Wednesday, May 25, 2011

MON ... ŒIL !


QUOI, MON ŒIL ?

Qu'est-ce qu'il a mon œil ?
Si vous venez vivre avec nous, il y a peu de chances que vous y échappiez. Donc, autant en parler maintenant, vous saurez ainsi de quoi il s’agit, cela vous évitera de vous affoler pour rien.

En ce mois de septembre 2015, nous sommes ici en pleine épidémie.

Hier au soir je me suis rendu chez un ami expat et son chauffeur nous a confirmé que lui et toute sa famille sont touchés par le virus. Plusieurs familles de Sapang, un Barangay de Ternate notre petite ville, sont confinées dans leurs demeures. Tout le monde reste dans la pénombre de façon à minimiser, autant que faire se peut, la douleur provoquée par la chose.

De plus, mon épouse m'a fortement déconseillé de regarder dans les yeux une personne qui a ce virus, faute de quoi je vais automatiquement l'attrapper. Je connaissais "Fall in love at first sight", maintenant attrapper un virus at first sight... il y aurait un peu de superstition là-dessous, que cela ne m'étonnerait pas.

Il y a maintenant quelques années de cela, alors que nous étions en train de prendre notre petit déjeuner, je suis surpris de voir Hanna, mon épouse, portant des lunettes de soleil. Des lunettes de soleil, à cinq heures trente du matin, alors qu'il fait encore très sombre dehors !


Surprise pour moi, car habituellement pour elle, les lunettes de soleil sont plus un accessoire de mode, qu’un objet destiné à protéger les yeux contre les rayons solaires ! Elle utilise les lunettes de soleil comme un bandeau pour retenir ses cheveux …

Mais pourquoi porte-t-elle des lunettes de soleil à six heures du matin et de plus à l’intérieur de la maison ? Je lui pose la question : « Pourquoi des lunettes de soleil à six heures du matin ? ». Sa réponse, sur un ton légèrement agressif : « Sorays ! »
Je n’insiste pas … je n’ai rien compris, mais je n’insiste pas. Il y a des moments comme cela ou l’on sent d’instinct qu’il est préférable de ne pas insister.

‘’Sorays’’, vous avez dit ‘’Sorays’’ … il y a une voisine qui doit s’appeler comme cela … peut-être que …
Un petit conflit, un coup de poing, un œil au beurre noir ?

Je vaque à mes (très nombreuses) occupations, ce qui veut dire que je ne fais pas grand-chose. Un tour aux bangkas pour contrôler, la lecture de mon journal avec une petite Red Horse, assis au frais, à l’ombre, dans un Sari-Sari store du centre-ville … A l’époque pas d’Internet sur Ternate.

Retour à la maison pour le déjeuner. Assise en face de moi elle porte toujours ses lunettes et ne dit pas un mot. Toujours d’instinct je sais que ce n’est pas le moment de poser des questions … donc, je mange, en silence.


A un moment elle retire ses lunettes et se frotte fortement l’œil droit avec la main et … son œil semble rouge ou tout du moins … rose.

Je me lève, fait le tour de la table, me penche vers elle et sur un ton compatissant (hypocrite que je suis), je lui demande : « What happened with your eye, my darling ? », ce à quoi elle me répond : « Sorays ».

Une petite parenthèse : Darling, sweat heart, my love, Sugar, etc. il a bien fallu que je m’y mette, pas si facile que de parler d’amour dans la langue de Shakespeare quand on est un frenchie !

J’avais bien quelques petites expériences, suite à des séjours effectués dans le pays de sa Très Gracieuse, mais en général les mots que j’employais étaient plus directes et triviaux, une autre époque. Fermons la parenthèse.

Donc avec ma connaissance de la langue de Shakespeare, compte tenu de la situation, j’ai vite fait le rapprochement … ‘’Sorays’’, il y a certainement un rapprochement à faire avec eyes. Un petit tour dans le Webster’s, so … sor … nous y voilà ‘’Sore’’ painful.

Mais encore une fois ceci est du Philglish, je découvrirais par la suite que le nom anglais est ‘’Pink Eye’’, en français ‘’Conjonctivite à Virus’’.

Coup de chance, je n’ai rien attrapé cette année là, mystère de l’épidémie, car cela est extrêmement contagieux et se propage sous forme d’épidémie à la vitesse de l'éclair.

Mais la chance, la mienne tout du moins, va tourner. Peut-être mon ange gardien était-il parti en vacances, toujours est-il que l’année suivante …

Un matin je me réveille avec l’œil droit qui me gratte très sérieusement, l’impression d’avoir un cille de coincé sous la paupière. C'est agaçant, énervant, cela à tendance à vous rendre irritable, de mauvaise humeur.

Encore plus irrité après la réponse d’Hanna qui me dit qu’il n’y a rien à faire, sauf à attendre. J’ai tout de même été consulter un toubib, qui m’a pris P 350 et qui m’a prescrit une solution physiologique plus quelques cachets pour diminuer la douleur.

En général cela passe après une semaine à 10 jours, mais cela dépend en fait beaucoup de la force du virus et de la capacité de votre corps à se défendre.

Problème : si un seul œil est infecté au départ, il y a des chances pour que le second le soit également, mais un peu plus tard … ce qui rallonge la période du port des lunettes de soleil, à l’extérieur comme à l’intérieur.
Cette ‘’Joyeuseté’’ présente également l’avantage de revenir plus ou moins périodiquement, environ une fois par an, en général durant la saison fraiche (relativement) qui va de décembre à mars.

Notre petit dernier, Sebastian l’a attrapé cet ‘’hiver’’ ; un seul œil, mais gonflé, fermé et purulent avec un peu de sang … j’étais inquiet, lui ne se plaignait même pas et continuait à jouer comme si de rien n’était.

Deuxième avantage de la chose … l’on n’est pas immunisé. Deux fois en quatorze ans en ce qui me concerne. Le virus le plus courant est l'Adénovirus et les antibiotiques sont inopérants sur les virus.

Le côté médical officiel : la conjonctivite est une inflammation de la conjonctive provoquée par un virus. C’est une maladie extrêmement contagieuse et qui se propage sous forme épidémique. Elle est caractérisée par des rougeurs, l’irritation de l’œil, des sensations de brûlures ou d’égratignures ou des écoulements d’aspect purulent.


Le malade se plaint souvent de douleurs, de fatigues oculaires, de sensation de sable dans les yeux.

Un nettoyage minutieux des yeux avec des compresses stériles et de la solution physiologique suffit généralement à traiter l’infection virale en quelques jours.
Le médecin peut également prescrire un collyre antibiotique.

C’est une maladie qui existe certainement dans de nombreux autres pays, mais si je prends l’exemple de la France, je n’ai jamais entendu parler d’épidémies de cette ampleur. Ici tout le monde connait et a subi ‘’Soreyes’’ plusieurs fois dans sa vie, c’est un peu comme un rhume en Europe.

Vous savez maintenant à quoi vous attendre et si un proche ou un voisin attrape le ‘’Sorays’’ … vous vous en lavez soigneusement les mains, sans lui serrer la pogne.

Connaissiez-vous le Soreyes ou Pink Eye ?



Huit jours à la découverte des tribus Mangyans sur l’île d Mindoro.
Cinq jours pour la visite de la huitième merveille du monde, les terrasses de riz de Banaue (en saison uniquement).

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines




Post a Comment