Monday, October 18, 2010

JUAN ... MEGI

SUPER TYPHON MEGI (Juan aux Philippines)

Pas d’Internet connexion ce matin de 03 : 00 H à 10 : 00 H. et je ne sais si la coupure est liée ou non au typhon. La connexion est revenue, mais lente, il est difficile d’accéder aux nouvelles et impossible de joindre les services météorologiques, que ce soit Pagasa ou les Japonais. Je suis les nouvelles à la radio, en Tagalog la plupart du temps. Coupure d’électricité de 11 : 30 H à 14 : 30 H.

Des milliers de familles des provinces d’Isabela et de Cagayan ont été évacuées à l’approche du ‘’Super Typhon ‘’.

Avec des vents de 225 km/h près du centre et des rafales pouvant dépasser les 275 km/h, Juan à atterri sur la côte ouest, dans la région de la Sierra Madre, vers 11 : 25 H et fait maintenant route vers l’ouest-sud-ouest en direction des provinces montagneuses de Ilocos Sur et La Union à une vitesse de 20 km/h.
Avec ses vents violents et ses fortes précipitations, Juan, typhon de catégorie 5 est le plus puissant à heurter le pays sur les quatre dernières années.


On se prépare pour la guerre.

Les deux provinces du nord, Isabela et Cagayan sont sur le pied de guerre et ont élevé au plus haut leur niveau d’alerte de tempête, le niveau 4. Les équipes de secours et de coordination sont sur place avec nourriture, médicaments et préparent bateaux et hélicoptères afin de secourir ceux affectés par les éléments.
Les autorités sont sous forte pression et se doivent d’intervenir de façon efficace, pour une fois, de façon à gérer cette crise d’une manière qui ne puisse laisser aucune place aux critiques.

Leur inefficacité dans la gestion du typhon Ketsana l’an dernier est encore dans toutes les mémoires. Des milliers de personnes prisonnières des flots suite aux inondations avaient déclaré, suite à l’absence des Agences Gouvernementales, ne pouvoir s’appuyer que sur des Organisations non Gouvernementales ou sur l’église.

Leur prestation en juillet de cette année quand Pagasa avait déclaré qu’un typhon allait passer bien au nord de la capitale et que celui-ci avait touché directement Manille en laissant plus d’une centaine de morts derrière lui, avait laissé un gout amer.


14 : 00 H Cavite, le vent toujours soutenu est passé à l’ouest-nord-ouest, le plafond baisse et il pluviote, mais nous sommes à plus de 300 kilomètres au sud de l’œil.

Malgré les déclarations des autorités, compte tenu des moyens mis en œuvre, qui parlaient d’un ’’zero casualties’’, ce qui peut se traduire par pas de victime ou zéro victime, un homme est porté disparu après être tombé dans la rivière en crue Buntun, dans la province de Cagayan.

Pouvons-nous tirer des enseignements sur la préparation en vue de l’arrivée du typhon ?
Je dirais oui : premièrement, les prévisions de Pagasa concernant le tracé et la date d’arrivée du typhon sur le sol philippin se révèlent plus ou moins exactes, deuxièmement la population a été largement avertie et ce plusieurs jours à l’avance et des évacuations ont été effectuées.


Juan a effectué son atterrissage un peu plus au sud que prévu et semble également vouloir descendre un peu plus bas qu’estimé.

Pour ce qui est de la préparation physique, nourriture, médicaments, équipes de secours, camions, bateaux et hélicoptères, ce n’est qu’une fois le bilan établit que l’on pourra éventuellement se faire une opinion.
Les quantités de nourritures sont-elles suffisantes, les médicaments sont-ils les bons, ceux qui peuvent être nécessaires, les équipes de secours ont-elles été positionnées aux endroits stratégiques, les hélicoptères sont-ils opérationnels … ? Autant de questions qui ne recevront de réponses qu’une fois dressé un premier bilan.

Environ 6.000 personnes ont été évacuées sur Isabela et Cagayan, est-ce suffisant ? Des vagues de 14 mètres, presque cinq étages … Je ne connais pas bien cette partie du nord de luzon. La côte est peu peuplée, la Sierra Madre quasi désertique, mais il n’en est pas de même pour la Cagayan vallée.

17 : 00 H Pluie modérée à forte sur Cavite.

Les sociétés de télécommunication informent que 90 % des liaisons téléphoniques sont interrompues sur les deux provinces d’Isabela et Cagayan, ce qui ne va certainement pas faciliter les secours. Les communications passent maintenant grâce aux postes HF 2 voies qui sont peu nombreux.
L’on oublie trop souvent que les liaisons par téléphones cellulaires nécessitent de très nombreux relais et que, si ces relais sont rendus hors d’usage … De six heures (?) à cinq jours pour rendre le service à nouveau opérationnel.

Il y a de grandes chances que les télécommunications soient également interrompues, dans les heures qui suivent, sur les autres provinces situées sur le passage de Juan : Ifugao, La Union, Benguet, Mountain Province …

State of Calamity déclaré sur la Province d’Isabela, la première à avoir été touchée par le typhon. L’on craint pour les communications, la distribution électrique et surtout pour les cultures, Isabela étant un peu considérée comme le grenier à riz du pays.

18 : 00 H. Juan se trouve maintenant à 115 kilomètres au sud-ouest de Tuguegarao City et à 60 kilomètres au nord-nord-est de Baguio, avec des vents de 185 km/h près du centre et des rafales qui atteignent 215 km/h. `

La suite demain, nouvelle coupure d’électricité, je suis sur la batterie.
Post a Comment