Monday, February 21, 2011

VIE NOCTURNE ... PAS SEULEMENT !


Ermita, Malate et le L.A. Café !

Il fallait bien que cela arrive un jour, il fallait bien que j’aborde le sujet. Quel sujet allez- vous me dire ? Hypocrites que vous êtes … le sujet qui vous tient tous à cœur. Le cœur étant pour certain bizarrement placé et le cœur ayant ses raisons que la raison ignore… de ce fait, je me lance.

Ce poste étant plus spécialement destinés aux messieurs, je conseille à mes sensibles lectrices d’aller, très momentanément, faire un petit tour sur mes autres blogs, bien que mes intentions soient de rester très sage, soft et dans la limite d’une conversation presque mondaine.
Juste quelques petites informations pratiques pour ceux qui seraient éventuellement tentés par une petite expérience locale, quitte à renouveler souvent l’expérience (quand on aime … on ne compte pas).


Bon, commençons par le commencement, ce qui est dans la logique des choses.
Contrairement aux autres pays d’Asie du sud –est, il y a peu, voire presque pas de vie nocturne aux Philippines … attention je parle de peu de vie nocturne en général, pas en particulier.

Dans la plupart des pays comme la Thaïlande, le Cambodge, le Vietnam, la Malaisie … nombreux sont ceux qui vivent la nuit, ceci pour éviter les fortes chaleurs de la journée. Pas ici, où l’on aurait plutôt tendance à vouloir copier les Etats-Unis en ce qui concerne les horaires, la nuit est faite pour dormir.
En province plus aucune activité à partir de la tombée de la nuit. Essayez de trouver un restaurant à huit heures du soir, vous m’en direz des nouvelles. Par contre, les vidéos-restaurants-bars, boui-boui et ils sont pléthore, restent ouverts une bonne partie de la nuit.

Ceci étant pour la province reculée, cela fera le sujet d’un autre post.

Intéressons nous aujourd’hui à la vie nocturne (pas uniquement nocturne) sur la capitale Manille.
Si vous êtes un nouveau venu ou quelqu’un avec peu d’expérience de la vie locale, à 90 % vous allez descendre et loger dans un hôtel situé à Ermita ou Malate, peut-être Pasay … le ou les quartiers touristiques de Manilla. Rassurez vous ce n’est ni Bangkok, encore moins Pattaya ou Phuket. Il y a des étrangers, mais c’est loin d’être la foule. Quinze à vingt fois moins de touristes aux Philippines comparé à la Thaïlande, de plus le pays est très vaste et Boracay le ‘’petit Copa Cabana’’ local en attire 30 % à lui tout seul.


Peut-être avez-vous entendu parler de Makati ? Oui, mais Makati c’est plus le centre des affaires, la business area. OK, il y a d’excellents pubs, restaurants, discos, mais cela est plus réservé aux gens qui vivent et travaillent ici, locaux comme expats. Il y a également Burgos street, oui mais c’est cher et vous ne vous y amuserez pas vraiment. Non, le quartier … c’est Ermita, il vous faut découvrir Ermita et le L.A. Café, ou plutôt le ‘’Manila Bay café’’ comme cela s’appelle désormais.

Il y a d’autres quartiers ‘’chauds’’ à Manille, je vous citerais Quiapo, Sanra-Cruz, Cubao, les vaisseaux de Quezon-Avenue, les pick-up girls de cette même avenue, Roxas corner Buendia, etc. Mais vous aurez assez à faire avec Ermita pour un premier ou un second et même un troisième séjour au pays des 7.107 îles.


Vous arrivez à l’aéroport du NAIA (le Nino Aquino International Airport). Il y a trois terminaux, mais il y a de grandes chances que vous arriviez au Terminal Nº 1 sauf à arriver par un vol de PAL (Philippines Airlines) qui a son propre terminal, le Nº 2 ; le Nº 3 étant réservé pour les vols intérieurs et vols Internationaux de Cebu Pacific.
Attention, ne pas transporter de porno, de drogues, trop de bijoux ou de montres … risque de gros, très gros problèmes.
Allons changer un peu de monnaie, vous allez avoir besoin de pesos à la sortie de l’aéroport. Juste après avoir récupéré vos bagages, mais avant de sortir de cette zone, regardez, sur votre droite : Philippines National Bank, pas une mauvaise idée de changer là, c’est plus discret. N’oubliez pas de demander de la petite monnaie, en général personne n’a de change au-dessus de 100 pesos (2 €). Pour exemple 5 X 10P, 10 X 20P, 10 X 50P, 20 X 100 et le reste en 500 et 1.000 Pesos. Gardez juste une petite somme dans votre poche et cachez le reste dans un ou deux endroits différents, c’est une sage précaution.

Bon il vous faut rejoindre Ermita, là où se trouve votre hôtel. La meilleure solution le taxi, le Yellow cab. A quelques pas après la sortie des bagages allez au guichet des yellow cabs (extrême gauche) et demandez (en anglais) un ticket pour Ermita. Un aller pour Del Pilar street coutait 225P il y a quelques petites semaines. Normalement aucun problème avec les yellow cabs, vous conservez votre ticket au cas improbable ou et surveillez de près vos bagages. Un petit pourboire pour le chauffeur s’il est sympa 30/50 pesos et après un trajet de 20 à 45 minutes, en fonction du trafic, vous devez être arrivé.

N’oubliez pas de conserver 1.000 Pesos, pour la taxe de départ (750P) et une éventuelle dépense de dernière minute.

Les hôtels : la majorité des hôtels de ce quartier ne vous compteront pas de supplément si vous ramenez une compagne dans votre chambre, donc ne payez que pour une personne, single room. Les employés vous trouveront ‘’abnormal’’ si vous rentrez seul, c’est la règle, conformez vous à la règle. Il n’est absolument pas interdit de ramener une, deux ou trois … plus vous êtes gourmand, compagnes dans votre chambre.


Si vous n’avez pas réservé à l’avance je vous donne une liste d’hôtels (SGDG), mais je vous conseille, avant de montrer votre argent de : vous faire confirmer qu’il n’y a pas de supplément si vous amenez une ou plusieurs personnes dans votre chambre (99 % des cas) ; visiter la chambre avant de prendre votre décision (ils essaient souvent de fourguer leurs plus tristes chambres, donc il faut demander s’il n’y a pas autre chose) ; s’ils ont un coffre, dans la mesure ou vous souhaitez mettre certaines choses en sureté ; ne payer que pour une seule nuit, si pour une raison ou pour une autre vous n’étiez pas satisfait il vous sera facile de changer (invoquez que vous devez changer de l’argent le lendemain), se faire rembourser est souvent difficile, sinon impossible.


Attention, Ermita est un endroit à la fois touristique et plein de jeunes filles charmantes. Automatiquement cela attire les voleurs à la tire, les pickpockets et autres malfrats. Aussi, soyez vigilants et restez là où il y a du monde, évitez de vous aventurer dans les rues adjacentes et mal éclairées. Le bon sens, toujours le bon sens, j’ai entamé ma quatorzième année dans ce pays et n’ai jamais rencontré un seul problème à Ermita ou dans les environs et je ne suis pas Rambo.


Pour ceux qui souhaitent un hôtel d’une certaine qualité : le City Garden (2.000 /2.800P), Las Palmas (idem). Tous deux situés sur Mabini Street et à distance de marche de MBC.

Les endroits les plus abordables, tout en étant corrects.

Hôtel Amazonia, (a Sex Friendly hôtel), à l’intersection de M.H. Del Pilar et de Santa Monica Street. Vous n’avez pas à vous sentir gêné de revenir avec quelqu’un, ce sont les employés qui seront désappointés s’il en était autrement. Peu ou pas de prostituées aux alentours, mais rassurez vous, vous êtes à deux trois minutes à pied de MBC. Les prix : 1.250 Pesos W/aircon, short time 600 P, fan rooms 850 pesos.

Swagman hôtel, 1.300 pesos. Bonne nourriture, 411 A Flores Street, Ermita, pas loin de United Nations Avenue qui sera un de vos points de repère du secteur chaud de cet endroit de la ville. Personnel efficace et avenant, problème 8/10 minutes du MBC, difficile de ramener une compagne en marchant, obligatoire de prendre un taxi !

Southern Cross Hôtel, sur Del Pilar. Chambre standard P 1.500, de luxe P 1.800.
Duck Inn, également sur Del Pilar Street, mais plus éloigné de MBC que Amazonia.
P 1.300 pour la chambre.
City State Hôtel, toujours sur Del Pilar Street, prix P1.300 et au-dessus.
Il y a des dizaines d’autres hôtels où séjourner que ce soit sur Del Pilar, Mabini Street ou dans les rues adjacentes. Je vous ai donné une liste pour ceux qui ont un budget serré, pour ceux qui préfèrent dépenser dans d’autres postes.

Il y a également le Hyatt, un cinq étoiles qui se trouve dans le secteur et l’Intercontinental n’est pas très loin.

Pour manger, se nourrir et reprendre des forces : les fastfood, très nombreux, Pizza Hutt, MacDo, Jollibee, Donuts, … ce n’est pas ce qui manque. Les Max’s où l’on trouve un excellent poulet, les seafood restaurants (fruits de mer et poissons) où vous faites vos emplettes avec un caddy, le cuisinier se chargeant de cuire vos achats devant vous. Il y a également quelques chinois, un ou deux indiens, etc. vous ne pouvez pas mourir de faim. Compter entre P300 et P600 par jour pour la nourriture.


Ernita, Malate, c’est le quartier chaud touristique de Manille pour les touristes occidentaux, les Chinois ont leurs quartiers, de même pour les Japonais et les Coréens.
Ne vous aventurez pas dans un vidéoke bar jap ou coréen, c’est en général cher et sauf à prendre plaisir à écouter quelques asiatiques pousser (mal) la chansonnette, vous allez vous ennuyer. Les autres bars et il y en a un certain nombre, mieux vaut connaître.

Non, pour votre première, seconde … ou plus, visite au pays des 7.107 îles, allons faire un tour au L.A. Café ou ‘’la café’’ comme ils disent ou plutôt disaient ici. En effet, après une deuxième fermeture par les autorités locales … LA Café à rouvert en fin d’année dernière, sous le nom de Manila Bay Café, mais c’est le même avec peut-être plus de filles que jamais.

La Café, c’est une institution, certains n’hésitant pas à faire 20.000 kilomètres pour venir passer quelques nuits à LA Café. Ouvert en août 1999, LA Café a tout de suite été un Hit. La Café c’est un ‘’freelance Girls Bar’’, comme il n’en existe nulle part ailleurs, il n’y a aucun autre endroit au monde comme celui-ci. Ouvert 24 sur 24 heures, LA Café ne désemplit pas et passé 23 heures il vous sera difficile, sinon impossible, de trouver une place assise. Pour ceux qui ne connaîtraient pas ce qu’est une freelance Girl, pour les non-initiés : une freelance Girl c’est une jeune fille qui est officiellement une consommatrice, une cliente … mais qui va vous accompagner … au dehors (une compensation est attendue et peut-être librement négociée, doit-être, avant même de bouger le petit doigt).

On trouve de tout à LA Café : cela va de la pro ou semi-pro hoocker (pas le joueur de rugby !), à l’étudiante qui doit payer son trimestre, en passant par quelques danseuses des GoGo bars d’Edsa, de la fille mère qui a besoin de nourrir son bébé, de la fille dont un parent est malade et dont il faut payer la note d’hôpital … peu de pros, mais de nombreuses occasionnelles et semi-occasionnelles. Pour 30 à 40 clients occidentaux potentiels il y a peut-être 200 filles à l’intérieur et d’autres qui attendent au dehors pour pouvoir entrer. C’est phénoménal et il y en a pour tous les goûts et couleurs.

Vous pouvez être certain, même à 9 heures … du matin, de trouver chaussure à votre pied. Et le renouvellement est constant, tous les jours de nouvelles têtes (Q ?), vous ne vous en lasserez pas. Attention il y a également quelques ‘’Baklas’’, pour les amateurs les baklas sont des gays, souvent travestis.


Parlons un peu prix !

Les boissons sont relativement abordables, spécialement de 08 : 00 à 20 : 00, pour exemple € 2 pour une bière San Miguel. Généralement l’on a tendance à s’attarder dans ce genre d’endroit et pour ceux qui sont vraiment déshydratés, je conseille de commander un mini tonneau qui doit être à P 500 pour plus de quatre litres. A plusieurs cela ce descend assez facilement. La nourriture est loin d’être excellente, mieux vaut se ravitailler à l’extérieur.

Si vous souhaitez offrir à boire aux ladies, je vous conseille d’acheter, au dehors, une bouteille de Tequila (P1.500) et d’offrir ici ou là, en fonction de vos affinités, un shoot ou deux. Elles adorent cela et sont encore plus funny quand elles ont un peu bu.

La grande différence avec la Thaïlande, pour ceux qui connaissent, c’est que les filles ici sont plus naturelles, plus souriantes, plus kool, plus amicales, plus gentilles, moins pros … et dans l’action elles sont plus physiques, plus sensuelles, plus attentionnées … l’on a plus l’impression de faire l’amour que de B….. De plus, gros avantage, elles parlent toutes l’anglais, au minimum l’anglais basique, ce qui permet quelques échanges, ce qui n’est pas le cas avec les Thaï.

Une compagne pour la nuit (le reste de la nuit) se négocie entre P500 et … cela va dépendre de la beauté de la fille, de ses besoins financiers, de son feeling pour vous, de votre habileté de négociateurs et de vos moyens financiers.
 Disons, en gros, que cela tourne, dans la majorité des cas, autour de P 1.000.
Please, ne cassez pas le coup en faisant des propositions ou des offres supérieures, vous risqueriez de vous faire des ennemis.

Le Manila Bay Café se situe à l’angle des rues M.H. Del Pilar et de Romero Salas Street. Le Café est ouvert 24/24 h et 7/7j.
Au premier étage, se trouve un bar et un orchestre qui change chaque jour, quelques tables de billard américain, une piste de danse et des jeunes filles qui vous attendent.
Généralement, les jeunes filles à l’étage sont les plus belles … à bon entendeur …
Il vous en coûtera P100 pour accéder au premier étage, mais l’orchestre plus les beautés … c’est donné.


Tous mes prix sont en Pesos philippin.
Au cours du jour 1 € = 60 pesos … faites vos comptes … sans casser votre tirelire … venez nous rejoindre.


N.B. : Je vous déconseille vivement de ramasser une fille dans la rue et attention aux filles très jeunes … trop jeunes !

Mabuhay au pays des 7.107 îles.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           

Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,




S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines



7 comments:

Daniel said...

Hello!
Au début des années 90 j'étais ä Manille quelque fois; ce qui me surprend un peux c'est que vous parlez d'hermita mais à l'époque ils avaient fermé tout les bars de ce quartier! Quand est il mainteant?? Je restais au Las Palmas Hotel :-)
Bien à vous.

scott girimonti said...

hello!!
quand je pense que je m'embete a tchacher des fille sur internet pendant des mois.....
c'est sur apres quand j'arrive elle sont chaude bouillante
je pense que j'irai faire un tour au La cafe
ca va etre mon deuxime sejours aux philippines et je vien de decouvrir to blog....il est geniale
merci

bruno said...

j'ai une petite question,j'ai l'intention d'aider une phiippine,en l'aidant à monter une gargotte ;donc louer un petit emplacement pour faire à bouffer ;je voulais savoir si c'est faisable ,cad simple ou usine à gaz
si quelqu'un à un tuyau ,merci
Bruno

Anonymous said...

Bonjour,
merci pour ton Blog où même si on connais un peu les Philippines, on en apprend encore...
J'ai connu le quartier d'Ermita au début des années 90 et les Bars étaient encore ouverts, c'était quelquechose! Mais maintenant que je suis plus vieux j'ai bien aimé le LA CAFE et ensuite le M BAY CAFE ça a un autre charme.Maintenant je descends à L'EUROTEL PEDRO GYL juste en face Robinson, c'est pas mal et pas trop loint des Bars. Mon prochain voyage prévu fin juillet 2014. Au plaisir de rencontrer d'autres voyageurs.
Chris* de Paris.

Domy Testeil said...

J'ai eu la chance (?) de connaitre le Manille de l'année 68 et les innombrables bars de Del Pilar Street qui s'y trouvaient alors. GI Joe en était le principal visiteur et les restaurants flottants pullulaient dans la baie. De retour en 93, après quelques courtes visites entre 73 et 83, il m'a été possible de constater le changement. En bien ou en mal ? Les principaux bars d'Ermita se sont déplacés et sont toujours présents sur EDSA, le Complex !

Anonymous said...

Bonjour,
Très bon blog.
J'ai 43 ans et je pense aller pour la 1ère fois aux Philippines cet été.
Tu dis dans ton article que tu conseilles d'amener une bouteille de l'extérieur. Est-ce que c'est autorisé par le bar (le LA Café)? Si c'est le cas c'est quand même très étonnant. Si tout le monde fait ça, le bar ne gagne plus d'argent.
Autre question: y a t-il aussi un bar fee à payer au bar quand on emmène une fille à l'extérieur?
Enfin, je partirai probablement seul. Y a t-il d'autres personnes qui pensent partir cet été? C'est toujours plus sympa de connaître des gens en arrivant. Voici mon mail: cdjager@club-internet.fr.
Merci.
Christian

Domy Testeil said...

Bonjour à tous,
Je vais mettre un billet dans les prohains jour avec une actualisation du MBC, former LA. A suivre sur ''vie nocturne'', ne mélangeons pas les genres.