Thursday, November 14, 2013

TACLOBAN ... PAS SEULEMENT !

Quelques informations qu’il m’a été possible de recueillir et un compte rendu de la situation à ce jour (13 novembre) sur l’ensemble des zones les plus touchées.

Liste des ONG auxquelles vous pouvez envoyer vos dons en fin de ce post.

Comme je l’indiquais dans un post précédent, si la ville de Tacloban a été pratiquement rayée des cartes, il y a malheureusement de grandes chances pour qu’elle ne soit pas la seule ville de l’archipel à avoir subi ce sort.


Dans ce post je parlais de Coron et de Busuanga dont on était sans nouvelles, ainsi que de Bogo sur Cebu, de Guiuan la ville en première ligne, celle sur laquelle ‘’Yolanda’’ a fait son premier atterrissage et de quelques autres.

Compte tenu de la position de cette dernière, ville qui si situe sur une étroite presqu’île faisant face à l’océan, il ne fallait pas s’attendre à un miracle … et pourtant, il semblerait, toutes proportions gardées, que le bilan en pertes humaines ne soit pas trop élevé. Ceci compte tenu de la violence du super-typhon.

Guiuan, serait-elle, comme ces villes du nord de l’archipel, mieux préparée à recevoir des typhons ?

Toujours est-il que PAGASA, l’agence météorologique locale y a laissé tous ses équipements.


Comme vous avez pu le constater sur mes blogs, jusqu'à ce jour j'ai toujours refusé de donner une adresse ou d'appuyer une quelconque ONG faisant œuvre de charité (sauf Virlanie). Il y a trop de profiteurs et de gens malhonnêtes dans ce genre de "Business".

De source sûre, je sais que même la Croix Rouge Internationale…

Donc, comme j'ai plusieurs personnes qui m'ont contacté en me proposant, qui d'envoyer de l'argent, qui des conserves, qui des vêtements, etc., je me demandais s'il ne serait pas possible de regrouper ceci sur Manille et de le confier le tout à des Français que je connais et qui vont rejoindre leurs familles ; l'un à Bacolod, le second à Ormoc, ville qui se situe dans le zone de Tacloban, et à d’autres.

Je serai rassuré de savoir qu'ainsi l'aide arrive bien aux destinataires, à ceux qui en ont le plus besoin.



Une autre solution serait de faire parvenir directement cette aide aux personnes que je connais  qui demeurent sur les zones sinistrées et qui se chargeraient de la distribution.

Mais à ce jour impossible, rien ne passe et même les étrangers ne semblent pas les bienvenus dans les zones sinistrées. Donc je vais attendre et en fonction de l’évolution de la situation, envisager comment nous pourrions contribuer efficacement à apporter une aide concrète aux personnes qui en ont le plus besoin.

Les banques sont fermées, les ATM détruits ou pillés, à la limite l’argent ne sert à rien.
Les gens cherchent avant tout à se nourrir et comme il n’y a rien à vendre …

Il ne faut pas se faire d’illusions, la situation risque de perdurer des semaines, voire des mois. Et je ne parle que des choses les plus basiques, comme manger, boire, s’abriter, l’hygiène élémentaire, les soins, la prévention des épidémies, etc.
Pour les télénovelas il faudra attendre encore un peu.

Pas ou plus de stocks de disponibles, pas de réserves de nourriture, les récoltes sont détruites à 100 %, la quasi-totalité des bateaux et barques de pêche sont réduits à l’état d’allumettes brisées, le bétail et les animaux de ferme sont morts, les industries, entreprises, commerces ont disparus, les circuits de distribution sont réduits à néant…

La seule solution pour les populations les plus touchées, fuir ou attendre une éventuelle distribution de nourriture par les quelques ONG et agences gouvernementales qui se trouvent sur place.

Mais cela risque de ne pas être suffisant.

En fait, pratiquement une semaine après le passage de Yolanda, la situation demeure confuse. Si l’on a beaucoup parlé de la situation de la ville de Tacloban, il semble de plus en plus évident qu’elle ne soit pas la seule à avoir subie la destruction quasi-totale des infrastructures, habitations et autres facilités.



L’on peut également parler de Guiuan, Borongan, Dolores, Catbalogan, Carigaras, Ormoc, Palo, Dulag, etc.

Les dernières nouvelles, à prendre avec précaution.

Occidental Mindoro :
DepEd (Départment of Education).
C’est l’organisme qui autorise ou non l’ouverture des écoles et donc donne une idée de la situation sur le terrain. 
Situation. considérée comme opérationnelle au 12 novembre (pour les écoles).
Ce qui ne veut pas automatiquement dire que les écoles vont rouvrir.

Oriental Mindoro :
Situation. considérée comme opérationnelle.
Electricité restaurée à Calapan et Naujan.
Néanmoins Etat de catastrophe naturelle déclaré à Calapan et Naujan.

Marinduque
Situation, considérée comme opérationnelle.

Marinduque :
Situation, considérée comme opérationnelle.

Romblon :
Aéroport rouvert.
Situation, considérée comme opérationnelle.



Palawan :
Situation, considérée comme opérationnelle.

Coron :
Etat de catastrophe naturelle,
Plusieurs victimes, dont au moins un étranger.
980 des 1.000 bateaux de pêche sont endommagés ou détruits.
Plus de nourriture de disponible.


Busuanga :
Aéroport rouvert,
Plusieurs victimes et des disparus.

Albay :
Situation, considérée comme opérationnelle,
L’aéroport est ouvert.

Masbate :
L’aéroport est rouvert,
Situation, considérée comme opérationnelle,
Les lignes de communication sont très partiellement restaurées.
Les signaux de Smart et de Sun sont en partie restaurés depuis le 12, sauf pour les villes de Cataingan, Mobo, Palanas, et Pio.

Aklan :
Situation, considérée comme opérationnelle,
Communications locales et internationales gratuites du 13 au 17 novembre.



Caticlan :
L’aéroport est rouvert.

Kalibo :
Aéroport rouvert.

Antique :
Etat de catastrophe naturelle déclaré,
Situation, considérée comme opérationnelle,
Téléphone cellulaire, restauration à 50 %.
Texte message gratuits du 13 au 17 novembre.

Capiz :
Situation, considérée comme opérationnelle,
Réseau téléphonique sans fil restauré à 10 %,
SMS gratuits du 13 au 17 novembre.

Roxas City :
Un deuxième centre de commandement a été mis en place.
L’aéroport est rouvert.
Des scènes de pillage dans la ville.

Iloilo :
La totalité de la province est en ‘’Etat de catastrophe naturelle’’,
DepEd considère la situation comme opérationnelle,
Il n’y a plus rien à manger et les gens deviennent nerveux dans le nord de la province.
L’on estime à 493.000 le nombre de personnes directement afectées.
Pas de liaisons téléphoniques sur Carles, Ajuy, Conception, Batad, San Dionoso, San Rafael et Balasan.
Liaisons cellulaires restaurées à 60 %.
Le nombre de victimes atteint maintenant 162,
65.481 maisons sont détruites.
Situation volatile dans la ville de Jaro.




Estancia :
La ville est  détruite à 100 % selon le Gouverneur Raul Tupas.

Sara :
Demeure toujours isolée.

Negros Occidental :
L’entière province est en Etat de catastrophe naturelle.
Situation, considérée comme opérationnelle,
Liaisons Smart et Sun restaurées dans les villes de Calatrava et San Carlos City.

Bacolod :
L’aéroport est rouvert.
Environ 110.000 personnes affectées par le passage du typhon.
22 maisons totalement détruites, 392 sévèrement endommagées.
Les trois Barangays les plus touchés : Alangilan, Alikis et Singcang.
5.941 familles, soit 35.646 personnes en centres d’évacuation dans la ville.

Negros Oriental :
Les lignes téléphoniques sont restaurées,

Dumaguete,
L’aéroport est rouvert.

Cebu :
Situation, considérée comme opérationnelle,
Classes suspendues dans le nord de l’île, au moins jusqu’au 15,
Les lignes de communications sont hors de service dans les villes de Bogo, Medellin, Daanbantayan, ces trois villes sont en état de catastrophe naturelle.



Bantayan Island :
Totalement isolée.
Communication erratiques, pas d’électricité.
Aux toutes dernières nouvelles, sur Santa Fe un seul resort pourra être à nouveau opérationnel sur les 32 que comptait la ville.

Bohol :
Situation, considérée comme opérationnelle,
Electricité par intermittence, Smart et Sun opérationnels à Dimiao,

Leyte :
Situation confuse.
Liaisons partiellement restaurées (Smart et Sun) sur Ormoc City, Bato, Dulag, Hilongos, Hindang, Macrohon et Matalom.
Smart restauré sur Dulag.
Province toujours en grande partie privée d’électricité.

Ormoc :
Les liaisons via téléphones cellulaires sont intermittentes.

Tacloban :
La liaison par route de Manille à Tacloban est maintenant possible.
Il y aurait même des liaisons organisées par bus. Contacter DOTC.
Toujours aucun vol de Manille à Tacloban.
Couvre feu imposé de 10 à 6 H.

Les hôpitaux encore debout sont submergés de patients et les médicaments commencent à manquer.

Nombreuses scènes de pillages qui deviennent de plus en plus violentes et plus seulement à Tacloban. Aucun avion à réaction n’est autorisé à se poser sur l’aéroport de Tacloban.



Très difficile d’avoir une vue d’ensemble de la situation réelle, de ce qui se passe sur place.
Arrivée d’un porte avions américain et de son escorte sur zone, ce qui veut dire vivre, médicaments, engins de travaux publics, etc. Les informations arrivent par bribes et ne se recoupent pas toujours.

Je continuerai de vous donner la situation sur Samar, ainsi que des informations complémentaires sur certaines villes dès demain matin.

Une liste non exhaustive des ONG auxquelles vous pouvez faire parvenir vos dons.

A QUI ENVOYER VOS DONS.

Action contre la faim.  https://dons.actioncontrelafaim.org/faire-un-don?codemailing=13PI01

La Croix Rouge. http://www.croix-rouge.fr/Je-donne/Don-ponctuel?elk_dc_id=413

Ou la Croix Rouge Philippine. http://www.redcross.org.ph/donate

Enfants du Mekong. ttps://donner.enfantsdumekong.com/b/mon-don

Handicap International.  https://don.handicap-international.fr/

Médecins du monde. https://dons.medecinsdumonde.org/abov/abovision2.php?
P1=MDM&P2=DEF2&PG=FAIRE1DON&typabo=1&PROMO=136288

Ordre de Malte.  http://www.ordredemaltefrance.org/fr/

Secours Catholique - Caritas France. http://www.secours-islamique.org/component/content/article/75.html

Secours Populaire. https://www.secourspopulaire.fr/dons.0.html

Secouristes Sans frontières. http://www.ssf-france.org/nous-aider/faire-un-don

Unicef. http://www.unicef.fr/contenu/info-humanitaire-unicef/soutenir-lunicef.



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.



Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil737 >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’





Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’


Post a Comment