Monday, November 14, 2011

KALAMANSI ... OU CALAMANSI ?


LE KALAMANSI  … LE CITRON PHILIPPIN ?

Je vous ai déjà un peu parlé du ‘’Kalamansi’’, ce petit citron vert, typique des Philippines, dans un post sur les huîtres. Je vous faisais remarquer, que du fait de son parfum fort et prononcé, il était préférable de l’utiliser quand il n’était pas encore mure, ceci pour accompagner des huîtres.


Mais il a de nombreuses autres utilisations ou il peut être consommé dans sa pleine maturité.

Le Kalamansi, c’est un tout petit citron, un lime, vert foncé à l’extérieur, orangé pour la pulpe et les pépins, nombreux, sont d’un vert très clair. De plus, il est très parfumé, un peu comme une mandarine.
Comment peut-on utiliser le Kalamansi ?

On peut faire du jus de Kalamansi ; coupez dix à douze pièces que vous pressez pour en extraire le jus, un litre d’eau, ajoutez des glaçons et sucrez selon votre goût.

L’on pourrait comparer cela à de la limonade, c’est rafraichissant et désaltérant, parfait pour les journées de grandes chaleurs. Croyez-moi, c’est délicieux et les gamins adorent.
Les locaux vous diront qu’il ne faut pas en abuser, cela énerve !
Très certainement du fait de la forte concentration en vitamine C.

Ajouté à un thé, chaud ou froid, ou à un Coke, il donne un petit coup de fouet.
Le Coke pouvant être agrémenté d’un peu de rhum, Tanduay 12 ans d’âge par exemple.


La plupart des Filipinos ne peuvent manger sans leur sauce de soja (toyo), sauce dans laquelle ils ajoutent le jus d’un Kalamansi et un piment rouge, la Sawsawan.
Ne pas confondre ‘’Toyo’’, la sauce de soja et ‘’Tuyo’’, le petit poisson séché.

Il peut être utilisé pour cuisiner, pour relever un plat, faire une sauce.
Mon épouse l’utilise régulièrement avec des poissons, mais également pour parfumer des gâteaux.
Certains l’utilisent pour nettoyer, un peu comme l’on utilise de l’eau de javel pour enlever une tache, d’un vêtement par exemple.

Boire du jus de Kalamansi chaud dégage les bronches et éclaircit la voix, c’est une vertu médicinale reconnue et largement répandue dans la population locale.

De très nombreuses sauces philippines utilisent le Kalamansi en base ou en appoint.


Il peut être utilisé pour mariner ou ‘’cuire’’ des aliments.

Je fais préparer mon ‘’Kilawin’’ (macération de poisson, oignons, tomate, concombre, gingembre, poivre, piment) dans un jus de Kalamansi, pas de cuisson, un peu ce que l’on nomme le poisson à la tahitienne.
Il peut également être utilisé afin d’attendrir de la viande, un peu comme une marinade.

Les locaux l’utilisent pour stopper des irritations du cuir chevelu et éliminer les ‘’pellicules’’.
Il est aussi efficace contre les piqûres d’insectes et les démangeaisons.
Les jeunes filles philippines l’utilisent comme agent blanchissant de la peau, principalement pour la figure.
Mélangé à du blanc d’œuf battu, c’est un gel pour les cheveux.
Il élimine les taches d’encre sur les textiles.


C’est également un excellent déodorant, passé sous les aisselles il fait disparaître les mauvaises odeurs et Dieu sait si nous transpirons sous ce climat de bières San Miguel !

J’allais oublier, on peut le retrouver, sous forme de rondelles, dans l’eau d’un rince-doigts.


Connaissez-vous d’autres utilisations du ‘’Kalamansi’’, merci d’avance de nous en faire profiter. J’allais oublier, c’est aussi un arbre d’ornement qui a sa place dans un jardin.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           
Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines









4 comments:

Patrice said...

On l'utilise aussi pour donner du gout au sisig. J'adore avec une san miguel bien fraiche

Patrick said...

sorbet kalamansi, un réel délice

dervi magdalena said...

A Manado, au nord de l'ile Sulawesi, en Indonesie, proche de Mindanao, on l'utilise dans une sauce, le dabu-dabu: 10 piments-oiseaux (rouges et verts), tomates (1 rouge et 1 verte), quelques petites echalotes, sel, jus de calamansi, sel, et optionellement de l'huile (vegetale ou coco) et du basilic-citron. Le calamnsi s'appelle lemon cui (tchoui) a Manado.

jean-michel said...

je ne suis pas tout à fait d'accord pour l'assimiler à un citron vert cela n'a pas du tout la meme acidité , sinon je suis, un inconditionnel j 'ai trouvé des concntés qui me permettent d'en boire à gogo