Monday, March 28, 2011

ARNAQUES ... SUR LE NET 3 !


Vous vous souvenez certainement des deux premiers posts que j’ai consacrés à ce sujet. Je répertoriais les arnaques les plus courantes, principalement celles que l’on peut rencontrer sur le net et qui se répètent souvent sans modifications majeures.


Dans cette catégorie et pour mémoire, nous pouvons citer :
- L’arnaque à l’hôpital ; un membre de la famille se trouve à l’hôpital et va mourir s’il n’est pas opéré immédiatement (arnaque qui peut-être plus ou moins sophistiquée).
- Les factures à payer : loyer, électricité, frais de scolarisation pour une sœur, ses frais d’inscription comme infirmière, etc.
- Vous ne pouvez voir votre Pinay, vous avez reçu des photos, mais pas de webcam disponible. Ou alors le micro ne fonctionne pas, vous la voyez, mais ne pouvez l’entendre. La communication se fait par le clavier ; vous avez affaire à un gay ou à une autre personne qui tire les ficelles.
- La femme mariée qui se fait un peu d’argent avec vous et sûrement avec d’autres.
- Elle a besoin d’argent pour son passeport, puis le visa, puis le billet d’avion, ceci afin de venir vous rejoindre …

Bonjour tout le monde.

Il y a juste trois jours, je me suis fait arnaquer !
J’ai rencontré une jeune fille philippines sur le site AsianEuro et j’ai commencé à ‘’chatter’’ avec elle sur Yahoo.
Je l’ai vu et lui ai parlé pendant plus de trois mois par l’intermédiaire de la webcam.
Nous avons, d’un commun accord, décidé qu’elle vienne me rejoindre en Italie, pays dont je suis originaire et où je vis. Elle a donc commencé à préparer les documents nécessaires au voyage.


Je lui ai envoyé pas mal d’argent, plus ou moins 5.000 €.
Deux jours avant le départ je lui ai de nouveau fait parvenir 2.500 € du fait de problème de cash à l’aéroport pour son visa.
Depuis elle a totalement disparue. Son téléphone n’est plus connecté et plus de e-mail.
J’ai la copie de son passeport, mais je pense qu’il s’agit d’un faux.
Le nom donné par la fille est …


Dans Scams in the Philippines, la partie 2 d’arnaques, je vous faisais part également de deux autres scams, mais qui eux ne jouaient pas vraiment sur les sentiments : le poker ou autre jeu de cartes et le retour du gang de l’Ativan.

C’est dans cette voie que je souhaite poursuivre en vous faisant part de quatre autres cas, exemples qui pourraient se répéter, ou être repris par d’autres à l’affut d’euros et de dollars.

La première fois que j’ai été confronté à ce problème d’arnaque impliquant une Pinay, remonte à plusieurs années maintenant.


Un copain, qui venait régulièrement aux Philippines où il faisait un peu de business, me contacte et me dit : « Domy, j’ai un problème avec mon ami ‘’Jean’’ ! Il a rencontré une fille lors d’un séjour à Manille il y a deux ans et il la considère maintenant comme sa fiancée.

Il souhaite l’épouser et arrive la semaine prochaine. » Et mon copain poursuit par : « Pour moi, cette fille n’est pas sérieuse, je l’ai rencontrée dans un bar où elle travaille et elle sort avec les clients !».

« J’ai informé Jean avec précaution en lui disant que Ritchie travaille dans un bar et qu’elle sort avec des clients ; il ne veut pas me croire et pense que je suis jaloux ». Domy j’ai besoin que tu me serves de témoin, peux-tu me rejoindre ?

OK, rendez-vous est pris avec Alain et lors du dîner nous mettons au point notre stratégie. Il me raconte qu’il a au préalable rencontré cette fille à plusieurs reprises en compagnie de Jean. Jean qui en est très amoureux et qui lui envoie mensuellement de l’argent pour tenir jusqu’au mariage, dans la mesure où elle est censée ne pas travailler (de l’ordre de P 10..000 de l’époque si ma mémoire ne me fait pas défaut).


21 : 30, temps de bouger … prenons, à pied, la direction du bar dans lequel Alain pense que Ritchie travaille. C’est un bar classique, typique du cœur de Manille, avec une clientèle à 80 % d’expats, les 20 % restants sont des touristes étrangers à la recherche d’une brève rencontre.

Bar classique, au premier étage d’un immeuble qui en compte cinq ou six, les marches sont raides, attention à la descente en sortant. Des serveuses, des danseuses, des GRO et certainement quelques freelances girls. Une bonne cinquantaine de filles en tout, sûrement beaucoup plus, car les danseuses tournent en équipe d’une douzaine et il doit y avoir plusieurs teams en salle de repos. J’explique les initiales GRO, Guest Relations Officer, une fille destinée à vous distraire, à vous faire consommer et plus si affinité, après avoir réglé un ‘’Bar Fine’’.


Une petite dizaine de clients, tous blancs, des écrans TV un peu partout qui passent des événements sportifs, deux tables de billard américain sur lesquelles des filles prennent des poses lascives, de la musique rock qui rend la conversation difficile et des girls, des girls partout. Le patron est un anglais et l’ambiance est … british.

Prenons une table, pour quatre et asseyons-nous. « Two SanMigs light, please » dis-je à la serveuse venue aux nouvelles. Elle s’en retourne prendre notre commande. Je demande à Alain si Ritchie se trouve là. « Non, je ne la vois pas », me répond-il après avoir fait un rapide tour d’horizon.
Les SanMig arrivent, temps de mettre notre stratégie en place.

Un coup d’œil aux filles et je fais signe à l’une d’entre elles qui se trouve assise sur un tabouret près du bar, de venir nous rejoindre. Elle s’assoit, je lui demande son nom, « Mina », et je fais rapidement les présentations. Alain, qui devient aussitôt Alan, qui vient juste d’arriver d’Europe et moi-même qui vit depuis quelques temps aux Philippines. Papotons de choses et d’autres et je pose la première question qui m’intéresse : « depuis combien de temps travailles-tu ici Mina ? » « Un peu moins d’un mois » … tout cela en anglais, bien évidemment. Donc, l’on peut supposer qu’elle est là depuis au moins trois. Excellent pour ce que je vais lui demander plus tard, après quelques verres de Tequila, Tequila qu’elle apprécie de plus en plus.

Une dizaine de Tequila shoots later, je lui demande, mais en Tagalog cette fois, si elle connait une fille qui travaille ici et se prénomme Ritchie. Je lui explique que mon ami ‘’Alan’’, ici présent, a vu cette fille il y a plusieurs jours et … qu’il est très intéressé, mais il est timide et voudrait avoir quelques informations avant que de se lancer.


Et là, coup de pot. Ici les gens adorent parler, papoter … ils ne savent pas garder un secret … imaginez ce que cela peut donner avec une jeune fille d’une vingtaine d’années, qui vient de descendre une dizaine de verres de Téquila et qui se trouvent avec deux étrangers qui semblent réellement s’intéresser à elle.

Elle est la star, la vedette de la soirée … la seule à avoir eu plus d’une dizaine de LD. Lady Drink : boisson surfacturée, offerte par le client et sur laquelle elle touche un pourcentage.


Pourquoi ai-je dit ‘’coup de pot’’. Mina connait bien Ritchie et ne l’aime pas trop à ce que nous pouvons comprendre. Sans en avoir l’air, tout en la faisant boire un peu plus, nous posons quelques questions. Pourquoi ne l’aime-t-elle pas ? « C’est une mauvaise fille, elle est mariée, a une petite fille et continue à aller avec d’autres hommes ».

Nous apprendrons aussi qu’elle a deux Sugar Daddies, l’un est européen (Jean), l’autre australien (Robby), que l’européen veut la marier, mais qu’elle veut se faire payer le terrain et la maison avant de s’éclipser au Japon où elle a une amie qui travaille comme prostituée … nous apprendrons également que l’Australien lui envoie P 20.000 et l’Européen un peu moins de P 10.000 (les Français ont toujours été considérés comme radins, une preuve de plus), qu’elle consomme du ‘’shabu’’, la drogue locale et qu’elle vit avec son mari dans le barangay Lourdes. Ce soir Ritchie est de sortie avec un client venu la chercher en début de soirée.

Malgré mon témoignage et les preuves fournies, entres autres l’enregistrement de la conversation avec Mina, Jean ne nous croira pas, il continuera à envoyer de l’argent jusqu’à ce que Ritchie disparaisse un an plus tard.


Il refusera néanmoins d’acheter un terrain et de faire construire, sur nos conseils ?

Le scam que je nommerai ‘’El classico’’ ! Celui de notre ami italien … mais il n’est pas le seul, loin de là.

Fin décembre 2009, un américain que nous nommerons Bill, rencontre virtuellement Marjorie sur le site Cherry Blossom. En l’espace d’une nuit ils deviennent amis et échangent Nº de téléphones, e-mail adresses, yahoo messenger …

 Ils parlent ensemble tous les jours, quelquefois plusieurs fois par jour sur la webcam, la note de téléphone de Bill (la bill de Bill, oui je sais … elle est facile) grimpe à plus de 800 US$ au mois de janvier. Marjorie donne à Bill la version de sa vie :
elle vit seule, n’a pas de famille et pas de petit ami … pas dans le style philippin, rien que cela m’aurait mis la puce à l’oreille, mais Bill est un américain d’un coin perdu de l’Orégon, so … elle vient de perdre son emploi et est à la recherche d’un nouveau job, ça c’est plus dans le style philippin.

Quelques semaines plus tard ils décident de se rencontrer. Marjorie demande de l’argent pour obtenir un visa de visiteur pour les Etats-Unis (au sujet des visas, voir ma note ci-après), bill lui répond qu’il a déjà eu ce problème avec une autre Filipina.


Elle répond qu’elle n’est pas comme ça, qu’elle va envoyer copies des factures au fur et à mesure … faire en sorte que Bill soit informé au jour le jour des démarches effectuées. OK, il lui fait parvenir de l’argent afin de faire sa demande de visa et l’on dépasse rapidement les 5.000 US$, pour le visa, les dépenses accessoires, l’ouverture d’un compte bancaire en pesos, un autre en US$ … et Marjorie qui n’envoie toujours pas les reçus ! Next time, next time … la prochaine fois.

Elle a toujours une bonne raison. Elle dit avoir le passeport et être en attente de l’interview avec un officiel de l’Ambassade US de Manille, qu’on lui demande d’acheter un billet avec la compagnie Intercontinentale pour un départ à une date fixée. Bill envoie à nouveau 5.000 US$ pour le billet, qui est plus cher que ceux des autres compagnies.

Elle explique que l’agence de voyage charge 400 à 500 US$ de plus que ce qui est indiqué sur Internet. And more money, pour ceci et cela …

Elle arrive le 25 février, puis le 30, changement au 4 mars … puis plus rien. Plus de téléphone, de e-mail ou de messenger, tout est déconnecté. Bill contacte Cherry Blossom, un site dédié aux rencontres rapides, le profil de Marjorie a été désactivé ! Bill a contacté la police locale …


Pas que des femmes ! (mars 2010)

Un autre américain, que nous nommerons Ryan, tombe virtuellement amoureux sur le net d’un Philippin de Llocos Norte. Après quelques semaines décision est prise de faire venir le Pinoy aux States. « we were in love … so, I sent him money ». Rebelote, comme avec les Pinays, passeport, visa, frais accessoires … bilan 3.500 US$. Plainte déposée, mais …

Il y a six mois environ, je suis contacté par un de nos compatriotes qui me dit avoir des soupçons sur la véracité des dires de sa fiancée virtuelle. Nous échangeons quelques e-mails, il me fait parvenir des photos et quelques renseignements complémentaires.

Je suis surpris, il n’a jamais vu sa ‘’Pinay’’ à travers une webcam. Pas de webcam dans son quartier … étonnant quand on sait que chaque petit village des Philippines à au moins un Internet café avec des webcams. Ils communiquent uniquement par téléphone ou par e-mails. Etrange …

Et dernièrement elle réclame beaucoup plus d’argent pour se faire opérer, une intervention chirurgicale urgente et vitale pour elle.

Sur une des photos qu’il me fait parvenir, une jeune femme est effectivement allongée dans un lit d’hôpital, avec deux infirmières à son chevet. Mais elle est elle-même une infirmière étudiante et les deux qui sont à son chevet sont ses collègues, collègues que l’on retrouve sur de nombreuses autres photos, cela sent l’arnaque à plein nez.

De plus, aucune photo de la fiancée virtuelle seule, toujours en groupe, à l’hôpital ou dans des night clubs. Je fais part de mes doutes à la personne concernée, qui hésite à me croire. Je lui fais savoir que pour quelques dizaines d’euros je peux envoyer quelqu’un pour vérifier l’adresse, l’hôpital, etc. rencontrer la personne et savoir pourquoi elle ne peut avoir accès à une webcam.

Alors que cette histoire lui a déjà coûté des centaines d’euros, peut-être des milliers, il rechigne sur quelques dizaines de plus pour avoir une certitude.

A la fin du mois de janvier dernier je me déplace dans le nord du pays pour re-visiter les ‘’Hundred Islands’’. Cette histoire me revient en mémoire et comme je dois passer dans la ville de la fiancée virtuelle, je décide d’en avoir le cœur net. Avec mon épouse nous nous rendons à l’adresse indiquée munis des photos de la fiancée virtuelle.

La personne que nous recherchons habite bien là, mais ce n’est pas la personne qui apparait sur les photos. Il s’agit d’une femme d’entre deux âges, qui pressée de questions par ma femme, confirme qu’elle a reçu de l’argent de France par western-Union. Ceci pour le compte d’un de ses amis, un gay qui n’a pas les pièces d’identité nécessaires au retrait de l’argent.

Le gay tirait les ficelles, correspondait par téléphone et e-mail, les photos sont extraites d’un compte sur un réseau social.


Toutes les Pinays qui surfent sur le net ne sont pas des scamers, des ‘’arnaqueuses’’, loin de là. Mais il y a quelques professionnelles et celles-là (ou ceux-là), vous devez savoir les reconnaître afin de les éviter.

Nombreuses sont les jeunes filles philippines qui cherchent à fuir leurs conditions misérables de vie et qui pour cela, font appel à la technologie moderne, au net.

Trouver le mari étranger qui pourra subvenir à leurs besoins et qui saura leur apporter une vie descente est devenu une obsession pour nombreuses d’entre elles.


D’autre part, je connais de nombreux couples qui se sont rencontrés sur le net et qui vivent heureux leur vie de couple, aussi bien aux Philippines que dans le pays d’origine du mari.


Vous avez rencontré votre Filipina sur le net.
Elle est merveilleuse, gentille et elle dit plein de choses qui vous rendent fou d’elle.
Mais qui est-elle vraiment ?
Est-elle réellement comme cela dans la vie de tous les jours ?

Je suis avec ma ‘’Pinay’’ depuis plus de quinze ans maintenant et vous pouvez me croire, je suis parfaitement heureux. Et nous sommes nombreux dans ce cas.

Mais j’ai également vu des hommes se faire avoir comme des enfants et sortir de leur histoire d’amour dans un état psychologique indescriptible. Ne vous laissez pas avoir par les ‘’arnaqueuses’’ (arnaqueurs) qui sévissent sur le net.

De tout pays, car malheureusement ce n’est pas une spécialité locale.

Que vous dépensiez un peu d’argent, quelques dizaines à centaines d’euros par an pour votre fiancée, quoi de plus normal. Du crédit pour son téléphone portable, un peu de liquide pour vous voir sur le Net (P 20/25 par heure), un cadeau d’anniversaire ou de Noël, quoi de plus normal … il n’y a pas un endroit sur terre où les femmes soient totalement gratuites. Cela va du coke au cinéma quand on est un teenager, au restaurant et autres sorties en grandissant, pour finir … souvent, par un divorce, qui lui coûte le paquet.

Donc quelques dizaines à centaines d’euros par an, pas un gros problème.

Maintenant si elle commence à vous demander de l’argent pour l’hôpital, les frais d’inscription universitaires ou autres … contrôlez, faites des recoupements, demandez des justificatifs, utilisez le net et le téléphone.

Si elle vous demande de l’argent pour obtenir son visa … là, vous stoppez immédiatement, c’est une arnaque. Il est impossible pour une Pinay ou un Pinoy d’obtenir un visa Schengen ou US et je dis bien IMPOSSIBLE ! Tout du moins sans votre présence physique à l’ambassade et encore … c’est loin d’être gagné.

Donc pour passeport et billet d’avion … vous oubliez ou attendez.

Pour le mariage, vous devez compter un an pour les formalités entre le moment où vous entamez la procédure et la cérémonie. Quelques mois supplémentaires pour qu’elle puisse obtenir la double nationalité.

Vous avez un doute sur votre fiancée virtuelle, vous voulez une confirmation, faites faire une petite enquête discrète, ou une interview si vous souhaitez avoir des renseignements plus personnels sur la famille et l’environnement.

Il y a des agences spécialisées pour cela.
Généralement un contrôle d’adresse et de nom se facture aux alentours de : US$ 180.

Je viens de créer ‘’Garde Fous’’, qui est spécialisé dans les investigations et enquêtes privées. J’en ai délégué le management à deux spécialistes tout en supervisant les affaires que je leur soumets directement.

N’hésitez pas à me contacter, je vous ferai parvenir un devis.
Enquêtes réalisées en toute discrétion, selon vos souhaits et après avoir reçu votre confirmation par e-mail.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


www.touretvoyagesauxphilippines.blogspot.com

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           

Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,




S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines






Post a Comment