Monday, June 25, 2012

SANTÉ ... AUX PHILIPPINES !


Diabète, pression sanguine, santé en général et Philippines


Suite à un récent entretien avec un ami américain au sujet de sa santé, il m’est revenu en mémoire des discussions du même genre que j’ai pu avoir, par le passé, avec d’autres expatriés qui vivent sur l’archipel.

Les problèmes de santé peuvent être un sérieux handicap pour un certain nombre d’entre nous. 

Certains de ces problèmes peuvent même être incompatibles avec le climat qui règne ici, ils peuvent rapidement transformer le paradis en enfer.

Ce qui est important, pour la plupart de ceux qui vivent ici, c’est de se sentir heureux, détendus, de ne pas ressentir de stress, encore pour cela ne faut-il pas être malade ou alors avoir une maladie que l’on peut contrôler et maitriser.

Il y a quelques temps un article sur Yahoo avait attiré mon attention : les 7 produits alimentaires que les experts, les spécialistes de la nutrition, ne vont jamais manger.

L’on trouvait dans cette liste, les tomates en boîtes de conserve, le Corn-beef, les popcorns cuits au micro-onde (ce qui n’intéresse que peu les Français), les pommes de terre non biologiques et traitées pour ne pas germer, le saumon d’élevage, le lait produit avec des hormones artificielles et la majorité des pommes.

Donc sept produits à bannir de votre table et ce pour différentes raisons.
Les tomates en conserve, car l’acidité de ces dernières attaque les boîtes en fer ; le corn-beef, car les animaux, qui sont des ruminants, ne sont plus nourris avec de l’herbe ; les pommes, car ce sont certainement les fruits qui reçoivent le plus de pesticides, etc.

Je crois totalement à ces études, car il s’agit d’études scientifiques et sérieuses ; pourtant ces produits se trouvent toujours dans les rayons de nombreux supermarchés des pays occidentaux !

Et ce ne sont certainement pas les seuls produits alimentaires dangereux pour la santé que l’on peut trouver en occident.
A noter que souvent ce ne sont pas les produits eux-mêmes qui sont dangereux, mais les emballages dans lesquels ils sont vendus, les additifs qui viennent compléter un gout, une saveur, une couleur, les autres destinés à conserver le produit plus longtemps, etc. 

Donc une partie des produits alimentaires vendus dans les pays de l’ouest serait nocive  pour la santé humaine ! 

Ils nous tuent à petit feu ?


Revenons à Paul, mon ami américain, il a de petits problèmes de santé et de ce fait passe régulièrement des examens médicaux.

Avant de venir aux Philippines, Paul qui a longtemps vécu dans l’état de New-York, avait quelques ‘’petits’’ problèmes de santé, problèmes qui sont assez fréquents et communs de nos jours dans la société américaine.

Il avait un diabète sévère qui l’obligeait à prendre trois différentes sortes de médicaments trois fois par jour afin de contrôler ce dernier ; il avait un très fort taux de cholestérol, pas le bon et il prenait également des médicaments chaque jour pour le stabiliser. Enfin des problèmes de reflux acides, qui selon ses dires le tuaient littéralement et pour lesquels il prenait encore des médicaments, ce tout au long de la journée afin de se soulager. 

Beaucoup de médicaments ! 

Et comme cela se passe souvent, certains de ces médicaments avaient des effets secondaires non négligeables, effets qui jouaient passablement sur son humeur, peut-être également sur son état général.

Après trois mois passés aux Philippines il commença à ressentir une certaine amélioration de l’état général de sa santé. Son taux de sucre avait baissé, le taux de cholestérol s’était stabilisé et seul subsistait, sans grande modification majeure, le problème de reflux acides.
Après neuf mois passés ici, au moment de notre discussion, il me disait ne plus prendre de médicaments, sauf une dose très réduite pour son reflux acide, mais seulement une ou deux fois par semaine.

« Honnêtement, je peux dire qu’après neuf mois passés ici, l’état de ma santé s’est considérablement amélioré » et il ajoutait : « Cela n’est certainement pas du fait de l’intervention d’un médecin, je n’en ai consulté aucun, je pense que cela provient de ce que je mange ici, cela provient d’un changement de diète ! »

Il se posait la question de savoir s’il cuisinait d’une façon qui soit meilleure pour la santé et sa réponse, non ! N’ayant pas encore acheté de four, toutes les cuissons se font à l’huile.
Mais en ressentant une certaine amélioration de sa santé, il a pensé et pense toujours, que ce bienfait provient du fait qu’il y a moins de produits chimiques dans la nourriture vendue aux Philippines qu’il y en a  dans celle vendue aux Etats-Unis. (Injection de Chlorure de sodium dans les viandes pour réduire la prolifération des bactéries, par exemple).

Il pense aussi que les emballages, même dit alimentaires, y sont pour quelque chose.
Pratiquement tout ce que nous achetons en occident est emballé ! Les fruits, les légumes, la viande, les poissons … Nous mangeons également pas mal de conserves et des produits surgelés, ce qui n’est pas le cas aux Philippines. 

Il me disait avoir été très inquiet, au début de son séjour, de voir les conditions dans lesquelles les produits alimentaires étaient vendus aux Philippines. Les nuées de mouches qui tournent autour des étales des bouchers et des poissonniers sur les marchés, les conditions de stockage des fruits et légumes, le riz qui sèche sur les routes, etc. 

Rien n’est emballé, rien n’est protégé, rien n’est réfrigéré !

Donc pour mon ami Paul, un américain de 62 ans, ancien comptable arrivé aux Philippines il y a moins d’un an, l’amélioration de sa santé est une conséquence directe de sa nouvelle alimentation. Petite précision, mais qui a son importance, Paul lors de son arrivée accusait un sur-poids d’au moins 25 kilos. Il en a bien perdu une bonne dizaine !

Comme il n’est pas le seul, loin de là, à m’avoir dit que l’état de sa santé s’est grandement améliorée depuis son arrivée aux Philippines, je me suis posé la question … pourquoi ?

Le climat est quand même difficile, chaud et humide, surtout pour des personnes qui viennent de contrées plus tempérés et apparemment l’état sanitaire n’est pas des meilleurs … et pourtant, nombreux sont ceux qui se sentent mieux, nombreux sont ceux dont l’état de santé s’est grandement amélioré et ce n’est pas uniquement une impression …ceci est prouvé par des examens médicaux, des tests, des analyses.

Alors, quoi ?

A mon avis, il est indéniable que les nouvelles habitudes alimentaires y sont pour quelque chose, mais cela me semble un peu plus compliqué que ce que m’a raconté Paul.

Je m’explique : ici nous mangeons beaucoup moins gras, peu ou pas de plats en sauces, nous cuisinons presque exclusivement à l’huile et pas n’importe quelle huile, de l’huile de palme (coco). Le beurre est très peu utilisé ; à la maison je suis pratiquement le seul à manger du beurre et j’utilise moins d’une plaquette de 250 gr par semaine.

Nous faisons souvent des grillades pour les viandes, mais aussi pour les poissons, poissons et crustacés reviennent très souvent au menu. Vous pouvez me croire que les poulets qui sont vendus au marché n’ont pas été élevés aux hormones et que le bœuf n’a pas été nourri aux farines animales.

Du fait de la prolifération de fruits, souvent succulents, comme mangues, letchis, ananas, pomélos, bananes, papaye, avocats (ici ils font des desserts sucrés), nous en mangeons à longueur de journée. Les fruits n’ont pas été traités, à consommer immédiatement si vous ne les mettez pas au bas du réfrigérateur en moins d’une journée ils sont fichus. Ils peuvent se conservent deux à trois jours au réfrigérateur, pas plus ; ici, l’on ne stocke pas, les produits n’ont pas été traités, à consommer immédiatement.

Le climat : comme il fait chaud nous transpirons beaucoup plus, donc nous éliminons les toxines et comme il fait soif … nous buvons beaucoup (de la San Mig Lit pour moi ; la bière est excellente pour la santé, étude scientifique à l’appui), de l’eau, des jus de fruits, des glaces, du thé, du café, Gatorade pour ceux qui souhaiteraient des apports énergétiques … 

Deux autres facteurs qui, toujours à mon avis, peuvent entre en jeu dans cette amélioration de l’état de santé des personnes qui vivent ici :
La diminution, voire la disparition du stress. Comme je le dis souvent, une fois adapté, ou tout du moins ajusté, la vie ici est plus calme, c’est tranquille et reposant.

Le sport, car même pour quelqu’un qui n’est pas un grand sportif, il est toujours possible d’aller barboter dans l’eau de mer, voire d’une piscine.

Pour les amateurs, nous avons un superbes golf de 18 trous à Ternate, en bordure de mer et avec ‘’Payong Girls’’ s’il vous plait.

Ah, j’allais oublier et pas des moindres, il y a également la ‘’Pinay’’ qui peut contribuer à l’amélioration (ou à la détérioration) de votre santé. Attention tout de même qu’en général elle est gourmande et que de plus, souvent pour ne pas dire toujours, elle génère du stress … dans les premiers temps d’une relation tout du moins. 

Je souhaiterai que, vous  qui vivez ici, éventuellement sous couvert de l’anonymat, me parliez de votre santé ; amélioration, dégradation, problèmes rencontrés.


En dehors de l'approvisionnement de certains médicaments, j'y reviendrai.

Pensez-vous comme moi, que les Philippines peuvent apporter un plus au niveau santé ?

Maintenant si vous avez 98 ans,  que vous êtes perclus de rhumatismes et que vous éprouvez quelques difficultés pour remettre le couvert trois fois par jour avec votre ‘’Pinay’’ de 20 ans … normal, pas réellement un problème de santé.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.  


Retrouvez-moi  sur :
< www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com >
et sur :
< www.frenchlivinginthephilippines.blogspot.com >
en anglais.






Mon petit livre “101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 

Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Générer des revenus’’



Post a Comment