,
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP,
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE,
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION. (NEW)
                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com

À toutes et à tous je souhaite une excellente journée.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines