Wednesday, December 18, 2013

NIELSON ... MANILA INTERNATIONAL AIRPORT ?


Savez-vous que lorsque vous déambulez le long de ‘’Ayala Avenue’’ dans le district de Makati ou de Paseo de Roxas, toujours à Makati, vous marchez en fait sur les anciennes pistes du premier aéroport international des Philippines ?

La tour de contrôle et la salle d’embarquement sont toujours là, visibles et bien présentes, encore faut-il faire l’effort de les découvrir.


Tout commence au début des années 1930 avec l’arrivée sur l’archipel de Laurie Reuben Nelson, un homme d’affaire Neo Zélandais (donc Britannique à l’époque), intéressé à réaliser des affaires aux Philippines. Nielson était un de ces nombreux étrangers attiré par les opportunités qu’offrait alors le pays.

Arrivé à Manille au début des années 30 avec son épouse américaine, il monte sa propre compagnie, L R. Nielson & Co, spécialisée dans les valeurs mobilières, le courtage, l’importation et les mines. 

Nielson est également membre du conseil d’administration de la succursale de Manille de la Hong Kong and Shanghai Banking Corporation.



A une époque ou le développement de l’aviation commerciale est en plein essor, Nielson qui est un enthousiaste, s’investit dans le projet de construire un aéroport à Manille et de créer une école de pilotage.

L’époque idéale pour pour suivre ce projet, il y avait alors un réel besoin pour un aéroport, ceci du fait d’une incroyable augmentation de l’activité économique dans le pays, plus spécialement dans l’industrie des mines. En même temps, le gouvernement du Président Quezon encourageait à cette époque les projets d’infrastructures.


C’est le 8 février 1919 qui marque le début du transport de passagers.
Ce jour-là, pour la première fois des passagers partent, à bord d’un Goliath F 60, de Toussus le Noble (près de Versailles), pour atterrir à Kenley près de Londres, ceci après deux heures trente -sept de vol.

Les années suivantes, la création de lignes de transports aériens explose, qu’elles soient domestiques ou internationales.

A partir de 1930, les avions sont de plus en plus sûrs et performants, du fait de l’évolution importante de la technique et l’on assiste à l’arrivée de nombreux constructeurs sur le marché du transport aérien.

Fokker, Dornier, Junkers, Boeing, Douglas, Lockheed, Beechcraft, avec une prépondérance accrue pour les avions américains.

Immobilisme européen, montée en puissance des constructeurs américains.

Les constructeurs américains proposent des avions métalliques, bimoteurs, rapides et endurants, de plus en plus fiables et pouvant transporter de plus en plus de passagers ; Boeing 247, Douglas DC 1 puis le fameux DC 3 ou C47 pour sa version militaire, Lockheed L 10, etc.


Notre homme, Nielson, arrive à convaincre plusieurs autres investisseurs étrangers à se joindre au projet de la création d’un aéroport à Manille. La construction commence sur un terrain de 42 hectares, loué à la compagnie Ayala y Cia, situé à Makati.

Le terrain sur lequel se trouvait l’aéroport faisait partie de l’hacienda San Pedro de Makati, une propriété détenue par une famille Filipino-espagnole, la famille Ayala. L’Hacienda comprenait alors la majorité des terrains qui composent de nos jours la Cité de Makati.

Lorsque Henrique Zobel de Yayala (1877-1943), alors un senior manager de Ayala y Cia et aide spécial du Président Manuel L. Quezon, entendit parler du projet, il fût séduit par ce dernier et entra en contact avec l’équipe de Nelson qui se proposait de construire un aéroport clé en main.

Immédiatement il offrit la possibilité de construire ce dernier sur une partie de l’Hacienda San Pedro de Makati. Un endroit idéal pour la construction d’un aéroport du fait de la proximité de la ville, du peu de population qui y vivait, du fait que le sol y était dur et qu’entouré de champs de riz, il était parfaitement dégagé et bien visible du ciel.

Quand il fût inauguré en juillet 1937, the Nielson Airport était alors l’aéroport le plus grand et le mieux équipé d’Asie.


Immédiatement après son inauguration, l’aéroport Nielson devint la base de l’American Far Eastern School of Aviation. Plus important, avec l’introduction de vols commerciaux, il devint la première porte d’entrée et de sortie entre Manille et le reste du pays et, par la suite, entre les Philippines et le reste du monde.

La compagnie ‘’Aérial Taxi Company ‘’(PATCO), la première compagnie aérienne créée aux Philippines et la Iloilo Negros Air Express Company, la première compagnie détenue par des Nationaux Philippins, commencèrent leurs opérations à partir de l’aéroport de Nielson.

Quand Philippines Airlines fût créée, son premier vol commercial, en mars 1941, décolla de Nielson en direction de Baguio. Ce vol s’effectua, si ma mémoire est bonne, avec un Lockheed modèle 18 et avec 7 passagers.

J’ai récemment vu un L 18, ou sa version militaire C 45, à train classique, au décollage sur la piste 13 de l’aéroport de Manille. La Philippines Army Air corps en possède au moins un.
Cet avion a été construit à plus de 9.000 exemplaires, en différentes versions et nombreux sont ceux qui volent encore.

En réponse à la politique expansionniste du Japon, les autorités Philippines installèrent le quartier général de la Far East Air Force à Nielson ‘’airport’’.


Viscount avec un B 26 US en arrière plan.

Les vols commerciaux furent arrêtés en octobre 1941 et les transporteurs privés se repositionnèrent sur la base ,de ce qui est de nos jours Villamor Air Base, afin de faire de la place pour l’US Air Force.


Quand les avions japonais attaquèrent les Philippines le 8 décembre 1941, les avions furent repérés par les radars du nord de Luzon (Sangley point). Les FEAF de Nielson furent alertés, mais malheureusement trop tard, les bombes tombaient déjà sur Clark, une base aérienne située à 80 kilomètres au nord de Manille.

Le 9 décembre, c’est Nielson qui était sous le siège de l’aviation nippone.
Ne pouvant défendre la ville, Macarthur concentra ses forces sur Bataan et déclara Manille ville ouverte.

Les forces d’occupation japonaises vont transformer la tour de contrôle et la salle d’embarquement en quartier général.

Lors de la prise de la capitale, les Japonais vont arrêter la famille Nielson. L’épouse et les enfants seront internés dans un camp à l’Université de Saint Thomas, Laurie Reuben Nielson, en tant que citoyen britannique, sera envoyé comme prisonnier vers Hong Kong.


Personne ne l’a jamais revu et personne n’a jamais plus entendu parler de lui depuis.
Au moment de la libération des Philippines, tous les business et propriétés de Nielson avaient disparu.

Après que son épouse et ses enfants aient quitté les Philippines pour les États Unis, tout ce qui restait de l’aventure de cet homme sur l’archipel, se résumait à un nom, le nom de l’aéroport qu’il avait construit.

Après la victoire sur les Japonais, l’aéroport, partiellement abimé et ses facilités vont êtres totalement restaurés, les vols commerciaux vont reprendre, y compris des vols internationaux à partir de 1946.

En 1948, l’aéroport cesse ses opérations à partir de Nielson et il est transféré à Pasay, adjacent à la base militaire de Villamor, où il se trouve toujours, sous le nom de Niño Aquino International Airport.


Les terrains sur lesquels se situait le terrain d’aviation sont rendus à la Ayala y Cia et les pistes sont transformées en routes. Ce sont de nos jours, Ayala avenue pour la plus grande des pistes et Paseo de Roxas pour la plus petite. 

Les terrains où se trouvaient les installations, ont été sacrifiés pour le développement du ‘’business and commercial district’’ de Makati.

Les propriétaires ont conservé et préservé le terminal passagers et la tour de contrôle qui, connue sous le nom de tour Nielson, peuvent (sous réserve) être visités.

Dans les années qui ont suivies la fermeture de l’aéroport, la tour Nielson, un bâtiment de deux étages qui ressemble à un aéroplane vu de l’œil d’un oiseau en vol, fût utilisée de différentes manières ; quartier général d’un détachement de police, bureaux de la société Integrated Property Management Corporation (une société du groupe Ayala). 

De la fin des années 70 à avril 1994 un groupe d’investisseurs Philippins loua la tour qu’ils transformèrent en un Club-Reataurant semi-privé de première classe.

En 1996, après deux ans de travaux de rénovation, la tour Nielson devint officiellement le siège permanent de la ‘’Filipinas Heritage Library’’.


Pour ceux que cela intéresse, pour les nostalgiques du vieux Manille, si vous vous trouvez sur Ayala avenue en direction de l’est, vous tournez à gauche dans Makati  Avenue et vous y êtes.
La Nielson Tour se trouve à cet endroit !



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’





Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’




 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines




Post a Comment