Wednesday, June 7, 2017

INFLATION ET RETRAITÉS AUX PHILIPPINES !

L'inflation désigne un phénomène économique qui se traduit par une hausse des prix généralisée, dû à un déséquilibre entre l'offre et la demande globale des biens et des services disponibles sur le marché. 

Ce qui se traduit par des prix plus élevés et donc une diminution de votre pouvoir d'achat si cette inflation n'est pas compensée par une hausse de vos revenus égale ou supérieure au taux d'inflation. 


Pour les retraités pensionnés qui vivent aux Philippines, ainsi pour ceux qui vivent de leurs rentes, sachez que l'inflation a été de 2,9 % en 2013, de 4,2 % en 2014, de 1,4 % en 2015, de 2,1 % en 2016 et l'estimation pour 2017 est de 3,4 %.

Si les retraites de base ont été augmentées de 2,1 % en 2012, la dernière augmentation, très symbolique, remonte au 1er octobre 2015... Elle fût de 0,1 %. Pour prendre un exemple, pas de revalorisation des retraites en 2014, alors que l'inflation aux Philippines se situait à 4,2 % !

Un autre facteur que vous devez prendre en compte est le taux de change, à savoir combien de pesos philippins vous allez avoir pour un euro.

Taux de change moyen sur une année pour un euro en pesos :

2011 : 60,29
2012 : 54,26
2013 : 56,37
2014 : 58,98
2015 : 50,49

Depuis le début de l'année 2017 l'euro reprend un peu de couleur (52 / 55), mais nous sommes bien loin des 75 et plus que nous avons connu à une certaine époque. J'écris époque, car cela tend à dater.


De plus, vous devez également tenir compte des frais de transfert et des frais de change.
Attention que de banque à banque, ces frais peuvent grimper jusqu'à 7 % des sommes transférées !

L'inflation, vous ne pouvez pas y faire grand chose ; sauf à ne pas fumer, à ne pas boire d'alcool (deux secteurs qui ont pris des claques ces dernières années), à cultiver fruits et légumes dans votre jardin, à élever quelques poules et cochons et à apprendre à pêcher.

Donc, sauf forte augmentation de la valeur de l'euro par rapport au peso, rien que pour compenser l'inflation prévue cette année aux Philippines, il va vous falloir augmenter vos revenus de 3,4 %.

Ne comptez pas sur une revalorisation des retraites en 2017 (basée sur l'inflation en France), le panier moyen de l'INSEE doit se composer de bulldozers, de balles de ping-pong, de grues et de marteaux piqueurs. D'où une inflation nulle... pour l'INSEE, pas pour mes nombreux amis qui se trouvent encore en France.

Maintenant, pour ceux qui n'ont pas eu la possibilité de compenser par des revenus supplémentaires leur perte de pouvoir d'achat, du fait de l'inflation locale sur les cinq dernières années, en simplifiant...


Inflation (15, 5 ans X 3 %), moins revalorisation 2,1 %, perte de pouvoir d'achat 12,9 %.
Maintenant, pour un retraité qui serait arrivé ici en 2011, avec un taux de change qui était à 60,29... 12,9 % + de l'ordre de 8 % (différence de taux de change), en simplifiant à l'extrême, il a, au moins, perdu 20 % de son pouvoir d'achat en six ans. 

C'est énorme et je vous conseille vivement d'en tenir compte dans vos calculs budgétaires. Une solution consiste à générer localement quelques revenus complémentaires. Mais, comme nous le disons souvent avec l'ami Ben (non, pas l'ours), encore faut-il connaître et bien connaître.

Inflation aux Philippines en 2017 et prévisions 2018.

L'augmentation des prix à la consommation s’est ralentie en mai et se situe au niveau le plus bas  de ces quatre  premiers mois de l’année 2017. Ceci, en raison de la baisse des coûts alimentaires et non alimentaires, comme le montrent les données de l'Autorité des statistiques des Philippines (PSA) dévoilées le 6 juin.

Le PSA, un organisme dépendant de la NEDA, la National Agency Development Authority, (NEDA), a informé que l'inflation globale s’est établie à 3,1 % le mois dernier, alors qu’elle était de 3,4 % en avril ;



Néanmoins, elle demeure plus élevée que le 1,6%  relevé le même mois (mai) en 2016.
Selon la NEDA, ce taux d'inflation plus faible est de bon augure pour l'économie du pays à court terme. 

Il demeure  inférieur aux attentes du marché qui tablait sur 3,3 pour cent et reste ainsi dans l'objectif du gouvernement qui table sur une inflation se situant entre  2,0 et 4,0 pour cent pour l’année 2017.

"Les ajustements de prix plus lents des produits alimentaires et non alimentaires ont contribué à une inflation plus lente en mai 2017", a déclaré la NEDA dans un communiqué.

L'inflation, pour le sous-groupe des aliments et des boissons non alcoolisées, a diminué de 3,8 % par rapport aux 4,2 % du mois précédent, en raison d’ajustements plus lents des prix des légumes, des poissons, des huiles et des graisses, ainsi que du sucre, de la confiture, du miel, du chocolat et de la confiserie.

Le ralentissement de l’augmentation des prix, plus particulièrement des légumes cultivés dans le Nord du pays, peut être attribué à une meilleure résistance des cultures. Ceci étant la conséquence de meilleures  conditions climatiques,  moins d’intempéries (tempêtes, typhons et inondations) et aux gelées moins fortes qu’habituellement et arrivées plus tôt dans l’année. Oui, il peut geler aux Philippines, principalement dans la région de Baguio (Cordillera Centrale), principal fournisseur de la Capitale en fruits et légumes.


Cependant, d'autres produits alimentaires comme les fruits, la viande et le riz, ont enregistré des augmentations de prix plus rapides en mai. L'inflation du riz s'est accélérée pour atteindre 2,4 %.

"Ces tendances témoignent de l'attention particulière que porte le gouvernement à l’inflation’’, compte tenu de l'impact important des prix alimentaires sur les plus pauvres. La modification des lois nationales, pour compenser l'expiration de l'exemption mise en place par l'OMC sur les quotas de riz, devrait également être poursuivie ", a déclaré le secrétaire à la planification socioéconomique Ernesto M. Pernia.

Le gouverneur de la Bangko Sentral ng Pilipinas, (La Banque Centrale des Philippines), Amando M. Tetangco Jr., a quant à lui déclaré que le taux réel d'inflation de mai était dans la fourchette des prévisions de la banque centrale pour le mois.

"Le passage à 3,1 % par rapport aux 3,4 % constaté en avril a été attribuée à des augmentations plus lentes des prix des produits alimentaires, des boissons et du tabac, ce qui conforte leur prévision d’une  l'inflation gérable, qui devrait se situer dans la fourchette ciblée pour cette année ainsi que pour 2018.


"La BSP continuera à surveiller les développements, ici et à l'étranger, qui peuvent potentiellement influencer l'inflation future et les prendra  en considération lors de ses prochaines réunions ", a déclaré Tetangco dans un message envoyé aux journalistes.

Parallèlement, l'inflation non alimentaire a également ralenti à 2,5 % en mai, contre 2,7 % en avril, grâce à des ajustements de prix plus lents pour les vêtements et les chaussures, l'ameublement, l'équipement domestique, la santé, les transports, la communication, les loisirs et la culture.

Ceci fait suite à l'augmentation plus lente des prix intérieurs de l'essence au cours de la période. Une inflation plus lente a été enregistrée pour l'essence sans plomb, le diesel, le kérosène et le GPL en mai 2017 par rapport au mois précédent.

Pernia a déclaré que les perspectives économiques globales du pays demeurent encourageantes, compte tenu des récents développements nationaux et internationaux.
"Sur le front extérieur, les perspectives de croissance pour l'économie mondiale se sont améliorées et la reprise attendue du commerce international devrait fournir une offre suffisante pour l’exportation de nos produits et donc soutenir notre production nationale", a déclaré Pernia.

Il a ajouté que, sur le front domestique, des conditions météorologiques favorables devraient prévaloir, ceci en fonction des dernières données de PAGASA et de l'Institut international de recherche pour le climat et la société.

Cela devrait conduire à une production accrue des produits agricoles, en particulier pour le palay (riz) et le maïs.

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES :
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE :
TERRAINS À VENDRE :
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE :
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER :
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ :
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP :
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE :
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION : (NEW)
                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com



À tous et à toutes, je souhaite une excellente fin de semaine.
‘’Mabuhay’’ et à bientôt sur l’archipel du sourire. 


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines





Post a Comment