Monday, March 21, 2011

BOHOL ... REVISITÉ !


Vous ai-je déjà parlé de Fabien ?

De mon ami Fabien qui vit au nord-nord-ouest de manille, à San Fernando La Union pour être précis. Deux cents kilomètres de Manille … à vol d’oiseau et comme nous
ne sommes pas des oiseaux … sept heures de bus.

En climatisé avec la télévision et sa petite future Femme, il m’a avoué que cela faisait long … surtout quand on a fait le trajet à de nombreuses reprises. Il n’y a plus cet attrait de la découverte que l’on éprouve lors d’un premier voyage.

Donc Fabien et son épouse, accompagnés d’un ami français qui va rejoindre son fils, décident de se rendre de San Fernando à Bohol. De San Fernando à Manille en bus, puis l’avion jusqu’à Tagbilaran.

Pour ceux qui partiraient de Manille, une heure et trente minutes de vol à partir du terminal nº 3 du NAIA, afin d’arriver à Tagbilaran, la capitale de Bohol.

La grande majorité d’entre vous se rendant sur l’île de Panglao, nous poursuivons par 20 à 30 minutes de van ou similaire afin d’arriver à Alona, la plus belle plage située à la pointe sud. Là se trouve la majorité des resorts et hôtels de l’île.

Comme me dit Fabien, arrivé sans réservation, son premier souci a été de trouver une chambre pour se loger. Si possible sur la plage et à proximité des commodités.

Et là, surprise … les prix affichés, pour se retrouver les pieds dans l’eau, sont élevés, très élevés, trop élevés. De P 2.100 à P 3.500, cela varie en fonction de la proximité de la plage, de la qualité des prestations offertes et encore pas toujours, car parfois ces prestations sont limitées.


Sur les conseils et profitant de l’expérience du fils de son ami qui se trouve sur l’île, Fabien prends une chambre dans un petit hôtel situé à environ un kilomètre de la plage et des principales activités.

La chambre est simple, mais correcte, avec l’air conditionné, la TV et le câble. Le prix … P 1.000 !

L’hôtel assure également une petite restauration, il y un billard et le WIFI.
Le patron, qui est un allemand, son épouse et le personnel sont fort sympathiques.

Pour vous déplacer, l’hôtel propose, avec un petit supplément, une moto qui est très appréciée pour de petits trajets.

Le nom de cette place … Hope Home !

Par la suite et en visitant un peu, Fabien découvrira d’autres places avec chambres et tarifs corrects et ce, à moins de deux minutes de la plage … mais le Night Club est bruyant et les moustiques … un choix à faire.


En ce qui concerne les loisirs, il n’a effectué que peu de visites, préférant se consacrer aux activités nautiques : plage et baignade, ballades en mer, plongée (qui est le principal attrait de Bohol) et tournée des nombreux restaurants, aux menus très variés et aux prix raisonnables.


Comme visitée plus en détail dans un post plus ancien, Bohol c’est l’habitat du tarsier, l’île des collines de chocolat, des baleines et des dauphins (en saison), des tours de guet et bien sûre un des paradis de la plongée.

J’ai une photo qui fait mieux comprendre ce que veut dire ‘’chocolate ills’’ ; la grande majorité des photos sont prises durant ou peu après la saison des pluies, les collines sont vertes ou jaunissantes. Il faut se rendre à Bohol durant la saison sèche, pour voir les ‘’chocolate ills’’ prendre la couleur du chocolat.

Pour conclure Fabien me dit avoir apprécié son séjour (10 jours) et ce, malgré une météo très maussade, ce qui est anormal pour la saison. Une mention spéciale à la plage d’Alona pour son cadre idyllique et son climat de quiétude. Il recommande ce site pour un séjour de courte durée, le principal intérêt, pour lui, restant les magnifiques plages et tous les loisirs se rapportant à la mer.

Un grand merci à Fabien de nous faire partager sa vision et de nous donner ses impressions sur l’île de Bohol.


Suite à de trop nombreuses mauvaises surprises dont nous avons fait l’expérience ces derniers temps, j’ai demandé à certains de mes lecteurs et amis de me donner leurs impressions et informations sur les principales destinations prisées par ceux qui font du tourisme au pays des 7.107 îles.

J’entends par mauvaises surprises les prix et tarifs pratiqués par certains restaurateurs et hôteliers qui semblent nous prendre pour de richissimes touristes américains qui seraient bourrés de dollars (ceux du top 100 de ‘’Fortune’’), ou des gagnants du loto.

Pour la grande majorité d’entre nous, nous ne recherchons pas le grand luxe.
Quelque chose de propre et de correcte avec le minimum de confort nous suffit amplement.

Ce que je souhaite, en commençant cette rubrique, c’est de mettre les expériences de certains au service des nouveaux venus sur tel ou tel endroit et de faire en sorte que là où c’est possible, l’on puisse trouver un toit et un couvert décent sans avoir à se ruiner.


Une chambre ou bungalow entre P 750 et 1.500 et P 150 à 300 pour un repas sont des prix qui me semblent être raisonnables.

Autre point sur lequel j’insiste.
Vous louez pour une nuit et si cela ne vous plait pas … il sera toujours temps de chercher autre chose, sur place.

Se faire rembourser s’avère souvent difficile quand ce n’est impossible. D’autre part, dans la mesure du possible, éviter la haute saison qui s’étend de mi-décembre à mi-mars ainsi que la période de la semaine Sainte qui voit 90% des Philippins se rendre sur les plages et des prix qui flambent et atteignent des prix … Philippins !

Fabien, qui est un jeune retraité, a décidé il y a quelques temps déjà, de refaire sa vie, ou tout du moins de profiter au maximum des joies que nous offre la vie aux Philippines.
Il a fait construire sa ‘’Home sweet home’’ et coule des jours heureux à San Fernando la Union … la ville de la famille de sa femme.

Une petite sortie de temps en temps sur Olongapo, Angeles City … et dernièrement ce voyage à Bohol. Heureux qui comme Fabien a fait un beau voyage … et s’est arrêté pour … vivre.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


www.touretvoyagesauxphilippines.blogspot.com

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           

Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,




S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines










Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


www.touretvoyagesauxphilippines.blogspot.com

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           

Plus d'information sur la page ''livres''.



Post a Comment