Thursday, September 15, 2011

ILS FONT TOUT ... PAS COMME NOUS !

Oui, ils font tout comme nous et pourtant pas comme nous.


Dans la série ‘’Ils font tout comme nous et pourtant pas comme nous’’ intéressons nous aujourd’hui à certains comportements, des tics, des attitudes, des manies, une gestuelle, une façon de faire les choses pas comme nous et qui peut déconcerter.

C’est important, car cela peut parfois pour un nouvel arrivant, être agaçant ou pris pour une forme d’impolitesse, alors qu’il s’agit tout simplement du comportement normal du ‘’Pinoy’’.
Prenons un premier exemple, simple.
Vous êtes invité dans la famille de votre femme ou chez des amis et vous passez la nuit dans leur maison. Au petit matin vous vous rendez dans la cuisine pour prendre votre petit déjeuner. Là se trouvent déjà plusieurs personnes et vous les saluez d’un joyeux ‘’Good morning, how are you ?‘’ Personne ne répond !

Vous êtes interloqué, choqué même. Que se passe-t-il, j’ai perdu ma voix, ils sont devenus sourds ? Peut-être sont-ils-muets, ils ont fait vœu de silence, c’est un jour sans paroles aux Philippines, une tradition locale ?


Ce que vous n’avez pas remarqué, ce que vous n’avez pas su remarquer, c’est le petit signe de tête des gens qui sont dans la pièce, un tout petit signe de la tête qui légèrement va se tourner sur le côté. Et ce petit signe de tête que vous n’avez pas remarqué veut dire : ‘’Je vais bien merci et vous-même ?’’

Pas mal le système … imaginez vous en France, ou ailleurs en Europe, vous n’avez pas bien dormi, il est six heures du matin, vous êtes mal foutu, dehors il pleut, vous allez encore être en retard au boulot, votre boss ne vous aime pas … et il vous faut dire bonjour à toute la famille, en embrasser certains, peut-être tous … adoptez le système philippin, un petit signe de la tête et tout est dit. 


La bouche en cul de poule.

Vous vous demandez ce que je veux vous expliquer ?
Simple, quand un Philippin veut montrer  quelque chose ou désigner quelqu’un, il ne fait pas comme nous qui désignons la chose ou la personne en pointant l’index dans la direction de cette chose ou de cette personne. Non, le Philippin utilise ses lèvres, il met sa bouche en cul de poule et tourne la tête en direction de ce qu’il veut montrer ou désigner.

De plus, faites très attention, pointer quelqu’un du doigt aux Philippines est considéré comme outrageant, c’est une offense et les gens peuvent le prendre très mal.

Manger avec la jambe repliée, un pied sur la chaise.

C’est considéré, selon nos standards, comme une mauvaise manière. Pas ici, pas pour le Philippin. Ce qui et étonnant c’est que je prends cette position de plus en plus souvent, non pas lorsque je mange, mais quand je suis installé devant l’ordinateur. Il semblerait que cela détende.

Manger avec les mains.

Cela n’est pas unique aux Philippines, j’ai vu cela couramment en Afrique, aux Indes et dans de nombreux autres pays, principalement ceux où le riz est l’aliment de base. Ne croyez pas que cela soit réservé aux classes les plus pauvres, même les personnes riches et évoluées aiment manger avec leurs mains, principalement quand il y a du riz et comme le riz revient cinq fois par jour au menu …
Il paraitrait que cela donne du goût aux aliments.

Si cuillères et fourchettes sont largement utilisées, il n’en est pas de même des couteaux, qui souvent, brillent par leurs absences.

Le ‘’Mano Po’’, Bless en anglais.

Pour tous les ‘’expats’’ c’est quelque chose de familier, pour les visiteurs un peu moins. Il n’y a pas un Philippin qui ne sache comment faire le ‘’Mano Po’’, c’est quelque chose que les jeunes enfants apprennent en même temps que l’alphabet, le calcul et que les ‘’Po’’ et ‘’Opo’’.

Le Mano Po consiste à prendre la main d’une personne plus âgée, à légèrement se pencher et à apposer la main contre son front. C’est un signe de respect et en même temps la demande de la bénédiction de la personne plus âgée.

Ce n’est pas réservé aux enfants, vous pouvez voir des adultes pratiquer le ‘’Mano Po’’.


Po et Opo c’est comme dire : oui, merci  Monsieur ; oui, merci beaucoup Madame.

Toujours une forme de respect, le respect qui est un des traits du caractère Philippin. Mes enfants me font le Mano Po … puis ils m’embrassent, nous avons adopté les deux coutumes.

Appeler quelqu’un ‘’hoy’’ et pssst.

Les Philippins adorent appeler les gens par ‘’hoy’’, que je traduirais par ‘’eh toi’’ ou en faisant pssst lorsqu’ils veulent attirer l’attention ou appeler une personne. Si quelqu’un m’appelle ‘’hoy’’, je ne réponds jamais, j’estime que c’est impoli et les gens comprennent. Maintenant je ne suis pas un chien et je n’avise personne à essayer de m’appeler en faisant pssst.

Mais mon épouse utilise le pssst à longueur de journée pour appeler les enfants et pas moyen de lui faire perde ce que je considère comme une mauvaise habitude.

Il m’arrive également de faire des pssst. … pour appeler mes chiens.

Payer pour utiliser les toilettes publiques.

Cela peut se comprendre en province, dans des endroits où les municipalités ont installé des toilettes publiques, il faut bien que quelqu’un paie pour l’entretien et la maintenance. Mais c’est quelque chose plus difficile à expliquer dans les Centres commerciaux de Manille où ce sont les commerces qui devraient intégrer le prix de l’entretien et de la maintenance dans leurs charges.
Il en coûte désormais un petit 10 pesos pour un pipi et se laver les mains.

Le signe de croix.


Nous sommes dans un pays où la  majorité de la population est de religion catholique, ils sont un peu fanatiques et beaucoup superstitieux. De ce fait ils font des signes de croix pour un peu tout et n’importe quoi : une église, un cimetière, un convoi funèbre, un monument, une effigie ou statue de la vierge, un arbre … oui un arbre, car cet arbre à son génie ou son démon et on le salue ou l’on s’en protège en faisant un signe de croix, certains endroits où il y a eu un crime, un accident ou une apparition miraculeuse. Ils sont souvent en train de se signer. Le chauffeur de Jeepney qui se signe avant de démarrer, de plus il caresse le corps d’une statue de la sainte vierge accrochée à son rétroviseur intérieur. 

Ce qui est à la limite de l’obscénité, dans la mesure ou à force d’être caressée la sainte vierge a perdu ses vêtements et qu’il touche en fait le postérieur et les cuisses de l’effigie.

Le Sabit

Vous savez ces gens qui s’accrochent à l’extérieur des Jeepneys, quand ceux-ci sont bondés, matins et soirs, aux heures de pointe.
Ce ne serait pas spécial aux Philippines, s’il ne s’agissait de jeepneys, le véhicule iconographe des Philippines.

Les noms de certaines boutiques.

Certains noms donnés aux boutiques, du type Sari-Sari Stores et autres eateries peuvent parfois prêter à sourire, du style Happy balls, Mami Fair, Mac Jolly pour une eaterie située entre un MacDo et un Jollibee, etc.
Les danseurs.


Connaissez-vous les policiers qui dansent en réglant la circulation, ces personnes incarcérés qui dansent sur musique et chorégraphie de Michael Jackson, les stewards et hôtesses de l’air qui dansent en présentant les consignes de sécurité, les employés de certains restaurants qui chantent et dansent d’une façon loufoque, du cuisinier au serveur en passant par le garde de sécurité, tout le monde chante et danse de façon bon-enfant, sans se prendre au sérieux.  

Je pourrais également reprendre l’exemple du verre unique qui tourne lors des cessions ‘’alcool’’.

Ce sont ces choses, toutes ces petites choses et  beaucoup d’autres qui font que ce pays est unique.

De nombreux étrangers qui viennent ici, passer quelques jours ou semaines, ne peuvent pas en si peu de temps comprendre oh combien ce pays est différent de ce à quoi il ressemble au premier abord. Un vernis, ce que vous voyez n’est qu’un vernis et il faut gratter un peu pour découvrir ce que sont réellement les Philippines.

Ils font tout, comme nous ils font tout … mais pas comme nous !

Comme nous ils mangent, ils boivent, ils regardent la télévision, ils conduisent, ils dorment, ils pensent, ils travaillent … tout comme nous et pourtant pas comme nous.

Il vous faudra du temps pour vous en apercevoir et encore plus de temps pour comprendre, pour comprendre comment fonctionne le Philippin.



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :
www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com

www.philippinestoursetvoyages.blogspot.com

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines

  


Post a Comment