Wednesday, August 11, 2010

PHILIPPINES EXODUS

Le Directeur de PAGASA, l’agence Météorologique des Philippines, a été viré hier !
Le Président Benigno Aquino III a annoncé hier vendredi (6 août) qu’il avait relevé le Dr. Prisco D. Nilo de son poste de Directeur du bureau de la météorologie nationale, the Philippine Atmospheric, geophysical and Astronomical Services Administration, plus connu sous le nom de PAGASA.

Dans un communiqué de presse de vendredi après midi, le Président a annoncé que NILO avait des ‘’différences’’ avec son supérieur immédiat au Département des Sciences et technologies (DSOT), l’agence gouvernementale qui supervise directement PAGASA.

Il n’a pas nommé le ‘’supérieur immédiat’’, mais un rapide contrôle avec PAGASA montre que l’agence est directement sous les ordres du Sous-secrétaire pour la recherche et le développement. Le poste est actuellement tenu par Graciano Yumul.


Un ‘’ordre spécial’’ (special order), émanant de Mario Montero, secrétaire des Sciences et Technologies, daté du 5 août désigne le Sous-secrétaire Yamul comme le nouveau officier en charge de PAGASA, en remplacement de Nilo.

Cette révocation intervient trois semaines après qu’Aquino ai réprimandé PAGASA pour son incapacité à prévoir que le typhon ‘’Conson’’ passerait sur Manille. Aquino ajoute que Nilo ne s’est jamais inquiété de donner une explication valable pour expliquer les prévisions erronées fournies par son Agence lors du passage du Typhon.

Philippines Airlines n’est pas la seule à perdre des personnels qualifiés et compétents au profit d’organisations et compagnies étrangères.

Le météorologiste et prévisionniste Nathaniel Cruz, ancien porte parole de la Philippine Atmospheric, Geophysical and Astronomical Administration (PAGASA), travail maintenant à Melbourne, Australie.
Lorsque le Directeur de PAGASA, Prisco Nilo, s’est fait publiquement réprimandé par le Président Aquino au sujet d’une erreur sur le signal d’alerte sur Metro Manila (signal N° 1 alors que les conditions et force des vents nécessitaient un signal N° 3), lors du passage du typhon Conson, certains officiels de PAGASA n’ont pas hésité à dire que la plupart de leurs météorologistes avaient quitté le pays pour de meilleurs salaires à l’étranger et qu’ils n’avaient pas été remplacés.

Hier c’était une autre Agence gouvernementale qui reportait avoir perdu 50% de son personnel de spécialistes qualifiés. Le ‘’Mines and Geosciences Bureau’’ confirmait qu’il ne pouvait trouver de remplaçants pour 50% de ses géologues qui travaillent désormais à l’étranger.

Ceci est le côté sombre de cet exode de travailleurs qualifiés et de professionnels confirmés : le départ ou le transfert des cerveaux se fait maintenant sentir dans pratiquement tous les secteurs d’activités du pays.


Les transferts d’argent effectués par les quelques dix millions de travailleurs Philippins qui se trouvent à l’étranger (OFW) ont contribué pour une grande part à la croissance économique annuelle du pays de ces dix dernières années.

Même la récente crise économique mondiale n’a eu que peu (voir pas) d’impact sur les transferts à destination des Philippines.

Il n’y aurait pas à s’inquiéter de cet exode massif de cerveaux si le pays était capable de pourvoir à ses besoins en matière de main d’œuvre qualifiée, plus précisément dans les secteurs d’activités nécessitant des spécialistes, mais ce n’est pas le cas.
La plus grande perte pour le pays ce sont ces travailleurs qui emportent avec eux des années d’expérience dans des secteurs clés pour le développement du pays.

Le manque de pilotes est simplement le dernier problème de main d’œuvre qualifiée qui affecte les Philippines.

Il y a quelques années, de nombreux hôpitaux privés à travers le pays se sont trouvés dans l’obligation de fermer par manque de médecins, d’infirmières et autres personnels hospitaliers spécialisés. La plupart d’entre eux ayant quitté la contrée pour des salaires nettement plus élevés à l’étranger.

Durant ces dix dernières années, le nombre de collèges et d’écoles proposant des cursus d’infirmières aux diplômes reconnus internationalement à littéralement explosé.

La récente crise économique mondiale a vu de nombreux pays occidentaux considérablement réduire leurs budgets de dépenses en matière de santé publique. Plus ou presque plus de débouchés pour les infirmières Philippines !

Le pays se retrouve avec un surplus considérable de professionnelles de cette catégorie, que le système de santé philippin est incapable d’absorber.

L’Education Nationale a également particulièrement souffert du départ massif et continuel de professeurs diplômés.


Tous les pans de l’industrie sont actuellement touchés par le manque croissant d’ouvriers qualifiés et de dirigeants. Je peux vous donner pour exemple le secteur des IT où de plus en plus de ‘’call center’’ font appel à des étrangers au niveau du management, ce qui était tout à fait impensable il y a encore quelques années.

Cette fuite des cerveaux handicape et compromet sérieusement le développement économique futur du pays, et ce pour de nombreuses années si rien n’est fait rapidement.

Car le plus inquiétant est que la plupart de ces médecins, infirmières, professeurs, géologues, météorologistes, etc. qui s’exilent, ne reviendront pas aux Philippines (peut-être pour des vacances), ils sont perdus à jamais pour le pays.

Les maçons, soudeurs, charpentiers, électriciens et autres, partis travailler à l’étranger avec un contrat de quelques années, reviendront presque tous au pays. Ces contrats obéissent à des règles économiques quelques peu différentes, le coût de main d‘œuvre le plus bas possible. Hier les Philippins, aujourd’hui s’ajoutent des Indiens et des Bengalis, demain ? Des brésiliens, des Vénézuéliens, des Colombiens, des Pakistanais … et les Chinois qui construisent dans le monde entier avec leur propre main d’œuvre !
De plus, il est plus facile de trouver ou de former un maçon que de former un ingénieur agronome.

Mais le problème ne va pas se régler en quelques jours ou semaines.

Le mieux que le nouveau Gouvernement puisse faire est de mettre en place un plan à moyen/long terme (cinq à dix ans) afin de créer de meilleures conditions d’emploi sur le pays (salaires) et de faire en sorte que les personnels en phase de qualification soient en adéquation avec les besoins du développement national.
A mon avis, le premier secteur qui devrait recevoir toute l’attention du Président devrait-être l’Education Nationale.

Plus de diplômes techniques et moins de MBA, plus de ces jeunes diplômés Bac + 5 ou 6 qui travaillent comme serveurs chez MacDo ou dans d’autres emplois sous-qualifiés.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           
Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines


Post a Comment