Friday, November 30, 2012

PREMIÈRE ARRIVÉE ... AUX PHILIPPINES !


Certains d'entre vous ont déjà lu ce post, mis sur mon blog ''Ma Retraite aux Philippines'' le 15 juin dernier.
A la fin du post vous comprendrez pourquoi ce post revient aujourd'hui sur Expat aux Philippines.
Dans mes posts je l'appelle Harry, mais en fait il faut lire Henri.


Aujourd’hui c’est Henri, jeune Canadien de la Belle Province qui va vous donner ses impressions lors de sa première arrivée aux Philippines.

Besoin de changer d’air, de décompresser, de se refaire une santé, Harry a débarqué à l’aéroport du Ninoy Aquino un soir de décembre 2011.

Accompagné de son fils Jonathan, il est resté plus ou moins sage, au début tout du moins.

La suite vous la connaissez si vous suivez mes posts.
Acheter une moto aux Philippines et Rosalita la revanche !

Mais,laissons s’exprimer Henri.



Dieu des Routes

Dieu des Routes a pris naissance le 12 février 2012, après deux mois d’aventures et d’observations aux Philippines. 

Dieu des Routes se veut être une source d’information, selon une vision personnelle et une perspective empreinte d’ouverture d’esprit et de partage universel. Ici, pas de religion, de jugement de valeur ou de racisme.

Seulement une cueillette et un partage d’information que je souhaite transmettre à d’autres personnes intéressées à recevoir, sans aucune prétention de ma part.
C’est mon expérience et ma vision personnelle de la vie, des gens et de la culture Philippine que je vous livre dans ce post.

Je souhaite ainsi aider les gens à se faire une idée objective des Philippines.
Je voudrais dresser un portrait,  non pas d’un point de vue politique, économique ou religieux, mais plutôt à l’aide d’une perspective sociale, spirituelle et très personnelle.

Je ne prétends pas à la vérité et ne recherche pas l’argumentation ou la critique.

Le lecteur n’a pas besoin de moi pour cela.
Je vous souhaite donc une expérience que j’espère des plus agréables.

Mon nom est Henri, j’ai 48 ans et je suis Canadien français de la région de Montréal, la Belle Province.

J’ai entrepris de venir aux Philippines et j’y suis arrivé le 12 décembre 2011, en compagnie de mon fils Jonathan âgé de 16 ans, qui depuis est retourné au Canada, études obligent.

Après deux mois d’immersion, j’ai décidé avec l’aide et l’encouragement d’un ami qui réside aux Philippines depuis plus de quinze ans, de me lancer pour la toute première fois à chanter sur un karaoké local et ce devant plusieurs personnes.

Mais laissez-moi vous raconter mon arrivée au pays des 7.107 îles

Arrivée à Manille

C’est long, très long à partir de la province de Québec, au Canada, pour se rendre aux Philippines.
Montréal / New-York, 2 heures,
New-York / le Japon, 14 heures,
Japon, les Philippines, 4 heures supplémentaires.


De plus il faut arriver près de deux heures avant le décollage de Montréal et compter une bonne heure pour sortir de l’aéroport de Manille … en tout, tablez sur 24 heures.

Donc au total plus d’une journée, y compris une escale de cinq heures à John F. Kennedy et une autre d’une heure à Narita pour le` `fuel``.

Après l’approche intermédiaire, l’A 380 est maintenant gentiment axé sur l’ILS de la piste 06 du Niño Aquino International Airport ; 3000 pieds, interception du Glide et cela descend maintenant tranquillement à plus ou moins 500 pieds minutes.   

Pas beaucoup de lumière, il est pourtant environ 19h00 et la nuit est tombée depuis longtemps sur cette région des tropiques.

Tout d’un coup, à environ 1000 pieds, on aperçoit beaucoup, énormément de lumières, des myriades de points lumineux.

Mais ces lumières, elles sont sur l’eau, sont-elles … dans l’eau ?

Pas sur la terre, mais dans l’eau, rectification sur l’eau compte tenu des reflets.
Mais ... les pistes d’atterrissage aux Philippines sont-elles construites dans l’eau, sur l’eau ???
Mais non... il s’agit de Laguna de Bay, le plus grand lac d’eau douce d’Asie et les lumières sont celles des milliers de pêcheurs qui pêchent au lamparo dans ces eaux très poissonneuses.

Ce sont également toutes ces lumières des parcs piscicoles, avec ici et là quelques maisons sur pilotis.

L’atterrissage s’effectue en douceur; merci au temps clément et un grand bravo a tout l’équipage de Delta Airlines.

Pour les notes : confort 8 sur 10 et nourriture 10 sur 10.
Service, collations et rafraîchissements ; bière et vin disponibles en classe économique sur simple demande.

Je recommande vivement cette compagnie, dans laquelle je précise, je n’ai aucun intérêt particulier.


Le 15 décembre 2012

Bon, 12 heures de décalage horaire et  ma montre Aviator me fait savoir que cela fait 38 heures que je n’ai pas dormi.

Mais je ne suis pas capable de dormir en avion.
Mon fils lui par contre a bien dormi ; au moins huit heures sur les presque 20 heures à l’intérieur de la carlingue.

Bon, encore les douanes et les contrôles radio-graphiques pour voir si t’as pas foutu un engin explosif dans ton cul et hope (espoir en anglais) la sortie de l’aéroport, un Philippin avec une pancarte qui indique : ‘’City Garden Hôtel’’.

Et bien oui, j’avais pris grand soin de réserver mon hôtel, selon mon budget et mes aspirations, au moins un mois avant mon arrivée aux Philippines et je vous conseille fortement de faire de même, car l’on ne sait jamais dans quelle période l’on va se retrouver.

Aux Philippines, la saison touristique court de fin novembre à début mars, mais selon les différents évènements culturels et autres, il ne vous sera pas toujours facile de trouver une chambre dans votre hôtel préféré.

Imaginez, arriver le 15 décembre, neuf jours avant Noël et sans réservation ... un peu court jeune homme.

J’ai choisi le City Garden Hôtel à Makati pour diverses raisons.

Il est situé à une courte distance de l’aéroport, environ 20 minutes dans des conditions de trafic routier normal.
De plus Makati c’est un des quartiers des affaires de manille, donc tous les services nécessaires se trouvent à proximité.
Dernier point et non des moindres, une piscine et un centre de conditionnement physique (salle de gym) sont à disposition de la clientèle et à l’époque je m’entraînais quatre jours par semaine.

Aussi, je me suis fait baliser sur plusieurs et différentes choses en ce qui concerne les Philippines par deux amis français que j’ai connus sur expat-blog.


Un site sur lequel les expatriés de provenances diverses nous donne leurs impressions et expériences des Philippines.

Mon ``user name ``sur expat.blog’’ ?  Lovanpece. Je vous conseille fortement ce blogs que j’ai consulté des mois avant mon départ pour les Philippines ; une riche source d’information et des conseils judicieux.

Il est tard ce soir et Jonathan et moi avons l’air de deux zombies ... Il fait chaud, mais nous sommes  tellement crevés que nous ne ressentons pas la chaleur.

Le type à la pancarte nous emmène à quelques pas de la porte de sortie de l’aéroport ; un petit salon ou les voyageurs des trois différents City Garden à Manille se retrouve, histoire de reprendre un peu leurs esprits dans l’attente de la voiture qui nous conduira à l’hôtel.
Le prix de la course, voiture privée 800 pesos, mais si c’est la première fois que vous arrivez à manille je vous le recommande vivement. 1,000 pesos = 25.00$ Canadien.

Une mini-fourgonnette est aussi disponible pour groupes de quatre personnes ou plus pour le même tarif.
Et en avant, l’aventure commence.

Premier choc culturel, nous avons les yeux tout grands écarquillés et soudain la fatigue a disparue pour faire place à un léger haut le cœur qui laisse un arrière-gout amer dans la bouche...
Nous croyons être dans un parc d’amusement, dans une sorte de cylindre à la con qui se promène de gauche à droite à en tenir les poignées de porte du véhicule et à l’occasion les épaules de Jonathan et les miennes s’entrechoquent.

En zig-zag, de gauche à droite et de droite à gauche, souvent sans clignotants (souvent ils ne fonctionnent pas), ont évite un camion, puis une voiture, hoops un freinage brusque, on se dirige vers l’avant et hop le pied sur l’accélérateur histoire de faire en sorte que notre estomac nous indique qu’il existe encore...

Va savoir où ils se procurent leurs licences pour conduire, il s’agit plutôt d’un permis pour tuer.
Ils n’ont pas de cours de conduite aux Philippines, peu de normes de sécurité. Le contrôle de la pollution sur les véhicules … existe … sur le papier.

C’est leur façon de conduire et il est très paradoxale de prendre conscience que les accidents sont plutôt rares à Manille. Il y a plus de 15 millions d’habitant à Manille et il doit y avoir autant de taxi qu’à New York aux USA, sinon plus.

Après environ 20 minutes d’émotions fortes nous arrivons enfin à l’hôtel.
L’autoroute est à quatre, parfois cinq voies, une sorte de périphérique que le nomme ici EDSA.

Pour nous rendre à Makati, un des quartiers d’affaires de Manille, la circulation est plutôt fluide. Où sont les bouchons de Manille ?
Il faut dire qu’il commence à se faire tard.

Le City Garden est un établissement trois étoiles.
Mais selon quelles normes ?
A avoir regardé les photographies des chambres offertes et les différentes images présentées sur le net, cela m’a semblé très bien.
Nous  allons voir maintenant la réalité de la chose.

Il existe cinq types de catégorie de chambre au City Garden de Makati.
 - Superior           : 2,900.00  ( PHP)
 - Executive         : 3,380,00  ( PHP)
 - Deluxe             : 3,620.00  ( PHP)
 - Exec.Superior  : 3,870.00  ( PHP)
 - Exec.Deluxe    : 3,980.00  ( PHP)


Prix auxquels il faut ajouter une taxe gouvernementale de 12 %.
Gratuit pour les enfants de 12 ans et en dessous.
Pour deux nuits repas compris :
Pour Jonathan et moi 300.00 $ dollar Canadien dans une chambre Exécutive avec deux lits.
Le City Garden est située à l’angle des rues Makati Av. et Kalayan Av. Sur le site TripAdvisor.fr l’hôtel est classé numéro trois sur 54 à Makati.
Chambre petite pour l’exécutives, mais très propre et salle d’eau appropriée, pas de bain.

La nourriture est très correcte à l’hôtel, mais quand on devient habitué à Manille on découvre tout plein d’autres restaurants très intéressants et très abordables, du genre à  250 P.
Mais pour moi il est devenu très facile de me nourrir au PH pour moins de 100 Pesos par repas.


Au dernier étage du City Garden se trouve une piscine extérieure, ouverte et adjacente à une salle à manger pour environ une cinquantaine de personnes, tout ceci au 35ème étage de l’établissement.
Une vue à vous couper le souffle sur 270 degré.

Je vous recommande vivement le City Garden Hôtel pour un court séjour.
Maintenant que mon fils est retourné au Canada, je retourne régulièrement à Manille environ une fois par mois je vais automatiquement au City Garden, maintenant dans une chambre Exécutive Superior, c’est devenu mon hôtel.
Je vous conseille aussi de demander une chambre à partir du 10ème étage. Bien que les chambres soient très bien insonorisées et que les larges vitres des chambres sont d’une bonne épaisseur, j’ai trouvé qu’au 7ème étage, lorsque les rideaux étaient tirés, j’entendais, un peu trop à mon goût les klaxons et les sifflets des agents de sécurité.

Le service est correct pour ce genre d’établissement, le service en chambre est disponible pour les repas, si vous êtes fatigué ou désirez ... quelque intimité.

A noter : Burgos Street est à deux minutes de marche de l’hôtel.

Je vous souhaite un excellent séjour au City Garden Makati.
L’hôtel et les services qui s’y rapportent ont contribué grandement, après ce long et épuisant trajet en avion, à nous aider à retrouver la forme.

J’étais content, la salle de Gym est de qualité, les équipements pour l’entrainement sont au complet et après, on s’en donne à cœur joie pour la baignade en piscine, tout en commençant à regarder, en ce qui me concerne tout du moins, comment s’articule la morphologie féminine du sud-est asiatique.


Henri s’en est retourné dans sa belle province où quelques obligations l’attendaient.
Néanmoins, nous restons en contact et il pense revenir courant juillet avec son fils.

Au programme un peu de plongée sur Mindanao, certainement dans la région de Davao City où je lui ai trouvé quelque chose de ...


La suite, il vous la racontera lui-même.

Pour la bonne compréhension du texte, je me suis autorisé quelques modifications au texte original, texte qui présentait par trop de tournures de phrases que je nommerais mélange de franco-canadien largement métissé du dialecte Red Horse, la bière forte locale.

Comme cette bière ne se trouve, la plupart du temps, qu’en bouteille d’un litre … je vous évite ainsi une difficile traduction et quelques maux de tête.

Comme indiqué par Harry, il y a trois City Garden à Manille.
En général, pour les gens qui me le demandent, je réserve au City Garden d’Ermita, qui est un quartier plus touristique que Makati et de plus situé à un jet de pierre du LA Café.
J’ai réussi à avoir des prix nettement inférieurs, la chambre standard double à 51 us$ la nuit (Pesos 2.200).



Un ami nous a quittés !

Mais c’est un départ qui n’est que physique, il reste présent à jamais dans nos cœurs et nos pensées, il est parmi nous, il demeure avec nous.


Mon ami, j’ai cru que tu allais le faire, j’ai pensé que tu l’avais fait, que tu avais par ton courage et ta farouche volonté vaincu la terrible maladie. A te voir et a t’accompagner pratiquement tous les jours durant les trois mois que tu as passés avec nous, j’étais persuadé que tu avais terrassé le dragon.

Je me souviens de cette dernière soirée passée à boire quelques bières en chantant, plus ou moins bien, dans le Karaoke-Bar de Jimmy. Tu évoquais ton retour prochain dans ce pays dont tu étais tombé amoureux, tout en parlant de tes projets ; la petite jeep, une bangka, l’escalade du Mayon et toutes ces balades à motos que nous nous étions promis de faire.

Au revoir l’ami, tu nous manques.

Comme toujours Henri avait tout prévu.
Voilà ce que nous, ses amis, avons reçu dans les jours qui ont suivis sa disparition.

"Je repose à jamais et je resterai présent pour tout ceux qui garde une place pour moi dans leur cœur, mon âme éternelle poursuit son chemin et puise sa force de votre amour et des beaux souvenirs que vous avez à mon égard. De mon vivant j'ai apporter tout l'aide possible au gens que j'aime et a ceux qui en avaient besoin, maintenant c'est de là-haut que JE vous protège de tout danger.

C'est par les mains de mon fils bien aimé que aujourd'hui ma pensée VOUS est partager et grâce à lui je peux vous dire une dernière fois que je vous AIME et que chacun des moments passés à vos côté on été un grand bonheur pour moi et un privilège.

Adieu mes chère amis."

Henri.

Avis, critiques et commentaires sont comme d'habitude les bienvenus.






Mon petit livre 
101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 



Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’





OFFREZ-LUI UN CADEAU !Ce qui est fortement apprécié en ce moment :
Load pour son cellphone, P300 / P600 / P900 / P1.500 …
En Smart, Globe ou Sun Cellular
Elle peut ainsi vous parler pendant des dizaines de minutes et envoyer des centaines de messages,
Connexion Internet prépayée.
Consultez la page ‘’Offrez-lui un cadeau’’ !



  EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

  Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines








Post a Comment