Tuesday, December 27, 2016

US GO HOME... ET LES AUTRES ?

Vous êtes plusieurs à m’avoir interrogé sur ce qui se passait et ce qui risquait de se passer aux Philippines dans un futur proche, ceci plus particulièrement  pour les expatriés et retraités occidentaux qui vivent sur l’archipel.  

Les dernières déclarations du Président Duterte laissent clairement entendre que ce dernier ne souhaite pas voir se poursuivre la présence militaire américaine sur le territoire !

Pour reprendre une formule largement utilisée il y a encore quelques décennies « US GO HOME » !


Le Président Duterte a plutôt utilisé, « oust, dehors, nous n’avons pas besoin de vous ».
Donc, vous êtes un certain nombre à vous inquiéter pour deux choses :

Premièrement, pour votre sécurité et deuxièmement, de savoir si vous serez autorisés à demeurer aux Philippines, pour ceux qui y résident ou de vous y installer, pour ceux qui ne nous ont pas encore rejoint.

Pour ce qui est de la sécurité.

Certains expats se sont soudain affolés, principalement du fait des intentions du Président Duterte de virer les troupes américaines qui se trouvent stationnées sur Mindanao. Le Président semble être opposé à la présence de troupes étrangères sur le sol philippin, ce qui entre nous est tout à fait légitime. De plus, les troupes US n’ont pas laissé que de bons souvenirs sur l’archipel.


Apparemment, il semblerait que quelques expats et futurs expats craignent que, sans troupes US sur le sol philippin, leur sécurité de soit plus assurée. Je précise tout de même que la majorité d’entres eux sont des anglo-saxons.

Êtes-vous toujours les bienvenus aux pays des 7.107 îles ?

Tout à coups certains expatriés craignent que nous ne soyons plus les bienvenus sur l’archipel.
Encore une fois, cela découle de certaines déclarations du Président Duterte.
Certaines personnes ont interprété ses déclarations comme quoi il ne voulait plus d’étrangers aux Philippines. Non seulement les militaires, mais également tous les étrangers qui vivent sur le sol philippin.

Il est important de se souvenir qu’aux Philippines, si le terme ‘’Kano’’ désigne en premier lieu les Américains, il veut également dire étranger…principalement les étrangers caucasiens, donc nous sommes tous des ‘’Kanos’’.


Comprendre ce que veut réellement dire le Président Duterte n’est pas toujours une tâche aisée, il faut déchiffrer le message par delà les mots, essayer de comprendre sa pensée en dehors du discours et du contexte dans lequel celui-ci est délivré.
Pour les habitants de Davao City, pour ceux qui connaissent de longue date le personnage, il est plus aisé d’avoir une meilleure compréhension de ce qu’il veut dire ou de ce qu’il pense.

Durant la campagne électorale il est devenu évident que de nombreux journalistes basés à Manille racontaient un peu n’importe quoi sur ce que disait le candidat Duterte. Leur manque de connaissance du personnage leur faisait prendre à la lettre les déclarations du candidat ; ce qui parfois amenait à des histoires totalement folles. Ce n’est que plus tard, une fois que les messages envoyés furent décryptés par des journalistes locaux, que ceux de Manille se mirent à comprendre le message que voulait vraiment faire passer le candidat dans ses déclarations. .

Le Président a récemment déclaré, au commencement d’un discours, qu’il souhaitait que les troupes américaines positionnées à Mindanao quittent le pays. Plus avant, dans ce même discours, il a réaffirmé qu’il voulait que les Américains s’en aillent. Nombreux sont ceux qui ont interprété cela comme deux déclarations différentes.

Premièrement, il voulait que les troupes américaines quittent le territoire et deuxièmement, il voulait que tous les Américains s’en aillent. Je peux vous rassurer, ce n’est pas le cas.
Même si dans ses discours le Président Duterte insiste sur le fait qu’il veuille que les Américains s’en aillent, je peux vous assurer que dans son esprit il s’agit de faire partir les troupes américaines stationnées sur l’archipel et rien que les militaires et assimilés.



Il n’a jamais dit qu’il souhaitait voir les retraités, les expatriés, touristes et autres businessmen américains, voire Kano, quitter le territoire. Il n’y a là aucune raison de s’inquiéter si vous êtes un étranger vivant aux Philippines, vous êtes toujours le bienvenu.

Il doit également prendre en compte le tourisme, 8, 2 % du PIB (GDP), ainsi que les investissements étrangers réalisés sur l’archipel. Pensez-vous que les touristes étrangers puissent arriver de plus en plus nombreux (+ 10,7 en 2015 par rapport à 2014) dans un pays qui virerait ses résidents permanents étrangers ?

Investiriez-vous dans un pays qui ne veut pas d’étrangers ?



Maintenant, pour être honnête, Duterte est quelqu’un qui parle en premier et qui analyse plus tard ce qu’il a dit. Ce qui veut dire qu’il ne faut pas toujours prendre à la lettre ses déclarations, faites souvent je le présume, sous le coup de l’émotion. Il ajuste souvent ses déclarations à posteriori, après en avoir mûrement réfléchi les conséquences. 

C’est avant tout un nationaliste, mais également un calme / impulsif qui s’enflamme facilement verbalement, puis qui se donne le temps de la réflexion, avant que de délivrer un message généralement de modération.

Est-ce un bien, est-ce un mal ?
Ce n’est pas à moi de juger.

Il dit ce qu’il pense, ce qu’il a au fond du cœur ; parfois, souvent, il doit reconsidérer ce qu’il a déclaré.
C’est sa façon de travailler, c’est comme ça qu’il fonctionne.

Traiter Obama de « Son of a bitch », ce qui se traduit en bon français par « fils de pute » (n’oublions pas que le français est la langue officielle de la diplomatie), n’a rien de véritablement diplomatique. 

   
Excédé par les critiques de la communauté internationale, Rodrigo Dutertre s’est lancé dans une diatribe virulente contre ses détracteurs. « J’ai lu les condamnations de l’Union européenne. Et, moi, je leur dis : Allez vous faire foutre », a tonné le président philippin, ponctuant même sa sortie d’un doigt d’honneur appuyé.

Même le Pape a eu droit à quelques mots doux et choisis.

Conclusion.

Je ne pense pas que les déclarations du Président Duterte doivent être une préoccupation pour les étrangers qui vivent ici, de même pour ceux qui songent à nous rejoindre.
Vous êtes toujours les bienvenus ici et votre niveau de sécurité demeure le même de celui qu’il était avant l’élection de Duterte.

Oui, nous avons eu un acte terroriste à Davao qui a fait des morts… mais, même en France, tout comme en Allemagne ou en Belgique les terroristes frappent. Nous ne sommes malheureusement plus à l’abri nulle part dans ce monde devenu fou.

D’autre part je me demande si, les enlèvements sur l’île de Samal (deux ressortissants Canadiens), ainsi que l’explosion nocturne d’une bombe sur une place fréquentée de Davao City, ne seraient pas des actes politiques plus que terroristes. Une tentative de déstabilisation du Président nouvellement élu… élection qui ne plait pas à tout le monde aux pays des 7.1017 îles !

Le typhon Nock-Ten se situe maintenant loin de nous, dans la Mer de l’Ouest des Philippines.


Sur ce, je vous souhaite ce qu’il y a de meilleur pour ces derniers jours de l’année 2016,  à bientôt sur l’archipel pour ceux qui ne nous ont pas encore rejoint.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines

No comments: