Saturday, September 30, 2017

OH ... PARÉ !

T’Y VAS FORT … PARÉ !

Je dois dire que les échouages lamentables, les naufrages prévisibles, les collisions inexplicables et inexpliquées,  nous en faisions collection il y a encore quelques années dans les mers qui entourent l’archipel du sourire.

Il faut dire que la navigation entre nos îles n’est pas toujours des plus faciles. Aux courants violents, lames de fond et coups de vent, viennent s’ajouter les bancs de sable qui se déplacent, les récifs, les hauts fonds pas signalés, les cartes marines pas toujours à jour et en phase avec les GPS, les typhons et l’insouciance, voire la non qualification de nombreux capitaines. Sans oublier les sirènes, ‘’Siokoy’’ aux Philippines, quelques créatures marines maléfiques qui hantent nos mers coralliennes et vous avez les ingrédients indispensables à quelques spectaculaires catastrophes maritimes.

C’est une histoire que j’aime bien, que j’adorerai s’il n’y avait pas eu destruction d’une partie d’un récif de corail … typiquement Filipino !
Je ne suis pas certain à 100 % de la véracité de l’histoire, mais j’aime bien, cela serait tellement ‘’Filipino’’.


Un navire transportant du charbon en provenance d’Australie et faisant route en direction de I’Inde s’est échoué sur un récif de corail au large de la ville de Kiamba dans la province de Sarangani.

Le cargo M/V Double Prospérity, navire battant pavillon panaméen, s’est échoué le samedi 8 mai dernier sur le Bakud reef et environ quatre hectares de corail ont été endommagés, selon les dires de Dirie Macabaning, le Superintendant de la zone protégée de la Baie de Sarangani.

Il faisait beau, la mer était d’huile, la visibilité excellente et boom, sur les rochers, dans une zone protégée et très certainement interdite aux navires de haute mer.

Macabaning, qui lui ne perd pas le nord, alors que le navire est encore sur le récif ce 13 mai, fait savoir que son bureau estime les dommages causés par l’incident à 30 millions de pesos (€ 500.000). Il précise que le récif se trouve à 2,5 miles des côtes de la ville de Kiamba dans la province de Sarangani.

Mais que faisait un vaisseau de cette taille, plus de deux cents mètre de long (244 m) aussi près des côtes de Mindanao (4 kilomètres) et certainement à pleine vitesse ? Plus de la moitié du M/V Double Prosperity est encastrée dans une portion du Bakud Reef !

Selon le Commandant régional des Gardes Côtes Roy Etchevaria, le M/V Double Prosperity est aux trois-quarts coincé sur le récif et il faudra au moins trois semaines pour le sortir de là, une fois que les équipements nécessaires seront sur place.

Le navire git dans un peu moins de deux mètres d’eau et cela ne va pas être facile de le sortir de là.
Il y a des craintes que le fuel puisse commencer à fuir des réservoirs et que le temps, clément jusqu’à ce jour, ne se détériore avec les conséquences que cela pourrait avoir sur la structure même du bâtiment. Par précaution une barrière flottante contre les fuites d’hydrocarbures a été mise en place.

Sur le site officiel du Gouvernement local sarangani.gov.ph, l’on pouvait lire :


May 12, 2011.

Le navire M/V Double Prosperity demeure bloqué dans le Bakud Reef, après s’y être échoué le 8 mai à 10 heures du matin, dans les eaux de la municipalité de Kiamba.
Bakud Reef est une zone protégée, Proclamation Présidentielle Nº 756.


Le Gouverneur de la province de Sarangani, Migs Dominguez a notifié au propriétaire japonais du navire, Yano Kaiun Co. Ltd., d’avoir à venir discuter avec la Municiplité de Kiamba, le Gouvernement Provincial et le Department of Environment and Natural Ressources au sujet de sa responsabilité concernant les dégâts occasionné au Bakud Reef par le M/V Double Prosperity.


L’oficier de quart au moment de l’incident, le 3e Mate Robert Ortega Cepe, reconnait ne pas avoir remarqué les hauts fonds du Bakud Reef sur lesquels le navire s’est échoué par l’avant.
Les autorités estiment que 4 hectares de vie marine ont été endommagés.
Le Capitaine du M/V Double Prosperity, Danilo Sta. Ana, reconnait l’entière responsabilité de l’équipage dans l’incident.

Pour ceux que cela intéresserait, vous pouvez aller sur le lieu de l’incident en utilisant google earth ; tapez ‘’ Bakud Reef Sarangani’’ et vous vous rendrez compte, au combien le navire était proche de la côte !

Pourquoi était-il aussi proche des côtes ?
Et en fait en dehors de sa route directe.

Je vous donne deux indices :
- Le 8 mai, 10 : 00 h du matin,
- L’équipage du M/V Double Prosperity est composé de 22 marins, tous Philippins.

Vous ne voyez toujours pas ?

Que se passe-t-il de spécial en ce dimanche matin aux Philippines, mais samedi soir aux États-Unis ?


Et oui, vous y êtes, le match de boxe Manny Pacquiao contre l’Américain Mosley ! La vedette, le héros philippin qui une fois de plus va défendre son nouveau titre … le combat de la gloire des Philippines est retransmis par la télévision locale … et pour bien recevoir le signal, il faut être proche d’un relais, où sont situés les relais … sur la côte, donc rapprochons nous de la côte.

Manny Pacquiao responsable de l’échouage du M/V Double Prosperity ?
Je vous laisse juge.

Le site officiel du Gouvernement provincial de Sarangani nous fait savoir qu’il faut écrire Bacud Reef et non pas Bakud Reef.

Selon l’équipe de sauvetage et de renflouage qui se trouve sur place, la tentative de remise à flot du M/V Double Prosperity a de nouveau échoué ce vendredi 3 juin 2011. Il s’agissait de la troisième tentative.

La tentative s’est déroulée de 02 : 00 à 06 : 50 h du matin, mais le navire n’a pas bougé et ce malgré l’aide de trois remorqueurs de haute mer qui tentaient de le tirer en arrière.

De nouvelles tentatives sont prévues dans les jours qui suivent.


N’est-ce pas une belle histoire ?
Une histoire bien ‘’Pinoy’’ … Paré !

À tous je souhaite une excellente fin de semaine, que la Force vous accompagne.

Avis, critiques et commentaires, comme d'habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :

ME CONTACTER POUR

COMMANDER MES LIVRES :
VAN AÉROPORT et TRANSPORT SUR LUZON,
LOCATION MAISON / CONDOMINIUM À TERNATE :
TERRAINS À VENDRE :
CIRCUITS TOURISTIQUES SUR MESURE :
PÊCHE / PÊCHE PROMENADE EN MER :
ÉTUDES ET PRÉ-ÉTUDES DE MARCHÉ :
CRÉATION DE SOCIÉTÉ / JOINT-VENTURE / PARTNERSHIP :
ENQUÊTE, CONTRÔLE ET SURVEILLANCE :
STAGE D’ADAPTATION À L’EXPATRIATION EN IMMERSION : (NEW)
POSER  DES QUESTIONS EN RELATION AVEC LES PHILIPPINES.

                        UN SEUL MAIL : asiatribart@gmail.com 

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’


 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines










Post a Comment