Saturday, March 3, 2012

LES PHILIPPINES ... PLUS ATTRACTIVES QUE JAMAIS !

Que se passe-t-il ?
Que se passe-t-il avec les Philippines ?

Pour une ou des raisons qu’il me reste à découvrir, il semblerait que l’archipel attire de plus en plus de gens et plus uniquement des retraités.

Pourquoi en suis-je arrivé à une telle conclusion ?
Tout simplement les mails que je reçois en relation avec ce blog. De plus en plus de mails proviennent de personnes qui souhaitent venir vivre aux Philippines.

Il y a encore quelque mois, lorsque je recevais des mails de ce genre, ils émanaient à quatre vingt pour cent de personnes souhaitant prendre leur retraite et presque exclusivement d’hommes mariés à une ‘’Pinay’’.
Parfois des presque retraités ayant une ''love affair''au pays.
 

Dans pratiquement tous les cas il s’agissait d’hommes mariés à une Philippine ou ayant une fiancée aux Philippines et qui souhaitaient avoir des informations sur ‘’comment prendre sa retraite sur les îles’’.

Depuis quelques mois, les mails que je reçois au sujet d’une éventuelle expatriation aux Philippines, émanent de personnes de plus en plus jeunes et bien évidemment les questions posées ne sont plus tout à fait les mêmes. Il y en a même de très jeunes, des moins de trente ans qui ne voient aucun avenir en France ou même en Europe et qui me posent des questions, qui bien évidemment ne sont pas celles posées par les retraités.

Les questions des retraités sont plutôt du genre : où vivre, où vit-on le mieux, le coût de la vie, trouve-t-on tel ou tel produit, l’état sanitaire du pays, les possibilités de se faire soigner sur place, les transports, comment transférer de l’argent, etc.

Alors  que les questions des plus jeunes tournent plus autour de : peut-on trouver un travail sur place, comment gagner sa vie ? 

Donc, tout à coup, ce sont  des catégories de candidats à l’expatriation tout à fait différentes qui me posent des questions sur la vie aux Philippines.

Je n’en suis pas certain, mais j’ai bien l’impression que la crise économique y est pour quelque chose.
Le rejet d’une vie faite de stress, le besoin de s’éloigner de cette société de surconsommation, vivre une vie plus simple, mais plus remplie, tout cela semble également en motiver certains.
Et il y a, bien évidemment, ne soyons pas aveugles, l’attraction de la jeune femme philippine.

Il faut dire que j’entends de plus en plus parler de divorce mal vécus et comme tout le monde semble divorcé de nos jours …
La crise de l’emploi, une crise du logement pour certains, la vie de plus en plus chère, travailler plus pour gagner moins, avenir incertain pour beaucoup …  la Rat Race semble ne plus faire recette de nos jours.

Le climat, pas le politique, sur celui-ci je reviendrais un peu plus loin, non je veux parler du climat météorologique, le temps qu’il fait et le froid subit par l’Europe entière le mois dernier.
Il est bien entendu que ce climat joue certainement un rôle dans cette morosité ambiante.

Alors qu’ici nous pouvons nous baigner 350 jours par an dans une mer à la température agréable, la majorité des gens de l’hexagone doivent se contenter de quelques jours de vacances au bord de la mer et de quelques trempettes dans des piscines, souvent aux odeurs de vestiaires d’équipe de rugby et de chlore.

Sauf les jours ou soufflent les typhons et autres tempêtes tropicales, il est possible de faire une balade, que ce soit à pied, à vélo ou motocyclette, en voiture et pourquoi pas à dos de carabao.

Compte tenu des températures qui règnent ici à longueur d’année, se faire tremper sous une pluie d’orage lors d’une sortie n’est pas un problème. 

La mousson me direz-vous !
Là encore ce n’est pas un problème, en général les pluies de mousson durent environ une heure, rarement plus. Il suffit d’attendre, tranquillement abrité dans un Sari store par exemple, tout en dégustant une San Miguel bien fraiche.

Cette morosité, ce désir profond de changement ne sont pas exclusifs à la France.
C’est le monde dit ‘’développé’’ qui semble touché.
J’ai quelques informations au sujet des Américains qui apparemment sont dans le même état d’esprit, mais surtout, du fait de mes blogs en français, de lecteurs francophones qu’ils soient  Canadiens, Belges ou Suisses.  

De plus en France nous avons les élections présidentielles qui approchent.
Alors là, ce n’est pas triste, ils font très fort.

Les Français, de plus en plus atteints par la précarité et las du "cynisme politique", "sont en train d'imploser". Dans son dernier rapport, en tant que médiateur de la République, publié en mai 2011, Jean-Paul Delevoye, issu de la majorité, dépeignait une société française souffrant de "burn-out", c'est-à-dire d'épuisement psychique.

Dans un livre qui vient de paraître ("Reprenons-nous!"), le désormais président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) estime que la situation s'aggrave. "La France est toujours en état d'usure psychique et la crise accentue forcément ce sentiment. Il y a aujourd'hui 12 à 15 millions de personnes pour qui les fins de mois se jouent à 50 ou 150 euros près. L'angoisse des fins de mois est un élément qui nourrit encore un peu plus l'anxiété", dit-il.

Pour Jean-Paul Delevoye, "les Français sont en train d'imploser, à cause d'une pression trop forte et d'un mal-vivre ensemble de tous les jours". "Avant, on était fatigué physiquement, maintenant, on est fatigué psychiquement". Et de poursuivre : "Le sentiment d'isolement, d'impuissance, d'injustice, peut déboucher, comme en 2005 dans nos banlieues, sur des expressions de violence terribles, presque incontrôlables".


En primeur je vais vous donner mon point de vue sur l’élection ; cela n’engage bien évidement que ma modeste personne.

De beaux parleurs, de belles promesses qui ne pourront être tenues, car il n’existe plus qu’une seule et unique voie, la rigueur, de la rigueur et encore plus de rigueur. « Tous les Français de l’hexagone sont des Grecs en puissance », me disait récemment un ami qui liquide avant de s’installer ‘’for the good’’, pour de bon et définitivement … sur l’île de Cebu, au cœur des Visayas. 

Les veaux du Général ont grandi et sont maintenant devenus des vaches à lait !
Vous êtes les vaches à lait !

De villepin voit les choses différemment et assure aujourd’hui que François Hollande et Nicolas Sarkozy prennent les Français pour des couillons.
Donc vous êtes aussi des couillons et …

Nous voilà bien mal barrés …

Des clowns, nous avons affaire à des clowns, le cirque Pinder, la piste aux étoiles naines.

Au moins le grand Charles et dans une moindre mesure l’ancien président Chirac nous représentaient avec grandeur (en taille tout du moins), de nos jours un lancé de nains, les deux nains, le nain jaune et le nain rose.

A votre bon cœur M’sieurs dames, z’avez le choix.

Toujours d’après Villepin, ils sont des attrape-couillons, ils vont à la pêche aux voix et prennent les Français pour des couillons. Mais les Français ne sont-ils pas de C….s ?

Allons-nous assister à un lancer de nains ?
Sarko contre Hollande, quel est celui qui sera balancé le plus loin ?

A moins que le ras-le-bol général qui prévaut en France ne propulse le FN au second tour.
Wait and see !

Donc, à la lecture de mes mails il m’apparaît qu’un nombre croissant de gens, issus d’horizons très différents, sont sans aucun doute à la recherche d’un nouveau style de vie. 

Cela me fait, un peu, penser à ces deux mouvements qu’ont été les ‘’Beatniks’’ et les ‘’Hippies’’.

A la différence près que nous ne vivons ni comme des Beatniks ni comme des Hippies.
Nous vivons une vie simple, mais bien remplie tout en profitant des avantages que peut nous offrir le vingt et unième siècle.  

Nous avons tous, des cellphones (des portables), l’internet avec une vitesse correcte, le c
âble, les satellites (plus de 300 canaux) et les DVD pour la TV ; l’essence est à moins d’un euro le litre, nos véhicules ne sont pas les derniers modèles, mais ils fonctionnent parfaitement ; quelques climatiseurs et ventilateurs pour donner un peu de fraîcheur aux heures les plus chaudes ; des maisons simples, mais adaptées, des meubles fonctionnels, etc.

Les Malls (ces immenses Centres Commerciaux) nous procurent tout ce nous avons besoin, toutes les grandes marques internationales sont présentes ou représentées, nous ne manquons de rien d’essentiel.

Je ressens, à travers les mails que je reçois, un fort rejet de la société que voudraient nous imposer nos politiques, ces beaux penseurs qui nous disent de vivre comme ceci, alors qu’eux vivent comme cela. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Vous vous souvenez du post dans lequel je vous parlais du film ‘’Soleil vert’’ ?
Avez-vous l’envie de devenir des ‘’soylen’’ ?

Je reviendrai, dans un prochain post, sur cette, peut-être même ces deux générations sacrifiées sur l’autel du culte du politique.

Pour ceux qui, après avoir lu ces quelques lignes,  auraient d’autres idées pour expliquer cet engouement soudain de certains Français à quitter l’hexagone, je serais très intéressé de connaître ces idées.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude seront les bienvenus.


Retrouvez-moi sur :
www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com  >



Mon petit livre101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 


Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’




OFFREZ-LUI UN CADEAU !
Ce qui est fortement apprécié en ce moment :
Load pour son cellphone, P300 / P600 / P900 / P1.500 …
En Smart, Globe ou Sun Cellular
Elle peut ainsi vous parler pendant des dizaines de minutes et envoyer des centaines de messages,
Connexion Internet prépayée.
Consultez la page ‘’Offrez-lui un cadeau’’ !



  EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?
  Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



5 comments:

Anonymous said...

bonjour

attention l'herbe n'est pas toujours verte ailleur beaucoup de
français se sont cassé les dents...

un voyageur qui a fait 2 fois le tour du monde.

Max said...

Effectivement,et il est toujours bon de le rappeler.
Mais ici, il ne s'agit pas tant de croire que l'on va trouver mieux, que d'un désir de changer de mode de vie...
Pour ne pas se "casser les dents", je pense qu'il faut avoir ancré en soi ce désir de changement...
Et aussi savoir être patient... Rome ne s'est pas construite en un jour,et il en va de même pour la vie que l'on se prépare...
Changer de pays, c'est repartir de zéro, se reconstruire une vie de A à Z, adopter de nouveaux repères, prendre de nouvelles habitudes, et surtout, savoir oublier les anciennes...
Aussi face aux difficultés - et il y en a toujours, elles sont inhérentes à toute entreprise - on souffre parfois de ce manque de repères auxquels se raccrocher dans les premiers temps, et les coups de blues sont inévitables...
Là, la patience et la volonté sont indispensable... à défaut de quoi, effectivement, on se "casse les dents"...

Motisky said...

Bonjour,
Tout d'abord, je lis votre blog tous les jours en attendant impatiemment vos nouveaux articles.

C'est la première fois que je publie un commentaire sur ce blog.

Je regarde activement pour préparer mon expatriation d'ici 10 ou 15 ans maximum, j'ai aujourd'hui 40 ans.

Pour ceux qui résident en France, travaillent en France, prennent leur vacances en France, ils n'ont aucune autre vision objective "d'ailleurs", donc la plupart des français sont fier et content de leur pays.
Mais lorsque voyage, on se rend compte que LA FRANCE le pays phare du siècle des lumières, le modèle dont tout le monde voulait s'inspirer est devenu la risée du monde.
Pour ma part, lorsque je suis arrivé à Bangkok, la gifle que j'ai pris lorsque j'ai attéri au superbe aéroport, nos Charles De Gaule ou Orly airport sont lamentable en comparaison.

En France on travail non pas pour avoir une qualité de vie intéressante, on travaille pour aider ceux qui ne veulent pas travailler.

On cautionne les grèvistes qui sont bien souvent les nantis et qui EMMERDENT les vrais travailleurs.

Souvent dans vos posts, vous notez (à juste raison) la notion d'intégration et d'acceptation des coutumes du pays dans lequel on émigre.
En France c'est le contraire, les français doivent s'adapter au règles des immigrants, quartier et rues fermée dans Paris pour la prière des islamistes, avec service d'ordre vous empêchant d'emprunter la rue avec votre voiture (situation vécue). Interdiction surtout de dire quoique ce soit sous peine de subir des représailles et d'être certain de retrouver votre voiture brûlée le lendemain.
Je n'ai rien contre l'immigration, une de mes ex était turque, donc musulman, j'ai de très bon amis marocains.
Mais les immigrés s'adapte à la France et non l'inverse.

Les taxes à n'en plus finir pour renflouer les caisses de l'état.

Ne pas aller avec votre belle voiture n'importe où en France, car : Monsieur si vous vous retrouver avec des dégâts de vandalisme sur votre auto, c'est vous qui l'aurez chercher, vous attiser la convoitise. Dixit un agent des forces de l'ordre.

De plus avec ma retraite, plus un complément que j'approvisionne actuellement en France j'aurais une vie qui me permettra seulement de vivre, or je souhaite une vie riche et intéressante lorsque j'arrêterai de travailler.

En regard de tout ça, désolé pour le roman et bien la france et non plus LA FRANCE, c'est mort.

Motisky.

Iris said...

Bonsoir chez nous bonjour chez vous quand vous lirez celà ^^
Voilà je vous crie une seconde fois car de plus en plus j'ai envie de venir vivre aux Philippines, peut-être pas definitivement mais au moins un an ou deux, ceci dit je me pose des questions... Je me demandais si vous saviez comment serait la vie pour une jeune femme seule, couleur café comme on dit, ou si vous connaissiez quelqu'un vers qui me dirriger qui pourrait me donner un point de vue? De plus question peut-être idiote mais il est plus que clair que les jeunes femme là bas sont très belles et très attirées par les "Kanos" mais qu'en est-il des hommes? je vous laisse mon adresse e-mail en esperant une réponse de vôtre part et pour éventuellement discuter plus longuement de certaines choses: iris.cournima@gmail.com
Pour ma part c'est plus une envie de changer de vie que la crise économque qui fait que je veux quitter la France, marre de ce systeme qui ne me convient pas et de ces gens trop froids et distants... et puis aussi les températures vraiment trop froides!
Merci de vôtre patience
Iris

Max said...

L'envie de changer de vie revient beaucoup apparemment...
Notre société, le modèle sur lequel elle se base, se développe - et qu'au final nous est plus imposé qu'il n'est la résultante d'un véritable choix - semble de fait être la principale raison de ces changements...
C'est en tous cas vrai pour moi. Bien sûr, je n'irais pas nier que le fait d'avoir rencontré une jolie pinay a joué un grand rôle dans mon désir de m'expatrier - soyons franc, c'est même l'élément déclencheur - mais néanmoins, ce désir était déjà là avant...
Et surtout, ce qui m'a énormément séduit dans mes échange avec ma pinay chérie - et avec certains/certaines de ses ami(e)s-, c'est le naturel avec lequel ils agissent.
Il n'y a pas de faux semblants, pas de faux sourires, pas d'expressions forcées...
Peut être que je m'avance un peu, mais je n'ai jamais lu sur le visage de tous les pinoys avec qui j'ai discuté une expression qui soit forcée ou ne corresponde pas à leur état d'esprit. Il y a dans leur comportement, leur rapport aux autres et aux choses, quelque chose de plus simple, de plus vrai et de plus naturel.
En occident, nous vivons dans un monde de faux semblants, d’esbroufe, de poudre aux yeux...
De ce que j'ai pu observer, ce n'est pas ce qui ressort des philippins, et de ce que j'ai pu lire de ci de là, cela semble se confirmer dans leur vie au quotidien.
Le simple fait que les philippins aient une vision de la vie bien plus basée sur l'instant présent - ce que je peux régulièrement observer avec ma tendre et douce - m'attire au plus haut point et me fait souhaiter rejoindre ce pays où le plaisir immédiat - fut-il succinct -, semble prévalloir sur l'éventuel bien être d'un futur plus éventuel et incertain encore.
Ne plus projeter inutilement de plans sur la comète, savoir profiter de l'instant présent, jouir de bonheurs simples, voilà ce que je souhaite. Et voilà ce qui motive mon envie de rejoindre ce pays...
Peut être vais-je au devant de grosses désillusions - même si je ne le pense pas, car je ne vois pas non plus les philippines comme l'Eden, je sais rester réaliste - mais en tous cas, tenter l'aventure me permettra d'être fixé ;)