Tuesday, March 7, 2017

L'ÉTÉ ... PHILIPPIN !

Eh oui, nous voici déjà en mars, ce qui aux Philippines veut dire la fin de l’hiver (?) et le début de l’été. Sans transition aucune, nous allons passer des nuits et matinées fraîches aux après-midi qui peuvent parfois être torrides.

Si, à Ternate, une petite ville qui se situe à une cinquantaine de kilomètres dans le Sud-ouest de Manille, la température ne descend jamais en dessous de dix-huit degrés Celsius, car nous nous situons en bord de mer, je peux néanmoins  vous assurer qu’il m’arrive parfois d’avoir froid. Spécialement lorsqu’il me faut emmener, vers six heures du matin, les enfants à l’école en utilisant une motocyclette.

Le long... des golfs clairs

Mars aux Philippines, cela veut également dire qu’un certain nombre de choses vont être différentes de ce qu’elles sont dans d’autres parties du monde. Donc, nous entrons dans la période estival ; ici l’été commence au mois de mars et se termine durant la première quinzaine de juin. Lors des premières pluies de la mousson du Sud-ouest en ce qui concerne la façade Ouest de l’archipel.

Les écoles vont fermer à la fin du mois pour ne rouvrir que dans la première semaine de juin. Les grandes vacances pour les gamins qui n’auront pas à supporter, dans des salles de classe, les fortes chaleurs de l’été philippin. Le thermomètre dépasse parfois les trente-cinq degrés Celsius et croyez-moi, lorsque la température de l’air approche et surtout dépasse la température du corps humain, cela devient réellement difficile.

Plages, baignades et peut-être quelques séjours dans les stations d’altitude, seront alors au programme de nombreux gamins. Pour certains étudiants, comme c’est le cas pour ma fille aînée, les cours vont néanmoins se poursuivre durant le mois d’avril et peut-être une partie du mois de mai. Ses grandes vacances vont s’en trouver considérablement raccourcies.

Quelques expériences ont été faites de calquer les grandes vacances philippines sur les vacances scolaires européennes et américaines. Mais cela ne semble pas vouloir se généraliser sur l’ensemble du territoire, les mois d’avril et de mai sont réellement torrides et la grande majorité des salles de classe ne sont pas climatisées.

Une des nombreuses écoles primaires de Ternate

Le fait que les (très nombreux) enfants n’aillent plus à l’école, peut parfois affecter ceux d’entre nous qui utilisent l’internet quotidiennement. Pourquoi, me direz-vous ?

Ces enfants, qui ne vont plus à l’école, sont à la maison tout au long de la journée et, tout au long de la journée ils vont jouer sur leurs portables, tablettes et autres PC. Les plus pauvres, ceux qui n’ont pas d’appareils pour se connecter, vont se rendre dans un internet café où, pour quinze pesos (€ 30 cts.) de l’heure, ils vont pouvoir jouer en ligne. Les internets café, nous en avons à chaque coin de rue, sont tous bondés et encore plus utilisés durant la période des vacances scolaires.

Imaginez, des millions d’enfants jouant en ligne  à travers l’archipel !

Votre connexion, qui n’était déjà pas terrible en temps normal, subitement se met à fonctionner au ralenti. La bande passante est consommée par tous ces gosses qui jouent, à la maison et dans les internets café ! Dès huit heures du matin et ce jusqu’à une heure avancée de la nuit, il vous est difficile, voire impossible de vous connecter.

Dans certains endroits et en fonction de votre fournisseur internet, cela arrive aussi en période scolaire. Dès la sortie des écoles, en fin d’après-midi, votre connexion décroche. Les gamins sont en train de jouer en ligne et comme ils sont tous accros ! 

Nous voici donc au début de l’été philippin et il commence à faire chaud. Il est onze heures et bien que la température se situait autour de vingt petits degrés ce matin vers six heures, le mercure affiche désormais un bon vingt-neuf. Heureusement, nous ne sommes pas loin de la mer et les alizées rafraichissent quelques peu l’atmosphère. À l’ombre, c’est tout à fait supportable.

Le ciel bleu... de Ternate

Néanmoins, il va faire de plus en plus chaud, surtout que cette impression de chaleur va être accentuée par le fait qu’il ne va pas pleuvoir ou peu pleuvoir. Sauf dans le Sud de l’archipel où, du fait d’un climat équatorial, les pluies sont mieux réparties tout au long de l’année. 
Dans la région de Davao, les jours où il pleut toute une journée se comptent sur les doigts des deux mains. En cette période de l’année, ce sont plutôt des pluies d’orage quotidiennes qui tombent en fin d’après-midi ou en début de soirée.

Le mois de mars c’est également le mois des graduations pour les élèves et étudiants. Cela ressemble un peu à la distribution des prix telle que je l’ai connue, bien qu’ici l’on distribue plutôt des médailles, des diplômes et des certificats. De plus, ces graduations n’ont lieu que pour le passage d’un niveau d’éducation à un autre. L’élève, puis l’étudiant, va en général connaitre quatre graduations durant sa scolarité. La première va célébrer son passage de la maternelle au primaire, la seconde son passage du primaire au secondaire, la troisième confirmera la fin de ses études secondaires ; par la suite, en fonction de l’orientation choisie pour les études supérieures, chaque fin de cycle où obtention de diplôme, fera l’objet d’une graduation.

Graduation

Et à chaque fois, cela se passe en grande pompe et en présence d’officiels du gouvernement. Hymne National,  musique solennelle, discours, passages sur une estrade, présentation des armes, remises de médailles et diplômes après quelques speechs, etc.

Le Philippin adore les cérémonies officielles et solennelles !
Il est, de plus, souvent très formel.

La toge et le ‘’Mortarboard’’, ce chapeau carré, orné d’un pompon qui le fait légèrement pencher sur le côté, sont obligatoires. Le ‘’Mortarboard’’, également appelé Mortier ou Oxford Cap, est particulièrement ancré dans la tradition américaine.

Sur le podium

Mais ici, aux Philippines, les gamins de six ans qui passent du jardin d’enfants au primaire, portent également la toge et le Mortier… et ils ne sont pas peu fiers !


À toutes et à tous je souhaite une excellente journée.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES :
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE :
TERRAINS À VENDRE :
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE :
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER :
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ :
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP :
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE :
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION : (NEW)
                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com

Retrouvez-moi sur  :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines





Post a Comment