Saturday, September 15, 2012

METRO MANILA ... SE MODERNISE !


Etonnant tout de même de voir comment Manille a changé ces quinze dernières années.
D’une seule ligne d’un métro vétuste, nous sommes passés à quatre.

Je me souviens encore de l’époque ou EDSA (le périphérique de Manille) possédait un terre- plein central et fleuri qui séparait la grande avenue. Terre-plein qui reçoit maintenant les piliers supportant le métro aérien, la deuxième ligne mise en service dans la capitale.

La construction des terminaux deux et trois de l’aéroport, même si quelques petits problèmes subsistent.

Puis ce fût la création de toute pièce d’une nouvelle ville : Fort Bonifacio ou le ‘’Fort’’ comme on l’appelait au début, plus connue de nos jours sous l’appellation de Bonifacio Global City, une ville moderne, à l’américaine avec des avenues qui croisent des rues à angles droits et qui ne portent que des numéros.

Vous vous rendez, un peu comme à New-York, au croisement de la 5ème Avue et de la 41ème rue !

Le développement de Makati, le remplacement de buildings de quelques étages par des gratte-ciels de trente étages et plus.

La création d’Ortigas, le deuxième centre d’affaires de la Mégapole.

La réfection de Roxas avenue, la grande artère le long de la baie de Manille, la création de la Costal road, puis d’une portion d’autoroute le long de la côte en direction du sud, le Cavitex.

Quatre-vingt kilomètres d’autoroute en direction du Nord, le NLEX, autant en direction du Sud le SLEX, etc.

Alabang, un projet pharaonique, une ville nouvelle et résolument moderne, plantée de palmiers.
Oui, assurément, Manille a bien changé en dix ans.

Aujourd’hui c’est un projet de monorail qui devrait relier Bonifacio Global City au Terminal Nº 3 de l’aéroport international, qui a retenu mon attention.

L’amélioration de la circulation au sein de Manille pourrait sensiblement s’améliorer si un projet, encore dans les cartons, voyait le jour.

L’étude initiale du projet de liaison par monorail entre Bonifacio Global City et le terminal numéro trois de l’aéroport international de Manille pourrait bientôt débuter. Ceci grâce à un financement récemment reçu du Japon.

L’étude de pré-faisabilité pour la mise en place d’une ligne monorail qui relierait le Metro Rail Transit Nº 3 au nouveau terminal de l’aéroport international de Manille sera financée par le Ministère Japonais de l’économie, la ‘’Transportation and Industry’’ et la ‘’Base Conversion and Development Authority (BCDA), une agence gouvernementale locale.

BCDA supervise Bonifacio Global City, qui a été développée sur les terrains d’une ancienne base militaire abandonnée par les Américains.  

« Nous accueillons ce projet comme une très bonne nouvelle, un pas en avant dans la réalisation d’une ligne de transport par monorail qui servira de nombreux voyageurs de Metro Manila souhaitant se rendre de l’Est de la capitale à l’aéroport, voire au terminal de bus de Baclaran », indique le Président de BCDA Armel Casanova.

La ligne, d’une longueur de 12,56 kilomètres, partira de la station du MRT-3 de Guadalupe, la porte Nord de BGC et aura son terminus au terminal Nº 3 de l’aéroport.

Le projet devrait être terminé dans le courant de l’année 2016.

Casanova ajoute que le monorail fournira un service de transport public rapide, efficace et sûr pour la connexion entre BGC, McKinley Hill et Newport City, ainsi que pour l’aéroport. 

Cela devrait également permettre de sensiblement désengorger EDSA et par la même de faciliter l’accès de l’aéroport aux voyageurs aussi bien nationaux qu’internationaux.
L’étude de pré-faisabilité est  le premier stade du projet, elle sera suivie par une complète étude de faisabilité nous dit Eduardo Lena, qui est le Directeur de programme de BCDA en charge des projets spéciaux. Il ajoute que des consultants japonais seront très certainement engagés dans le cadre des études.

Le coût total estimé du projet sera déterminé dès l’étude initiale précise BCDA.
Donc, si l’on peut constater que Manille est en train de devenir une ville très moderne, il n’en reste pas moins nombre de cancers qui rongent la ville. 

Des squatters dont les abris de planches et de cartons s’accrochent ici où là. Les plans et cours d‘eau sont le plus souvent occupés par ces laissés pour compte, ces exclus de la modernisation du pays.

Il n’est pas rare de voir se côtoyer le dernier modèle de Mercedes à la carriole bricolée du Boti-boti qui fouille dans les ordures à la recherche de produits à recycler.

Certains gamins qui cherchent leur repas dans les ordures d’un Macdo voient passer un 4 x 4 conduit par un chauffeur, sans se douter qu’il emmène des gamins de riches dans un club à 100.000 US$ l’inscription annuelle. 
Les plus fortunés côtoient les plus miséreux, mais ils ne se rencontrent et ne se rencontreront jamais. Les vitres noires des véhicules de luxe ne laissent pas passer le regard du pauvre.

Je vous rassure tout de suite, les embouteillages de Manille sont toujours bien présents, mais je laisse cela aux nostalgiques.

Heureusement avec 7.107 îles le pays offre encore des possibilités d’une vie plus calme et plus tranquille. Même si la modernité envahie peu à peu le pays, il est encore loin le temps où l’ensemble du pays sera sillonné d’autoroutes. 

Métropolis mettra bien encore vingt ans avant que d’arriver à Ternate, ville qui n’est pourtant distante que d’une cinquantaine de kilomètres du centre de la Capitale des Philippines.

D’ici là, je me serai un peu plus éloigné de la capitale monstrueuse, j’aurai rejoint une plage un peu plus lointaine, mais avant d’atteindre le Sud de Palawan … j’aurai depuis longtemps tiré ma révérence.


Expériences, avis, critiques et commentaires sont comme toujours les bienvenus.







Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 
Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.
Plus d’information sur la page ‘’livres’’






Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 



Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’








 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines





2 comments:

Anonymous said...

Merci d avoir ecrit sur Manille, oui j aime Manille, je trouve que cette megapole s ameliore d annee en annee, elle devient pour exemple de plus en plus propre. Les ecarts entre la population riche et pauvre sont bien presents et ne sont pas prets de disparaitre, mais d un point de vue d expatrie (but de ce blog), je trouve Manille et bien entendu Makati et the Fort, bien agreables.

Ladyboy dating said...

Je vis à Makati et je trouve également que cette ville s'améliore d'année en année. Merci pour cet article.