Saturday, May 19, 2012

SCARBOROUGH ... UN NOUVEAU MISCHIEF REEF ?


Pour comprendre la position des Philippines dans ce que l’on peut appeler la crise du ‘’Scarborough Shoal’’ il faut remonter quelques années en arrière, sur ce qui s’est passé sur un autre endroit situé à l’Ouest de Palawan, le Mischief Reef.

Le Mischief Reef, Meiji Jiao en Chinois, Panganiban en Tagalog et Dá Vành Khán en Vietnamien est un banc de récifs situés dans les Spartlys Islands.

Ce sont quelques rochers qui affleurent à marée basse et qui délimitent un lagon. L’endroit est contrôlé par la République Populaire de Chine et disputé par Taïwan, les Philippines et le Vietnam.

En 1994, alors que la Marine philippine ne patrouillait pas la zone du fait de la mousson, les Chinois ont construit des structures permanentes sur pilotis.

Cette zone étant située à 130 Nautiques (209 kilomètres) de l’île de Palawan, donc bien à l’intérieur de la Zone Economique Exclusive des 200 NM des Philippines, Manille à immédiatement officiellement protesté.

La Chine a rejeté les protestations en déclarant qu’il s’agissait uniquement d’abris destinés aux pêcheurs chinois nombreux dans cette zone.

En 1999, une autre vague de protestations est venue de Manille quand la Chine a ajouté de nouvelles structures à celles déjà existantes sur le Mischief Reef. Etrangement ces nouvelles structures ressemblent plus à des installations militaires qu’à des abris pour pêcheurs.

Les Philippines estiment que les actions de la Chine font partie d’un plan d’invasion et d‘occupation rampant de la Mer de Chine du Sud. Par exemple, la Chine a installé des bouées (des marqueurs) dans le Sabina Schoal, un banc de récifs bien plus proche de Palawan, car il ne s’en trouve qu’à 70 NM (113 km).

Les Philippines affirment que la Chine a une technique bien rodée quand il s’agit de s’emparer d’un nouveau récif. Premièrement installer des bouées, puis construire des pylônes en  ciment (des markers). Des abris de bois ou de bambou vont suivre et si personne ne dit rien, si personne ne s’y oppose, des forts militaires vont dès que possible être installés. L’on passe d’un rocher de quelques mètres carrés à des installations militaires et des forts qui s’étendent sur plusieurs centaines de mètres carrés.

A plusieurs reprises les Philippines ont, ou ont essayé de détruire bouées et marqueurs avant que la Chine ait le temps de construire des structures plus larges.

La décision des Philippines de ne pas détruire les structures érigées par la Chine sur le Mischief Reef a été prise afin d’éviter une escalade de la dispute. De plus les Philippines, jusqu’à ce jour, n’avait pas la capabilité militaire de s’opposer à la Chine et les relations avec les USA, à cette époque, n’étaient pas au beau fixe.

Les Philippines affirment que la Chine a toujours été prête à un conflit armé  contre ceux qui lui résistent, ce qui a été clairement démontré en 1988 quand la Chine et le Vietnam ont engagé une bataille navale pour le contrôle d’îlots à l’intérieur du Johnson South Reef.

Le 14 mars 1988, trois frégates chinoises engagent trois transports de troupes armés vietnamien. Victoire navale chinoise, six îlots sont capturés et plus de 70 militaires vietnamiens sont tués. Il n’est pas certain, loin de là, que toute la responsabilité en revienne exclusivement aux Chinois.

Pour ceux qui connaissent un peu l’histoire de la région, la Chine est l’ennemi héréditaire du Vietnam et leurs relations ont depuis des siècles été ponctué par des conflits sanglants.

Je pense que vous avez maintenant une idée un peu plus précise de ce que ne veulent pas les Philippins. Ils ne veulent pas que le Scarborough Shoal se transforme en forteresses chinoises, ils ne veulent pas d’un nouveau Mischief Reef.


Retour au Scarborough Shoal.

Je ne pense pas qu’envoyer un destroyer, donc un navire de guerre, pour arraisonner des bateaux de pêche (même éventuellement illégaux), soit la plus diplomatique des façons de procéder. L’envoi d’un Garde-côte, voire d’un navire du BAFR (fisherie), aurait certainement été plus approprié.

En fait de bateaux de pêche, il semblerait que nous ayons plutôt là des pilleurs de la mer ; coraux et bénitiers géants semblent constituer la majeure partie de leur ‘’récolte’’, plus que de pêche de poissons. Coraux et bénitiers géants sont des espèces protégées mondialement et interdites de ‘’pêche’’ ! 


Pour répondre aux commentaires de vl@dine 9 :

Comparer les Malouines (Falkland ou Malvinas) au Scarborough Shoal n’a aucun sens !
Mais absolument aucun sens.

D’un côté nous avons des rochers de quelques mètres carrés, à marée basse, de l’autre un archipel de 778 îles et îlots. 

Juridiquement parlant, en termes de loi de la mer, il y a une énorme différence entre une île et un récif. Pour simplifier, vraiment pour simplifier, un peu comme si l’un avait la personnalité morale et juridique, et pas l’autre.

De plus les Malouine sont habitées, ce qui n’est, et n’a jamais été le cas du Scarborough Shoal. Essayez de rester accroché sur un bout de rocher, à quelques centimètres au-dessus du niveau de la mer, quand passent les typhons !  

C’est inhabitable … sauf encore une fois à bétonner et à en faire un fort … chinois.
Les habitants des Falklands ont eu la possibilité d’auto-détermination, etc.

Dernier point les ‘’Malouines’’ se situent à 250 NM des côtes argentines, donc nettement en dehors de la ZEE argentine.


The United Nations Convention on the Law of the Sea (UNCLOS), également appelé la Convention  de la Loi de la Mer, définit les droits et les responsabilités des nations dans leur utilisation des océans et des mers du monde. Elle établit également une ligne de conduite pour le business, l’environnement et la gestion des ressources marines.

Effectivement mon ‘’Cher Bob’’, nous n’avons pas les mêmes sources d’information, car je ne vais pas, comme certains,  chercher mes informations internationales dans un journal du FLN Algérien. Personnellement, si jamais j’avais à prendre une position, ce serait une position pour la paix de ma retraite et pour le bien-être futur de mes enfants.

Il y a effectivement eu quelques cyber-attaques : l’Université des Philippines,UP, a été la première touchée, son site a été effacé, remplacé par un drapeau chinois avec un commentaire du genre : le ‘’Scarborough Shoal is ours’’. Puis ce sont des sites de la présidence qui ont subi le même sort. 

Mais, connaissant le savoir-faire des Philippins dans ce domaine, je suis sûre qu’il y a eu vengeances.  


J’ai trouvé la copie d’une carte qui représente le territoire du Sultanat de Sulu vers 1450.
Le Sultanat inclut une grande partie des Spratlys Islands, comme vous pouvez le constater.



Avis, critiques  et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.



Vous pouvez me retrouver sur :
<  www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com  >
En anglais sur :
www.frenchlivinginthephilippines.blogspot.com  >






Mon petit livre “101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 

Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Générer des revenus’’





OFFREZ-LUI UN CADEAU !Ce qui est fortement apprécié en ce moment :
Load pour son cellphone, P300 / P600 / P900 / P1.500 …
En Smart, Globe ou Sun Cellular
Elle peut ainsi vous parler pendant des dizaines de minutes et envoyer des centaines de messages,
Connexion Internet prépayée.
Consultez la page ‘’Offrez-lui un cadeau’’ !

                 
                     EST-ELLE réelle ?
  Est-elle celle qu’elle
             Prétend être ?
               
  Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



Post a Comment