Thursday, March 11, 2010

PROBLEME(S) D’ELECTRICITE !!!


J'ai mis un (s) car j'estime qu'ils y a plusieurs problèmes qui expliquent les coupures de courant, de plus en plus fréquentes, dont nous faisons l'expérience aux Philippines depuis quelques semaines.
Les coupures de courant les Philippines connaissent. Dans les années 80, sous le régime de Marcos, Manille avait huit heures de courant par jour. Entreprises et particuliers avaient recours aux groupes électrogènes. Sous les présidences de Cory Aquino et de F. V. Ramos (1986/ 1998), la situation s'était nettement améliorée principalement du fait de la mise en place de B.O.T. (Built Operate Transfert) et autres systèmes similaires. Schéma simplifié : Le Gouvernement n'ayant pas la possibilité de financer des centrales électriques fait appel à des entreprises privées qui construisent les centrales tout en apportant et en remboursant les financements nécessaires. Pas d'intervention de l'Etat qui s'engage néanmoins à acheter l'électricité au prix de revient plus une marge pour l'entreprise qui a réalisé l'opération. Après un certain nombre d'années, en général vingt, l'entreprise qui a opéré la centrale rétrocède celle-ci à l'Etat Philippin qui en devient propriétaire.
De ce fait notre électricité est chère, mais tout du moins jusqu'à ces dernières semaines, mis à part quelques coupures pour la maintenance, nous avions 24 heures de courant tout au long de l'année sur Luzon. (Sauf passages de typhons et autres tempêtes tropicales).
Depuis plusieurs semaines des rumeurs circulaient quand à la possibilité de coupures tournantes sur l'ensemble du pays, cause attribuée au phénomène ''El Niño'', barrages et cours d'eau sont à sec.
La semaine dernière, sur Ternate, trois coupures d'une heure chacune, lundi mardi et jeudi, de 13 :00 à 14 :00 H. Pas trop grave, une heure par jour en milieu de journée, nous pouvons faire avec. Mais cela pourrait s'aggraver sérieusement selon les nouvelles qui circulent.
Un Américain vivant à Davao City, dans la grande île du Sud de Mindanao, écrivait il y trois jour que vivre à Mindanao ces jours ci, devenait beaucoup plus difficile qu'il y a seulement quelques mois. ''Franchement l'île est sur le point de se retrouver sans courant''. Pourquoi n'y a-t'il pas de courant ? Principalement du fait d'El Niño qui affecte les Philippines cette année et provoque une sévère sécheresse qui affecte au moins quatre vingt dix pour cent de l'ensemble du pays.
Mindanao est plus particulièrement touchée du fait de sa plus forte dépendance à l'hydroélectricité. Les journaux locaux reportent que si la pluie ne tombe pas dans les soixante dix jours la situation va empirer au point que la fourniture d'électricité va être divisée par deux d'ici la fin avril. Et la situation n'est déjà pas brillante. Faisons le point sur quelques grandes villes de Mindanao :
  • Davao City : Deux heures de coupures tournantes. Pas tous les jours, mais plusieurs fois par semaine dans la plupart des cas.
  • General Santos : Trois heures sans courant, trois fois par jour. Ce qui veut dire que chaque endroit de GenSen subit un ''blackout'' de 9 heures par jour !
  • Cagayan de Oro : Cinq heures de coupure, une fois par jour dans tous les quartiers.
  • Mati, Davao Oriental : Coupure une fois par jour pouvant durer jusqu'à 12 heures et ce chaque jour.
  • Koronadal, South Cotabato : une coupure par jour pouvant durer jusqu'à 10 heures.
  • Butuan City : Plusieurs coupures par jour, d'une durée de 2 à 3 heures chacune.
  • Péninsule de Zamboanga : Coupure journalière pouvant durer jusqu'à 18 heures en une seule fois, chaque jour.
Comme l'on peut le constater, la situation n'est vraiment pas brillante et sauf miracle il ne pleuvra pas avant au moins deux mois. Qu'elles sont les options ? A court terme les solutions sont limitées. Le Gouvernement peut acheter ou louer des mini-centrales électriques, montées sur des barges qui seraient reliées au réseau.
A moyen terme il y a des projets, de centrales thermiques au charbon et de centrales géothermiques sur Mindanao, mais rien à très court terme. Le problème, beaucoup de discussion, mais pas d'action. Avec les élections du 10 Mai, il y a de grandes chances que les choses ne bougent pas avant la nomination d'un nouveau Gouvernement. Six mois, un an ? Mindanao ne peut pas attendre, sauf si la pluie se mettait à tomber… On peut rêver. Y aurait-il, comme certains le suggèrent, des arrières pensés politiques ? Sachant que pour la première fois les Philippines vont avoir des élections automatiques et que pour que les machines fonctionnent il faut de l'électricité ?
La situation n'est guère plus brillante sur les Visayas ou une solution temporaire a été mise en place : Les coopératives électriques paient la différence entre le prix de leur Kw/h et le prix du Kw/h produit par les entreprises avec leurs propres générateurs. Laissant ainsi le courant pour les particuliers. Malgré cela il y a des coupures sur les Visayas.
Le (s) suivant problème dans le titre de ce blog, peut- être expliqué comme suit :
  1. Oui le phénomène El Niño est bien présent mais depuis peu ; l'on parle de la possibilité d'une capacité de courant électrique insuffisante depuis des années.
  2. Pas d'anticipation sur l'augmentation de la population et du nombre des industries, ces deux secteurs consommant de plus en plus. Augmentation du niveau de vie et modernisation.
  3. Maintenance des unités existantes et maintenance préventive. Un sérieux problème aux Philippines ou la tendance serait plutôt au ''ça marche jusqu'à ce que ça casse''. Après on répare, c'est long et ça coûte chère.
  4. Plusieurs unités vétustes qui sont rafistolées plutôt que réparées.
  5. D'éventuelles difficultés à trouver des investisseurs compte tenu du climat local des affaires ? Chien échaudé craint l'eau froide !
Pour nous particuliers il existe des solutions, la plus simple étant de produire notre propre électricité à partir d'un groupe. Compter 15.000 Pesos (260 €) pour un 2Kw et 1 litre d'essence (0,80 €) par heure d'utilisation. 2.000 W c'est bon pour une utilisation de dépannage et quelques heures par semaines. Maintenant si vous désirez alimenter l'ensemble de votre maison pour des durées plus longues cela va vous coûter beaucoup plus chère.
Pour les industries c'est une calamité, plusieurs chefs d'entreprises ont déclaré vouloir cesser leurs activités sur Mindanao.
17 :44 H, je viens juste d'apprendre que l'Etat de Calamité vient d'être déclaré sur Mindanao. Cela va permettre au Gouvernement de débloquer et d'utiliser un fond spécial afin de résoudre la crise énergétique subie par la seconde plus grande île de l'Archipel.
Je ne manquerai pas de vous tenir ''au courant'' de l'évolution de la situation.


 

Post a Comment