Sunday, October 10, 2010

BOHOL ... OU MAURICE ?


Je lisais, il y a peut-être un an, un article du ‘’Figaro’’ intitulé : L’île Maurice, nouvel Eldorado pour les retraités, et une réflexion d’un de mes amis qui suit ce blog m’est revenue en mémoire.

Je lui faisais part de mon impression d’expat vivant à plus de 10.000 km de la France et ayant peu de relation avec la Métropole.

Je lui disais que d’après les commentaires que je pouvais lire sur mon blog et les e-mails que je recevais et que je reçois quotidiennement :« ils sont de plus en plus nombreux les Français à vouloir quitter l’hexagone ». Il m’avait répondu …. « Les gens de la classe moyenne qui arrivent à la retraite n’ont plus les moyens financiers de vivre décemment, principalement du fait de la pression fiscale qui s’accentue de jour en jour. De plus la situation intérieure se détériore très sensiblement !».


Pourtant, les Philippines n’ont jamais été une destination privilégiée des Français, que cela doit-il être pour d’autres destinations plus courues ? Et pas seulement des gens à la retraite ou proche de la retraite, mais également des jeunes et des quadras.

L’île Maurice, pourquoi pas, mer turquoise et plages de sable fin, un climat agréable et ajoutons une population accueillante et qui parle français.

Passer une retraite au soleil. Cette idée séduit de plus en plus de seniors et pas seulement des Français.

Selon la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (Cnav), il y avait plus de 1,2 millions de retraités à résider hors de l’hexagone au 31 décembre 2008.

Si la moitié de ces expatriés ont décidé de poser leurs valises sur le vieux continent – l’Espagne, le Portugal et l’Italie sont les destinations européennes les plus prisées -, 44,9% ont choisi d’élire domicile sur le continent africain, 2,98% en Asie et 0,26% en Océanie.

Maurice, c’est une île, une petite île d’origines volcanique de 2,040 km2, située dans l’océan indien à l’est de Madagascar et à 200 kilomètres de la Réunion. La population est de l’ordre de 1,3 millions d’habitants, ce qui nous donne environ 650 habitants au Km2.

Bien que connue des marins Swahilis, Arabes et Malais bien avant le 10ème siècle, l’île reste inhabitée jusqu’au 17ème siècle. A partir de 1638 c’est une base permanente pour les hollandais qui l’abandonnent en 1710 et c’est la France, qui déjà contrôle l’île Bourbon (de nos jours la Réunion), qui en prend possession et la renomme ‘’île de France’’.

Sous l’administration française, l’île prospère et se développe grâce à une économie basée sur la production de sucre.

Durant les guerres Napoléoniennes (1803-1815), les Anglais prennent le contrôle de l’île. Néanmoins, ils autorisent les habitants à garder leurs propriétés, à utiliser leur langage (le français) ainsi que leurs lois en matière criminelle et civile. Maurice obtiendra son indépendance en 1968.

Le climat est tropical, modifié par les alizés ; il y a une saison tempérée et sèche de mai à novembre (l’hiver) et une saison chaude humide avec beaucoup de précipitations de novembre à mai (été). Les cyclones (typhons de cette région), affectent le pays de mai à septembre.


Le pays c’est rapidement développé durant les vingt dernières années. Si la canne à sucre, qui couvre 90 % des terres cultivées, reste la principale activité du pays, Maurice a su diversifier son économie ;
principalement dans les secteurs de l’industrie (textile), de la finance et du tourisme. Mais d’autres secteurs émergent, telle la transformation des produits de la mer, l’Information Technology (IT) et le tourisme médical.

Si l’environnement a bien été protégé au niveau des terres, les ravines, les estuaires et une partie du rivage commencent à connaitre un sérieux problème de toxicité des eaux qui affecte la vie marine.

La population se compose de différents groupes ethniques : si une majorité est descendante de l’Inde (Indo-Mauricien), l’on trouve également des Africains (Créoles), des Français (Franco-Mauricien) et des Chinois (Sino-mauricien).

La Constitution Mauricienne ne fait pas mention de langue officielle. Un million de personnes parlent le Créole Mauricien dont la prononciation et le vocabulaire sont proches du français. L’anglais est généralement accepté comme la langue du Gouvernement mais c’est seulement au parlement que c’est officiel. Néanmoins, un membre de l’Assemblée Nationale peut très bien s’exprimer en français.

Les autres langues parlées à Maurice sont : l’Hindi, le Telugu, le Tamil, le Malayalam, le Marathi, l’Urdu, le Hakka (un dialecte chinois), le Gujarati et le Bhojpuri qui est un amalgame de plusieurs dialectes parlé par les premiers arrivants Indiens.

Compte tenu de cette population très cosmopolite, pour ce qui est des religions, nous trouvons : 48% d’Hindouistes, 24 % de Catholiques, 8,6 % d’autres Chrétiens et 16,6 % de Musulmans.

Maurice, la retraite, les opportunités de placements immobiliers et une diminution de la fiscalité.
Mer turquoise, sable fin, températures plus qu’agréables … ce petit état est un paradis sur terre.
Côté fiscalité, il dispose de nombreux atouts pour attirer les investisseurs étrangers et notamment les retraités. Il n’existe en effet qu’une seule tranche d’imposition, fixée à 15 % comme pour l’impôt sur les sociétés. Les dividendes et les plus-values du capital ne sont pas imposés et il n’y a pas de droit de succession en ligne directe, ni d’impôt sur la fortune.


L’île est une zone franche, complètement détaxée. Pour bénéficier de cette fiscalité, il faut résider dans l’île plus de 180 jours par an.

Prix de l’immobilier

Côté immobilier, l’Etat Mauricien a mis en place deux régimes particuliers sous lesquels des ressortissants étrangers peuvent acquérir un logement.

Pour le premier, « Integrated Resort Sheme (IRS) », l’investissement légal minimum s’élève à près de 400.000 euros. La personne acquérant une résidence IRS accède automatiquement au statut de résident permanent ainsi que son conjoint et les personnes à sa charge.

Le deuxième régime, « Real Estate Sheme (RES) », introduit fin 2007, met clairement l’île Maurice à la portée des budgets moyens. S’inspirant du cadre réglementaire de L’IRS, ce régime vise des surfaces de développement plus réduites que le premier régime, d’un arpent au minimum et ne dépassant pas les dix hectares. Les résidences RES ne sont soumises à aucun prix minimum.

Un domaine cinq étoiles propose des appartements abordables à partir de 275.000 euros pour un deux pièces et 455.000 euros pour un trois quatre pièces. Faire l’acquisition d’un bien immobilier RES ne confère cependant pas le droit de résider sur l’île.

Pour pouvoir bénéficier d’un titre de séjour, valable trois ans, le retraité devra transférer annuellement sur son compte bancaire à Maurice l’équivalent de 32.000 euros. Au bout de ces 3 ans, le retraité pourra bénéficier d’un titre de séjour valable dix ans et qui confère le statut de résident fiscal.

Autre destination phare pour les retraités, du fait de la fiscalité : le Maroc.

Bon, pourquoi vous parler de Maurice ?

Je dois vous avouer qu’avant de m’installer aux Philippines j’avais sélectionné un petit nombre de pays où vivre et Maurice était en bonne place sur ma liste.

J’ai donc décidé de faire un petit comparatif, Philippines contre Maurice et je vous livre ici mes impressions.
Afin de rendre le comparatif plus réaliste, j’ai choisi aux Philippines l’île de Bohol qui se situe dans les Visayas, la partie centrale des Philippines, entre Cebu et Leyte et qui possède un certain nombre de similarités avec Maurice.

Les deux îles se situent sous les tropiques, l’une dans l’hémisphère nord, l’autre, Maurice au sud de l’Equateur et toutes deux sont sujettes aux typhons, cyclones dans l’océan Indien.
Toutes deux sont des paradis tropicaux avec plages de sable blanc ou fin, mer turquoise, coraux … et parties montagneuses du fait de leur origine volcanique.

4.117 Km2 pour Bohol (la 10ème plus grande île des Philippines), contre 2.040 Km2 pour Maurice. La population étant plus ou moins la même, Maurice à une densité de population qui peut être considéré du double de celle Bohol.


De l’ordre de 800.000 à un million de touristes par an sur Maurice contre moins de 100.000 pour Bohol (entre 50 et 100.000).

Les avantages de Maurice, comme cela me vient, sans ordre : la stabilité politique ; la sécurité ; c’est propre et net ; la culture des affaires, même si elle est d’inspiration britannique ; la proximité de la Réunion (200 Km), qui reste une terre française, au cas ou ; la majorité des locaux parlent français, le dépaysement et le choc des cultures sont moins marqués qu’aux Philippines ; c’est une zone franche ;
c’est également une magnifique destination pour les amateurs de pêche au gros, destination quasi mythique.

Par contre, j’ai peur que l’on ne s’ennuie vite à Maurice, c’est petit et restreint. C’est un point au milieu de l’océan Indien et pas beaucoup de solutions pour s’échapper. La réunion, Madagascar, mais 900 kilomètres, l’Afrique du Sud, les Comores et autres pays africains du sud-est du Continent, c’est loin et les voyages ne sont pas donnés.


De plus le prix de l’immobilier et le cout de la vie à Maurice sont extrêmement élevés quand on les compare avec les prix qui sont les nôtres aux Philippines.


Bohol possède 75 îles et îlots, c’est à moins de 40 kilomètres de Cebu, par Leyte vous pouvez remonter sur le nord du pays, sur Luzon ou descendre sur la grande île de Mindanao qui se trouve à moins de 100 kilomètres.

L’île est devenue trop petite, vous avez besoin de bouger ? Facile, chaque île est un monde différent. Besoin de retrouver la ville, Cebu City, la capitale régionale vous attend. A Bohol, pas de surpopulation, locale ou touristique, pas d’embouteillages, c’est calme et tranquille … reposant. Facilité d’embaucher du personnel, femme de ménage, cuisinier, chauffeur, jardinier, caretaker … à des prix dérisoires.

Besoin de changer de pays ? Hong-Kong est à 1 h 30, Saigon, Phnom-Penh, Bangkok, Singapour, l’Indonésie, la Papouasie, la Nouvelle Guinée … ne sont pas très éloignés et les prix des transports aériens sont donnés.

Pour ceux qui ne sont pas mariés à une ‘’Pinay’’ il y a possibilité de devenir résident permanent avec un dépôt de 10.000 US$ (dépôt qui peut être utilisé après six mois) et une pension mensuelle de 800 US$ pour un célibataire et de 1.000 US$ pour un couple (SRRV). Nettement moins que Maurice (€ 32.000) et effet immédiat. Aux Philippines, pour 75.000 euros, vous faites construire la maison de vos rêves.

En conclusion je dirais que chacune de ces deux îles ont leurs avantages et leurs inconvénients. Au niveau plages, mers, paysages, climats … elles sont assez similaires. A noter toutefois que Bohol est dans les dix premières destinations mondiales pour la plongée sous-marine et que Maurice est le paradis du pêcheur au gros.

Je verrais plus Maurice comme pour des retraités déjà aisés, ceux ont la faculté de bouger, voire de passer 6 mois par an en France où dans d’autres pays et qui aiment plus ou moins que cela remue autour d’eux. Difficile de se retrouver seul sur une plage de cinq kilomètres de long !

Bohol, c’est plus calme, plus tranquille, plus secret et retiré et il y a l’énorme avantage de pouvoir se déplacer dans l’ensemble du pays à des coûts extrêmement bas. Pour celui qui souhaite continuer à faire des ‘’affaires’’, je conseillerais plutôt Maurice ; pour celui qui souhaite plus simplement améliorer sa retraite en travaillant un peu, Bohol peut parfaitement convenir.



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez moi sur < www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com > pour plus d'information.





Épouser une Femme Philippine”,


sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.



Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’







Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 





Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’







 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations aux
Philippines







Post a Comment