Thursday, November 11, 2010

MYTHES ET LEGENDES (2)

Les Philippines, terre chrétienne à 85 %, colonie espagnole durant plusieurs siècles, ont été pendant quelques 320 années sous la coupe des Jésuites, Franciscains et autres Augustins qui, par l’épée et le goupillon, ont converti la population à la religion catholique.

Mais aucun de ces ordres n’a jamais réussi à entamer, encore moins à éradiquer ces croyances aux fées, démons, vampires nécrophages, nains maléfiques, sorciers, fantômes, esprits qui hantent les îles, plus particulièrement les nuits philippine

C’est une part de la vie des philippins, une part importante, c’est immense et je pense qu’ils ne pourraient vivre sans. Cela leur permet d’expliquer des choses qui leurs paraissent inexplicables, de comprendre les enchaînements des événements, de donner aux catastrophes une cause voir une finalité, d’apporter des réponses à leurs angoisses …


Mais dès que l’on aborde ces sujets que sont les mythes, les légendes et autres entités surnaturelles, les bouches ont tendance à se fermer, un silence, une sorte de gêne s’installe, il ne faut pas discuter de cela avec un Kano ; ou alors, ils vont en parler sur le ton de la plaisanterie : ah, oui quelques-uns y croient, mais moi … oh grand jamais non, juste notre Père qui êtes aux cieux …

La cousine Tsé a eu un bébé noir, car elle a mangé des talongs durant sa grossesse !!!
C’est une ‘’superstition’’ que l’on retrouve sur l’ensemble du pays. Une femme enceinte ne doit pas manger de (Talong) courgettes durant sa grossesse sauf à avoir un bébé noir. Cela se transmet de mère en fille depuis des siècles.

Ils ne cherchent pas une explication qui pourrait être plus logique. Comme un camp de GI avec des soldats d’origine africaine à proximité. Non, ma fille tu ne manges pas de talong durant ta grossesse, c’est comme ça, pas autrement. Bon maintenant, peut-être que la courgette à le pouvoir de pigmenter la peau. Je vais essayer de me renseigner.

Chaque petite parcelle du territoire, chaque rocher, chaque montagne, chaque arbre recèle sa ou ses entités, maléfiques ou non, qui vont accompagner le philippin durant sa journée et ses nuits, au fil des ans, tout au long de sa vie.

C’est tenace, profond, enraciné dans la culture, ils y croient dur comme fer, même si cela se trouve en total contradiction avec leurs convictions religieuses.
Car tout n’est que contradiction dans les croyances de ce peuple.


Selon un mythe local, les peuples anciens croyaient en un Dieu suprême, qui était le créateur et le maitre du monde. Mais, en contradiction avec ceci, un autre mythe dit que la création du monde n’est pas le fruit d’un seul être suprême, mais le résultat de violents combats entre forces (dieux) hostiles.

Les inondations qui frappent le pays, souvent dévastatrices, arrivent comme une punition pour les gens qui n’ont pas accompli les sacrifices sacrés envers leurs Dieux, au pluriel, ou qui n’ont pas suivi les lois de Dieu, au singulier.

Une autre version indique qu’il y a très, très longtemps, une femme chargée de la surveillance de la rivière s’endormit ; branches et déchets bloquèrent la rivière qui se mit à déborder, causant les inondations.

La plupart des phénomènes naturels comme la pluie, les éclairs, le tonnerre, les arcs en ciel, les éclipses … sont expliqués dans ces mythes.

Les Philippins croient très profondément en un certain nombre de créatures mythologiques ; parmi les plus connues nous pouvons citer l’Aswang, un vampire nécrophage, un mangeur de mort et loup-garou (ce qui, je pense, explique la présence d’un poulet mort, que l’on glisse discrètement dans le cercueil avant la mise en caveau).

Le mythe du Aswang est extrêmement populaire dans les visayas, plus spécialement dans les provinces de Capiz, Antique et Iloilo. L’Aswang peut se transformer.
Il ressemble à un humain le jour, mais devient une sorte de monstre qui harasse et mange les gens éveillés durant la nuit, plus spécialement les femmes enceintes qui sont sur le point d’accoucher.

Si la plupart des Aswang ont la faculté de se transformer automatiquement, d’autres ont besoin d’une potion concoctée par un sorcier. Ils ont un goût prononcé pour le foie de leur victime, néanmoins leur plat préféré reste le fœtus. Pour trouver un fœtus, l’Aswang à une technique bien particulière et éprouvée. Il marche à l’odeur, il renifle et sent de loin la future mère, cela ressemble pour lui au parfum d’un jack fruit bien mûre.

Il s’installe alors sur le toit de la maison de sa future victime et allonge sa langue qui devient mince, fine, une sorte de serpent qui va se glisser, ramper dans la maison. Cette sorte de petit tuyau, noir et fétide, mais bien vivant, va pénétrer la victime et sucer le fœtus directement dans le ventre. La victime ne va absolument rien sentir. Nous avons ici l’explication d’une fausse couche.

Car la victime va soutenir mordicus que c’est l’Aswang qui est le responsable de la mort de son bébé. Elle va vous raconter qu’elle a bien ressenti quelque chose qui se glissait en elle, qu’elle savait que c’était l’Aswang, mais qu’elle se trouvait comme dans un état second et ne pouvait bouger, etc. Et rien ne la fera jamais changer d’avis.

Un jour, je vous raconterai peut-être comment mon épouse se protégeait de l’Aswang ou du TikTik.


Quelques autres entités de cette mythologie philippine.

Le Dila, la langue en français, un esprit qui passe à travers les lattes de bambou du plancher et qui suce certains humains jusqu’à la mort.

Les Diwatq et Engkanto, des fées ; le Kapre, un géant qui habite dans un arbre ; les Sirenas, nos sirènes, mais avec cette particularité qu’il existe des sirènes de sexe masculin, les Siyokoy ; les Mambabarang(s), des esprits frappeurs ; les Tiyanak qui sont des enfants démons ; et les Duwende(s), ne vous moquez jamais du Duwende, faites des offrandes au Duwende, restez en bon terme avec votre Duwende, cela vaut mieux pour vous, car il est très puissant et peut vous causer de nombreux problèmes. Si vous croisez un Duwende, vous lui dites : ‘’Tabi-Tabi Po nuno’’.

Encore … le Bungisngis (plus connu sous le nom de Mahentoy dans le nord de Luzon), c’est un cyclope qui vit dans la forêt et les bois, il est joyeux et espiègle.
La Diwata, Ekek, Malakas et Maganda, Manananggal, etc.

J’y reviendrai lors d’un prochain post car je souhaite maintenant vous présenter la légende de la Dama de Noche.

Il était une fois (cela commence bien ! Mais en fait par : il y a très, très, très longtemps) un riche et noble homme qui passait ses jeunes années à dîner, souper et jouer avec ses amis d’autres nobles comme lui. Il buvait les vins les plus fins, mangeait la plus délicate des cuisines, prenait plaisir à la compagnie de belles jeunes femmes habillées de vêtements de luxe, couvertes de bijoux et également nobles.

Après de nombreuses années passées à vivre de cette façon, lassé et blasé, il décida de changer son style de vie et de se marier.

‘’Mais qui vais-je marier ?’’ se demanda-t-il. ‘’Toutes les jeunes femmes que je connais sont belles et charmantes, mais je suis las et fatigué de leurs conversations, habits et bijoux !’’.

Finalement son choix se porta sur une jeune femme simple, charmante, de la classe moyenne et qui se prénommait Dama.

Mariés ils vivaient heureux. Elle l’aimait et s’occupait de lui avec la plus grande attention, lui préparait les meilleurs plats, tenait ses affaires et sa maison en ordre. Mais rapidement il commença à s’ennuyer et à regretter son ancienne vie en compagnie de ses amis.

Il regardait son épouse et se disait : elle n’est pas vraiment belle, il n’y a pas cet air de noblesse et de qualité en elle. Et bientôt il retourna à son ancienne vie de débauches et de plaisirs. Il recommença à passer les nuits au dehors avec ses amis, à boire, parler et s’amuser jusqu’au petit matin suivant.

Voyant cela, Dama sentit qu’elle était en train de perdre son mari. Elle désespérait et priait. ‘’Oh Dieu ! Dieu aidez-moi. Donnez-moi un charme magique qui fasse revenir mon époux à la maison et qui fera qu’il ne voudra plus jamais me quitter !’’.

Vers minuit, rentrant à la maison, il ouvrit la porte de la chambre et appela Dama afin de lui demander de préparer ses vêtements pour la nuit. Il appela et cria dans la chambre et dans toute la maison ; ‘’Dama, Dama, Dama …’’. Mais il ne put trouver sa femme. Finalement il retourna dans la chambre et, ouvrant la porte, il s’arrêta.

Une douce et merveilleuse senteur qu’il n’avait jamais rencontrée auparavant effleura ses narines. Il se rendit directement à la fenêtre d’où ce parfum paradisiaque semblait parvenir. Il fût étonné de voir un arbuste qui poussait devant la fenêtre. L’arbuste portait des milliers de minuscules fleurs blanches ressemblant à des étoiles qui diffusaient ce fort et enchanteur parfum.

Il resta là, debout, abasourdi, comme envoûté par la délicate et glorieuse senteur. ‘’Dama … ‘’ murmura-t-il, se demandant ‘’ceci pourrait-il être Dama ?’’
Le noble homme s’assit sur le rebord de la fenêtre et attendit le retour de sa simple femme. Mais elle ne revint jamais et seul le parfum des fleurs lui tenait compagnie.

Chaque nuit, sous la lumière de la lune, la Dame de la Nuit, la Dama de Noche sera en pleine floraison, capturant le noble homme et faisant en sorte qu’il ne veuille jamais quitter ses côtés, jamais et ce pour toujours.

Mabuhay, venez à la rencontre de la ‘’Dama de Noche’’.

Expériences, avis, critiques et commentaires sont les bienvenus.


Expériences, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.



Retrouvez-moi sur :
www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com


Enregistrez vos questions, suggestions, informations et demandes sur le forum.

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil737 >



Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.



Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.
Plus d’information sur la page ‘’livres’’






Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’






 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



Post a Comment