Tuesday, May 22, 2012

JOUR DE MARCHÊ AUX PHILIPPINES !



Un jour de marché à Ternate

Ceux d’entre vous qui me suivent régulièrement s’en sont certainement rendu compte, eh oui, je me suis autorisé une dizaine de jours de vacances, sans net ni téléphone.

Cela m’a permis, à la fois de prendre un peu de recule par rapport à mes blogs, de préparer un projet qui me tient à cœur et de faire une courte visite aux îles Calaguas, îles qui feront l’objet d’un prochain post.

Hier vendredi, jour de marché à Ternate.

Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de marché les autres jours, cela veut simplement dire que ce jour- là de nombreux autres commerçants viennent proposer leurs produits aux Ternateños, c’est ainsi que l’on nomme les habitants de Ternate.  

Le marché, celui de tous les jours, se situe en centre-ville. C’est un bâtiment d’un étage, couvert, d’une quarantaine de mètres de long sur trente de large et ouvert sur deux côtés.
L’on y trouve principalement des viandes, du poisson et des crustacés, des fruits et légumes, du riz en vrac et en sacs et quelques petites épiceries. Deux petites étales, situées sur les marches d’accès au marché, offrent toute l’année huîtres et moules à des prix imbattables.

Le premier étage est pratiquement inoccupé.

Au début, il y a de cela sept ou huit ans, juste après la construction de ce nouveau bâtiment, une trentaine de boutiques se trouvaient au premier étage. Principalement des jouets, des vêtements, des accessoires de décoration et des cadeaux.

Ces boutiques ont disparu une à une, faute de clients, principalement du fait que ces boutiques se trouvant au premier étage, accessibles par des escaliers particulièrement pentus et … avec le Philippin partisan du moindre effort … faillite.

La viande se limite à porc, bœuf et poulet et un peu de charcuterie … sucrée. 

En ce qui concerne les poissons, en plus des inévitables et incontournables Tilapias et Bangus qui sont des poissons d’élevage, cela va dépendre de ce que les pêcheurs ont attrapé dans leurs filets. Crabes, crevettes, des poissons locaux comme les bisugos, papakol, sukoy, tanegue etc. et des pusits, les calmars qui se pêchent en grande quantité dans la baie de Manille.

Donc le vendredi matin, dès quatre heures, des employés (municipaux ?) mettent en place des tables de bambou sur lesquelles les commerçants de passage vont présenter leurs produits, en payant leurs emplacements bien entendu.

Les tables sont installées au milieu ou sur les côtés des rues adjacentes au marché, rues qui pour l’occasion sont fermées à toute circulation de quatre heures à midi.
Quatre heures trente, les premiers vendeurs arrivent, les plus riches ou ceux qui ont les plus lourdes ou volumineuses marchandise, en camions ou jeepneys et chacun à son emplacement réservé.

Ils déchargent et installent leurs marchandises sur les tables de bambou en ayant pris la précaution de mettre en place les indispensables bâches ; en cas de pluie bien sûre, mais surtout pour se protéger du soleil, qui ici en cette saison, commence à taper fort dès sept heures.

Problèmes des bâches et de leurs attaches, pour moi qui culmine aux environs de un mètre quatre-vingt au-dessus du sol, il me faut me courber sérieusement pour accéder au marché du vendredi, j’en ai encore mal au dos.

Quels sont les produits, les choses, les bricoles, les indispensables et non indispensables que l’on peut trouver en ce jour de marché du vendredi et qu’il peut-être difficile, voire impossible, de trouver les autres jours ?

Deux petites précisions : il n’y a pas de boucherie supplémentaire le jour de marché et, en général, les produits sont vendus moins cher. 

C’est le cas des légumes par exemple ; il n’est pas rare de trouver des pommes de terre à 60 pesos du kilo au marché traditionnel et de voir ces mêmes pommes de terre, souvent de qualité supérieure, être vendues entre 30 et 40 pesos pour le même kilo de 1000 grammes.
Nous trouvons des parapluies, nous approchons de la saison des pluies et mieux vaut se prémunir.

Personnellement je préfère acheter cet indispensable dans d’autres lieux. La qualité ici est réellement médiocre … mais le prix est réellement … très bas.

Des genelas, flip-flop, les sandales en plastiques, nous en trouvons pour tous les goûts et couleurs et les prix commencent aux environs de 30/40 pesos.

Du petit outillage, le plus souvent de très mauvaise qualité, cela rouille vite, comme pas possible et la solidité laisse à désirer.
Des piles, des batteries … qui se déchargent irrémédiablement en quelques heures. 
Des lampes, des mini-radios, du fil et des aiguilles, des briquets et des bouteilles de gaz pour les  recharger, des accessoires de manucure ; des vêtements, shorts et teeshirts, pantalons, blouses, chemisiers, casquettes, chapeaux, etc.

Des jouets pour les gamins, jouets qui vont avoir du mal à résister à la première journée, mais l’attraction auprès des gamins et des parents font que l’on achète … facilement.
\
Des verres, des assiettes, des casseroles, des couverts, les indispensables pour la table … et toujours à des prix … imbattables.

Des récipients, containers, boîtes, le tout en plastique, sûrement pas alimentaire et qui pourtant, dans la plupart des cas, vont servir pour la nourriture.

Et puis nous trouvons les outsiders, ceux qui ne vont pas payer d’emplacement ou payer une bricole.
Le réparateur de montres, le bijoutier, le changeur, les vendeurs de gadgets, celui de poissons séchés, le préposé au Lotto, celui au jeu illégal, etc. Toute une faune qui se nourrit et qui vit avec et autour du jour de marché de Ternate.



Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi en français sur :
< expatauxphilippines.blogspot.com >
En anglais sur :
< frenchlivinginthephilippines.blogspot.com >




Mon petit livre “101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 

Vous trouverez plus d’information sur la page "Générer des Revenus"




OFFREZ-LUI UN CADEAU !Ce qui est fortement apprécié en ce moment :
Load pour son cellphone, P300 / P600 / P900 / P1.500 …
En Smart, Globe ou Sun Cellular
Elle peut ainsi vous parler pendant des dizaines de minutes et envoyer des centaines de messages,
Connexion Internet prépayée.
Consultez la page ‘’Offrez-lui un cadeau’’ !



  EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?


  Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines








Post a Comment