Friday, September 17, 2010

ÎLES ET PLONGÉE (1)



Il y a trois ans de cela et oui déjà trois ans, après un post sur l’île de Bantayan, je vous proposais une petite visite de Malapascua.

Maintenant que les agences de voyages semblent avoir tout à coup découvert le pays, comme s’il n’avait jamais existé jusqu’à ce jour, les Philippines devraient rapidement devenir une destination privilégiée des plongeurs sous-marins.

Tout est là pour attirer ce genre de touriste particulier.


Les eaux chaudes des tropiques, les coraux, les poissons, requins et baleines ; des sites sur l’ensemble de l’archipel, des épaves en veux-tu en voilà, des anciennes comme des plus modernes ; des plongés faciles, d’autres qui demandent des connaissances plus approfondies de la pratique de ce sport qu’est la plongée et surtout plein de lieux sous-marins nouveaux à découvrir, car à ce jour inexplorés.   


Parmi les sites les plus connus nous pouvons citer : Coron, El Nido, Busuanga et la baie de Rondo sur Palawan ;  Puerto Galera, Tresure, Verde, Sombrero Islands et le Apo Reef, sur l’île de Mindoro et ses environs ; Mabini sur la province de Batangas ; Cebu offre de nombreux sites pour la plongée, l’un des plus réputés demeurant Moalboal, mais nous trouvons également Apo Island ; l’île de Panglao et ses sœurs sur et autour de Bohol ;  Malapascua dont je vous parle plus en détails dans ce post ; autour de Samal Island, près de la ville de Davao City ; Caminguin ; Siargao Island, plus connue des surfeurs pour sa vague surnommée ‘’Cloud 9’’. N’oublions surtout pas le Tabbataha reef classé patrimoine mondial par l’UNESCO et je vous citerai encore Subic bay, plus connu des plongeurs sur épaves.


Il m’est impossible de vous citer tous les sites répertorié, alors ceux qui restent encore à découvrir … avec des tombants, des cavernes, des grottes … inexplorés et certainement de nouvelles espèces à répertorier !  

Si vous suivez ce blog régulièrement, vous vous souvenez certainement de l’île de Bantayan et de la ville de Santa-Fé.

Voyageons un peu et prenons le cap 045º à partir de Santa-Fé, une cinquantaine de kilomètres et après avoir effleuré la côte nord ouest de Cebu nous arrivons à … Malapascua.

Imaginez une émeraude ceinturée de platine, posée sur une eau bleue turquoise.

Malapascua, c’est une toute petite île située à l’extrémité nord de l’île de Cebu, dans les Visayas, la partie centrale des Philippines, la région des îles coralliennes.

Il y a un peu plus d’une dizaine d’années, lors de ma première visite de l’île, j’avais compté moins de cinq resorts, peut-être trois et je n’ai aucun souvenir d’un centre de plongée installé sur place à cette époque.


Dernièrement, il m’a été possible de dénombrer plus d’une vingtaine de resorts et de lieux d’hébergement et au moins deux sites de plongée sur cette île qui fait moins de 3 kilomètres de long pour une largeur maximale d’un et demi.

Le nom ’’Malapascua’’ peut se traduire en anglais par ‘’unfortunate Chrismas’’, en français par "Noël sans fortune ou malheureux Noël". Mais ne vous y trompez pas, il n’y a rien d’infortunate à Malapascua.


Le nom de l'île lui aurait été donné par des marins espagnols qui, au début de la colonisation, auraient été bloqués sur l'île après un naufrage. Cela se passait à Noël et ces marins, obligés de passer les fêtes loin des leurs, auraient ainsi donné le nom de Malapascua.

C’est une destination relativement nouvelle (début des années 90) pour le tourisme international, mais qui se place déjà parmi les plus belles plages du monde. Bien que très largement sous-développée au niveau des infrastructures touristiques, cette minuscule île fait partie des plus beaux sites des Philippines.

Le temps s’arrête dès que vous mettez le pied dans ce rêve que sont ces îles du Pacifique, le temps n’existe plus, ce n’est plus qu’une notion ancienne qui s’éloigne alors que s’approchent des formes qui ressemblent à ces conquistadors assoiffés d’or et de gloire.

Là-bas, au loin, en direction de l’ouest, dans le soleil couchant, « penchés à l’avant de blanches caravelles, ils regardaient monter en un ciel ignoré, du fond de l’océan des étoiles nouvelles », « Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal … et les vents alizés inclinaient leurs antennes ». Entre guillemets, extraits de ‘’Les conquérants’’ de José-Maria de Heredia, poète Cubain naturalisé Français (1842-1905).

Malapascua, qui se situe à une dizaine de kilomètres de la côte nord de Cebu, offre tout ce que peuvent proposer toutes les plus belles plages du monde. Mais c'est également devenu un centre majeur de plongée sous-marine avec plus d’une douzaine de sites répertoriés.


Le passage entre les îles de Cebu et Leyte est une véritable autoroute empruntée par une foule de requins ‘’Thresher’’, raies Manta, requins Marteaux et Dormeurs, ainsi que de nombreuses espèces de gros poissons pélagiques qui peuvent être vus tout au long de l’année.

Le requin Thresher, Alopias Pelagicus, peut atteindre une taille de 5 à 6 mètres, la moitié de cette longueur étant son immense queue. Il vit normalement en eau profonde et ses grands yeux indiquent un animal nocturne et de ce fait il est très rarement vu par les plongeurs. Malapacua est le seul endroit au monde où il est possible de le rencontrer régulièrement.

Monad Shoal, près de Malapascua est une île sous marine à 18/24 mètres en dessous de la surface et qui plonge verticalement jusqu’à 230 mètres. Les requins vivent et chassent dans ces grandes profondeurs. Chaque matin ils remontent en surface pour rejoindre leur station de ‘’nettoyage’’. En effet ces grosses bestioles ont besoin de se faire curer les dents par de petits poissons qui s’aventurent dans leurs bouches pour nettoyer les restes du dernier repas.


Faisant face à Leyte, Cebu et Biliran, la partie sud-est de la côte est une extraordinaire et unique plage de sable blanc. La partie nord de l’île, plus rocheuse, offre de nombreuses places où plonger avec masque et tuba ainsi que plusieurs petites plages bien abritées.

LES SITES DE PLONGÉE

KEMOD SHOAL est une montagne sous-marine, proche de la côte de Leyte, dont le sommet se trouve à une dizaine de mètres sous la surface de l’eau. De dix à vingt-neuf mètres de profondeur vous descendez le long de la pente douce de la montagne de roches et de coraux, puis en une dizaine de mètres cela devient à pic, le grand bleu qui devient noir et bien en dessous des limites d’une sortie de récréation.

Au cours de l’année, en fonction des saisons, plusieurs grandes espèces pélagiques visitent régulièrement le site : Bancs de jeunes requins marteaux, des raies Manta et des requins Requiem.
Compter de 50 à 60 minutes de mer. Qualification minimum ‘’Open water’’.


CHOCOLATE ISLAND, un îlot qui se situe entre Malapascua et Cebu, un site de plongée tranquille et pépère, une plongée relaxante. L’on descend sur des ondulations, comme des vagues qui se creusent pour finir sur un fond sablonneux. Oreilles d’éléphants, éponges ‘’tonneaux’’, éventails de mer et coraux recouvrent le fragile récif créant un habitat idéal pour les nudibranches, les hippocampes, les danseurs espagnols (sorte de grosse limace de couleur rouge vif), ainsi que pour des poissons crapauds ’’poilus’’
Une simple et gentille plongée, excellente pour ceux qui souhaitent faire des photos.
Plus ou moins 35 minutes de mer.

MANOD SHOAL, la seule place au monde ou le requin Thresher peut être vu tous les jours. Les raies Manta, Devil et eagle sont également très présentes à cet endroit. Requins marteaux et raies Manta sont visibles uniquement une partie de l’année.

GATO ISLAND est un sanctuaire marin protégé, un endroit où vous pouvez être certain de rencontrer des requins blancs dormeurs et des serpents de mer.


Certainement le plus fameux des sites de plongée.

Mais également : Lighthouse (10 mètres), Lapus Lapus (18 mètres), North Point (22 mètres), North Wall (24 mètres), Ka Osting (16 mètres), Kimud Shoal avec occasionnellement des tortues de mer (40 + mètres), Nunez Shoal (40 + mètres), The Sand Patch, The Twins, House Reef, Maria’s Point, etc. Plus cinq épaves accessibles entre 18 et 42 mètres.

Pour ceux que cela intéresserait, je peux donner quelques précisions complémentaires sur les sites de plongée. Tous ces sites, sauf deux, sont ‘’open water’’.
C’est une destination à vocation plongée, plus destinée à ceux qui souhaitent voir le requin Shelter et les raies Manta.

Un excellent plan est de grouper Bantayan et Malapascua, les deux îles étant distantes d’une cinquantaine de kilomètres.

Si vous souhaitez voir les requins, vous devez impérativement plonger de très bonne heure, à 06 : 30 h il est déjà trop tard. Négociez l’heure du départ avec votre centre de plongée.

Se loger


COCOBANA BEACH RESORT, tenu par un Suisse, premier resort construit sur l’île et avec 22 bungalows c’est le plus grand. Superbes chambres, magnifique plage, la nourriture est bonne et l’ambiance parfaite. Prix au-dessus de la moyenne.

MIKE AND DIOSE’S BEACH COTTAGE, le plus abordable au niveau du prix des chambres. Un peu éloigné des bateaux et des restaurants/bars, mais si vous souhaitez la tranquillité au moindre coût, c’est l’endroit. Mike est un Allemand.

EXOTIC DIVE& BEACH RESORT, plus cher que la moyenne, mais tout se trouve sur place, eau chaude, minibar, satellite, etc. Les prix du restaurant comme la nourriture sont OK., mais sans plus.
Le resort est l’opérateur du premier centre de plongée qui s’est ouvert sur l’île en 1997.
Ils ont une très bonne connaissance des sites et le nitrox est disponible.

SUNSPLASH RESORT, spacieux et confortable, mais le plus cher de l’île et le service laissait à désirer.

MALAPASCUA EXOTIC ISLAND DIVE & BEACH RESORT
Pour nombre d’entre nous il s’agit du meilleur resort de Malapascua, tout est propre et net et il y a de la place. Prix de la chambre php 2.000 standard et php 2.900 de luxe.

BORGGREN BEACH COTTAGES,
BB’s LODGING HOUSE,
BeBe’s LODGING,
DANO’s RESORT,
EXOTIC DIVE RESORT, très cher, trop cher.



Comment s’y rendre.

Le point d’entrée, comme pour Bantayan, est l’aéroport international de Cebu.
A partir de l’aéroport prendre un taxi jusqu’au terminal nord des bus de Cebu (150 pesos) et prendre le bus climatisé qui en trois à quatre heures vous transportera jusqu’au quai de Maya à l’extrême pointe nord de l’île (100 pesos).

Autre possibilité faire le même trajet, mais en taxi, vous permettra de gagner une heure sur la durée du trajet (2.200/2.500 pesos).

Arrivé à Maya, les porteurs qui vous attendent transporteront, pour quelques pesos, vos bagages à bord d’un des bateaux (Banca) qui font la navette avec Malapascua. Préparez-vous à parfois être un peu arrosé et à marcher dans la mer avec de l’eau jusqu’aux genoux (50 pesos).

Il y a des navettes toutes les 30 à 60 minutes, du lever du jour jusqu’à 17 heures. Si vous êtes arrivés tard à Cebu il est préférable de passer la nuit sur place et d’envisager le départ pour Maya le lendemain matin. Le trajet en bateau entre Cebu et Malapascua dure de 30 à 40 minutes.


Il y a un Français qui possède un resort sur Malapascua :
La dernière fois que j'y ai envoyé quelqu'un, il était en travaux.

Rançon de la gloire, l’île d’où il est possible de voir le requin Tresher pratiquement en toute saison, se trouve parfois au bord de la saturation.

 Maintenant, pour ceux qui aiment le calme et la tranquillité, dans la mesure ou Malapascua commence de plus en plus à ressembler à un futur Boracay, je vous conseillerai de rendre une petite visite aux îles suivantes :


Calanggaman ou Kalanggaman, un îlot qui se situe à une trentaine de kilomètres, au Sud-sud-est de Malapascua.

A partir de Malapascua prendre un cap 150º et vous ne devriez pas pouvoir le rater.
Cet îlot a la particularité de posséder deux longs bancs de sable qui le prolongent à l’Est et à l’Ouest, doublant ainsi sa surface.

Le Alegre Beach Resort de Sogod organise des passages, mais également des Pic-Nic et BBQ sur Calanggaman.


L’îlot de Kalanggaman se situe entre la pointe Nord de l’île de Cebu et Leyte.

Autre solution pour s’éloigner des foules.
à partir de Malapascua mettez le cap plein Nord, vous faites une vingtaine de kilomètres et vous arrivez à Carnaza Island.

Toute petite île de deux kilomètres de long pour un de large et qui présente de superbes criques dans sa partie nord. Dépaysement assuré. Aux fonds des criques des plages de sable blanc qui vous attendent.


Une petite dernière, Gato Island, mais difficile d’accès.
C’est un site extraordinaire pour la plongée.
Un piton, une sorte de rocher posé sur l’eau, à n’approcher que par mer très calme. 



Elle se situe au Nord-ouest de Malapascua.  


Il y a un Français qui possède un ''resort'' sur Malapascua :


Slam's Garden Resort. http://www.malapascua-beach-resort.com/topic/index-fr.html

Expériences, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.





Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil737 >


Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur. (© 2009-2013)


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’






Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’


Post a Comment