Saturday, December 17, 2016

BASKETBALL, SPORT ROI ... AUX PHILIPPINES !

Le basketball ou plus simplement le Basket, le sport roi aux Philippines.

Partout où que vous puissiez aller sur l’archipel, il n’y aura pas un endroit où vous ne trouverez des cercles montés sur des poteaux, représentants les paniers ! Sur la moindre petite place, en ville comme dans le village le plus reculé, vous allez découvrir les endroits réservés à ce sport. Une passion, une adoration, un amour, que dis-je une véritable institution, plus que cela… le basket fait partie de la culture philippine. 

Du matin, dès le lever du jour et ce jusqu’à la nuit tombée, parfois à la lueur de chandelles, voire au clair de lune, petits et grands, jeunes et moins jeunes vont se livrer à leur sport favori… j’ai nommé le ‘’Basketball’’.


Basketball court de Ternate

Étonnant, quand on sait que le Philippin est généralement de taille moyenne, pour ne pas dire de petite taille selon nos standards européens. 
   
Le basketball est le deuxième sport le plus populaire dans le monde derrière le football, football que l’on nomme soccer aux États-Unis. Ce sport a été créé en 1891 par Le docteur canadien James Naismith, professeur d'éducation physique et instructeur à l'École de formation de l'Association chrétienne internationale des jeunes hommes YMCA (aujourd'hui Springfield Collège) à Springfield, dans le Massachusetts.

C’est un sport très populaire en Asie et le « sport’’ aux Philippines où il est devenu part de la culture locale dans un pays où, le manque général de hauteur n’empêche pas l’amour du jeu. Tous les matchs de la NBA sont retransmis sur une chaîne de télévision locale et personne, sous aucun prétexte, ne voudra manquer les play-offs.

Les habitants des Philippines sont passionnés par le basketball. 

Basketball court de Ternate

Si chaque ville, même la plus petite, possède son terrain de basket aux normes officielles, la grande majorité de la population joue sur des terrains de fortune. Un endroit plus ou moins plat de terre battue, un tronc de cocotier sur lequel on vient clouer un panneau de contreplaqué, panneau qui va recevoir un cercle de fer à béton et hop vous avez un demi-terrain de basket improvisé. Comme la plupart du temps il n’y a pas assez de place pour un terrain complet, l’on va jouer en attaque / défense sur un seul panneau.

De nombreux Américains sont surpris que les Philippins considèrent ce sport comme leur sport. Il faut savoir que le basket-ball a été introduit sur l’archipel presque simultanément à sa création aux USA. À l’époque le pays était une colonie américaine et dès 1910 le gouvernement colonial a inscrit ce sport au programme scolaire public.

De 1910 au début des années 1930, les Philippines ont dominé les tournois de basket des jeux d’extrême Orient en remportant neuf des dix championnats. Dans les années 1950 les Philippines étaient considérées comme une des meilleures équipes au monde. Deux médailles d’or consécutives, aux jeux asiatiques de 1951 et de 1954, sont venues concrétiser cette domination.


Un mètre soixante-sept, telle est la taille moyenne du Philippin ; alors que les joueurs de la NBA ont une taille moyenne de plus de deux mètres. Les Philippins compensent la taille par la vivacité, l’agilité et la précision dans les tirs.

Le basketball est devenu pour beaucoup une part de la culture philippine, une sorte de jeu initiatique qui va faciliter le passage de l’enfance à la vie adulte. Tout gamin, vers l’âge de six à huit ans, le jeune va s’initier au jeu en utilisant de petits ballons. Ballons qui vont de la taille d’une boule de pétanque à celle d’un ballon de handball. Bien évidemment les paniers proposés ont la circonférence adaptée. Partout il est possible de trouver et donc d’acheter ces ensembles ballons/paniers et ce pour quelques dizaines de pesos. Les marchands ambulants qui passent de maison en maison, les boutiques diverses qui jalonnent les rues philippines, les marchés locaux, etc. tous proposent à la vente des ensembles de basket miniatures qui vont permettre au jeune de s’initier à ce sport.

Le rêve  pour beaucoup, devenir un champion et profiter de la notoriété acquise pour s’élever socialement.
Si une poignée de ces champions locaux sont devenus Sénateurs, nombreux sont ceux qui sont Maires, Maires-adjoints, conseillers municipaux, etc.

Les politiciens locaux utilisent également largement ce sport en sponsorisant telle ou telle équipe afin d’asseoir leur notoriété auprès des électeurs.

Manny Pacquiao

Un exemple d’un sportif de haut niveau devenu récemment Sénateur : « Manny Pacman Pacquiao ». Mais son sport c’est la boxe et pour devenir une ‘’star’’ en boxe, il va falloir combattre internationalement, souvent contre des adversaires coriaces et difficiles.  

Pour ce qui est du basket, tout se passe en famille, avant tout sur l’archipel  où il n’est pas si  difficile de devenir rapidement une star. Les basketteurs profitent largement de l’engouement local de ce  sport et de la très forte médiatisation dont il fait l’objet.

Par delà le sport et la politique, le basketball envahit la vie des Philippins. Les matchs sont grandement entrecoupés de spots publicitaires vantant tel ou tel produit pour faire grandir les enfants, telles vitamines afin d’avoir la pêche, la margarine et autres produits qui font sauter plus haut, RedBull, etc. Toute une gamme de produits qui sont censés faire de vous un champion de basket. 

Et ça fonctionne parfaitement, la durée des spots publicitaires est souvent plus longue que la durée d’un match. Ici, aux Philippines, regarder un match de basket va vous prendre une heure trente à deux heures.
Le match lui-même, plus les nombreux spots publicitaires.

Tour des Philippines

Pourquoi je vous parle du basketball et comment celui-ci peut vous aider grandement à vous intégrer dans l’ambiance de l’archipel ? Récemment deux amis sont passés à Ternate, Cyril et Jérôme, tous deux sont des adeptes et joueurs de la grosse balle. À proximité de la maison que nous louons au bord de la rivière se trouve un terrain de basket, en fait le terrain de basket de la ville, terrain couvert qui reçoit les matchs officiels. Panneaux transparents, marques au sol, affichage électronique, vestiaires pour les joueurs, éclairage pour les matchs en nocturne, etc.

J’ai découvert que Cyril, qui est un ancien journaliste sportif et fan de basket, durant son séjour à Ternate jouait avec les locaux. Idem pour Jérôme qui, le matin à la fraîche, allait se joindre aux jeunes qui s’exerçaient à devenir des champions. Les deux m’ont expliqué que c’était là certainement l'un des meilleurs moyens de se faire immédiatement accepter par les locaux.

Pour Jérôme, je ne sais, mais partout où se rend Cyril, il joue au basket avec les locaux pour son plus grand plaisir.

Beach volley

Bien qu’il existe des équipes féminines, c’est avant tout un jeu de garçons, un jeu d’hommes.  Néanmoins, de nombreuses jeunes filles sont fans et suivent régulièrement les matchs du PBA, la ligue professionnelle du Basketball philippin.

Quels sont les autres sports populaires aux Philippines, ceux dont on parle et qui passent à la télévision ?
Le volleyball, surtout pratiqué par les jeunes filles, un sport essentiellement universitaire, mais qui passe à la télévision dans des émissions destinées à la jeunesse.

La boxe, oui… un combat de Manny Pacquio voit la vie de l’archipel totalement s’arrêter. Tous les Philippin sont alors collés devant leurs postes de télévision ou devant des écrans géants mis en place par certaines municipalités.
Mais il n’y a qu’un Manny et il commence à se faire vieux… l’engouement sera-t-il le même une fois que celui-ci aura pris sa retraite ? Je suis loin d’en être certain.

Le football revient peu à peu à la mode après avoir connu ses heures de gloire dans les années soixante.
Il faut dire qu’à cette époque il existait deux sortes de clubs : ceux dans lesquels les joueurs étaient majoritairement des ‘’locaux’’ et ceux des ‘’Espagnols’’, en fait des descendants d’Espagnols.
Comme les locaux en avaient marre d’être systématiquement battus, ce sport était tombé dans l’oubli.


Il est rare de voir des gamins jouer dans les rues avec une balle au pied, non… définitivement ici c’est le Basket.

Quelques autres sports plus ou moins anecdotiques : le vélo, quelques courses cyclistes sont organisées, dont le Tour de Filipinas (le Tour des Philippines) et la Ronde des Philippines.

Le Beach volley attire quelques amateurs, des Marathons et Triathlons sont régulièrement organisés, mais mis à part les participants et leur entourage, ils n’attirent pas les foules.

Les sports martiaux demeurent cantonnés aux pratiquants.

Un peu de tennis, de squash, de tennis de table et c’est à peu près tout.

Maintenant, pouvons-nous ajouter à cette liste les combats de coqs ? Dans ce cas ils sont nombreux les aficionados !

Cockpit philippin

Je me souviens, il y a quelques années de cela, avoir été intrigué par un panneau indiquant ‘’Sport Complex’’ sur la National Highway du côté de Naïc. Curieux, j’ai suivi les panneaux fléchés et je suis arrivé au « Cockpit », l’arène où se déroulent les combats de coqs.

À tous et à toutes je souhaite un excellent dimanche.




Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur  :


Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à près de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines


No comments: