Tuesday, October 20, 2015

À LA DÉCOUVERTE DE L'ARCHIPEL PHILIPPIN !

Quelques nouvelles de l’archipel de cette fin de mois d’octobre 2015.

Je vais tout d’abord vous parler de deux couples de Français qui ont vécu récemment l’expérience des Philippines. L’un de ces couples se trouve toujours au pays des 7.107 îles, non loin du Mont Mayon, après une pause de quelques mois à Ternate.


Comme je l’ai déjà dit dans plusieurs billets, les couples cent pour cent français qui viennent séjourner aux Philippines sont assez rares. Sauf bien évidemment les expatriés et détachés d’entreprises, ainsi que les personnes travaillant à l’ambassade ou au consulat de France à Manille. Ces derniers viennent généralement en famille pour des contrats qui sont habituellement d’une durée de deux ou trois ans.

Mais rares sont ces couples qui prennent réellement le temps de visiter le pays en profondeur, de découvrir l'archipel et encore plus rares sont ceux qui vont vivre, en partie tout du moins, parmi les populations locales. 

Le plus souvent ils ne visitent que les places les plus connues.
Le Pinatubo, le lac et le volcan Taal et le Mayon pour ce qui est des volcans.
Boracay, El Nido, Puerto Galera, Cebu, Bohol, Donsol, pour les lieux à la ‘’mode’’.
Les terrasses de Banaue, les cercueils suspendus de Sagada, Vigan, Intramuros, etc., pour la partie historique.
Et c’est à peu près tout.

Nat et Dom m’avaient contacté en fin d’année 2014 suite à mon billet Maurice contre Bohol, billet dans lequel je comparais les deux îles.

Voici ce que me répondait Nat :


 « Nous sommes un couple de voyageurs, qui avons fait "une longue route" en bateau, avant de nous arrêter pour quelques temps à l'île Maurice. Mon mari, Dominique vous avait raconté un peu notre histoire et vous avait transmis notre site internet ». (etoiledelune.net)

« J'ai lu avec grand intérêt votre livre. Il me faudra m'y reprendre à plusieurs fois, car il recèle bcp bcp d'informations extrêmement utiles, je voulais d'ailleurs vous féliciter pour cet Opus complet et mis à jour régulièrement. Quel travail ! Une mine de renseignements qui nous sera très utiles!

J'ai bcp apprécié votre article comparant Bohol et Maurice, une vision très juste en tout cas en ce qui concerne Maurice. Et les raisons que vous invoquez, un coût de vie grandissant, le ciblage de retraités expatriés de haut vol, et l'urbanisation galopantes, vont sans doute nous pousser vers la sortie (d'ici deux à trois ans) ... malgré que la population soit très gentille et attachante ».


Dom et Nat sont repartis pour le Sud de la France il y a quelques jours et voici ce que Nat écrivait sur son site au sujet du pays des 7.107 îles :

« Voici le dernier blog sur ce voyage aux Philippines. J’aurai pris tout mon temps, et tant de plaisir à vivre à la fois, le voyage, et à le transmettre. Le départ des Philippines se fait le cœur lourd de laisser derrière nous tant de sourires. Ce voyage aura transcendé notre vision du monde. Il était la pièce manquante à nos pérégrinations. Il m’aura aussi changée… ou fait évoluer pour toujours.


Et surtout, il aura bousculé ma sacro-sainte liste des « tops »… Jusque-là, j’avais mes chouchous dans le monde. À présent, ma liste très subjective est la suivante.

-1- Philippines :
C’est l’archipel à faire! S’il n’y avait qu’un seul voyage au monde, ce serait celui-là! D’abord, pour son peuple d’une gentillesse irréprochable, ensuite pour la variété des découvertes (volcans, paysages intérieurs et balnéaires, mode de vie ancestral, plongées, snorkeling…). Accessible à beaucoup, tant par sa géolocalisation, que par le coût de la vie, mais pas encore trop développé sur le plan touristique. Tant de possibilités pour un budget raisonnable : louer un véhicule, se nourrir, se loger, louer un bateau et son capitaine… On peut vraiment en profiter sans trop se priver ».

En deuxième choix Nat indique la Colombie, puis ‘’Entre deux Amériques’’, l’Océan Pacific, le Québec…
http://voyage.nat-et-dom.fr/2015/09/10/17187

Aux Philippines ils ont tout de même visité Dumaguete sur la province du Negros oriental,  Bohol, mais sans s’attarder dans les endroits par trop touristiques de Panglao, Siquijor l’île mystérieuse, la rivière souterraine sur l’île de Palawan (inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco), El Nido et San Vicente, etc. Vous pouvez suivre leurs pérégrinations sur leur blog.

Ils ont utilisé les moyens de transport locaux, dont la bangka à balancier, le jeepney, vu le requin baleine, non pas à Donsol mais à Oslob, etc.


Le deuxième couple dont je souhaite vous parler et qui aux dernières nouvelles se trouve toujours sur l’archipel, nous arrive du Cambodge où il a séjourné pendant une année. Basé à Kep, au Sud-est du pays Khmer, tout en ayant visité le pays, Pascal et Carmela ne sont pas des touristes amateurs. Mais, tout comme Nat et Dom, ils sont de grands voyageurs, des gens qui souhaitent découvrir un pays en dehors des sentiers battus, en dehors des lieux touristiques et surtout à leur rythme. 

Pascal a longtemps travaillé pour une ONG et de ce fait a visité et séjourné dans de très nombreux pays, majoritairement des pays dits sous-développés, voire en voie de développement.

Je crois savoir que c’est Carmela qui tient leur blog qui s’intitule « veloenasie.com. » Tout du moins qui s’appelait, car ‘’Cuba Libre’’, leur tandem, n’a pas spécialement apprécié la balade du lac et du volcan Taal.

Pascal a également eu quelques petits problèmes lors de cette virée qui avait pourtant fort bien débuté.
La chaleur, les côtes, le danger de circuler à vélo sur les routes philippines, ainsi que la pollution engendrée par les véhicules locaux, ont eu raison de sa résistance. Je les avais prévenus, mais de par leur expérience ils pensaient pouvoir vaincre tous les obstacles ; mais les jeepneys, bus et camions locaux sont terribles !


Pascal et Carmela apprécie grandement la vie aux Philippines et ce malgré une période un peu plus difficile durant la fin de leur séjour à Ternate. Période que j’ai tentée d’expliquer dans mon billet « Suspicion à Ternate ».  http://maretraiteauxphilippines.blogspot.com/2015/08/suspicion-ternate.html

Comme je le dis souvent, il y a beaucoup de bon, un peu de moins bon sur l’archipel, mais dans l’ensemble le bilan est largement positif. Tout cela me conforte dans mon idée ; si nous ne sommes pas au ‘’Paradis’’, (mais existe-t-il sur cette terre ?), nous ne devrions pas en être bien loin. 7.107 îles, toutes différentes les unes des autres, des paysages grandioses, des populations accueillantes, mers et montagnes, tribus colorées et qui maintiennent leurs traditions ancestrales, un tourisme encore peu développé qui laisse la place à l’aventure, etc.

De plus, voyager, se nourrir, se loger, tout cela se fait à des prix qui sont parmi les moins chers au monde.
À la condition de ne pas vous contenter d’être un simple touriste, mais de chercher à véritablement découvrir ce pays, vous pouvez me croire, d’agréables surprises vous attendent sur l’archipel du sourire.

Comme me disait un jour un ami, « les Philippines ça se mérite ».

Maintenant il y a le côté un peu moins paradisiaque.


Il ne faut pas être pressé au pays des 7.107 îles, il faut savoir prendre son temps, de plus s’agissant du temps philippin… Pour ce qui est des voyages terrestres, en véhicule motorisé, vous comptez une trentaine de kilomètres par heure, pas plus. Ce qui fait que, si vous avez à couvrir une distance de trois cents kilomètres, comptez dix heures.

Les typhons peuvent également grandement perturber votre séjour.
Néanmoins, si vous êtes en mode découverte et qu’un typhon s’annonce sur le Nord du pays, rien ne vous empêche de faire une petite virée dans le centre, voire tout au sud de l’archipel.  En général ce genre de phénomène météorologique passe en trois à cinq jours au grand maximum et après la pluie, revient le soleil.
L’archipel est assez étendu pour que de nombreuses régions demeurent accessibles lors du passage d’un typhon.

Maintenant le risque d’attraper une cochonnerie existe.
En fonction de la saison il peut être plus ou moins grand, mais je ne vais pas vous le cacher, ce risque existe tout au long de l’année. Dengue, leptospirose, amibiase, dans une moindre mesure malaria et cholera, mais je souhaiterai surtout attirer votre attention sur les complications pulmonaires que certaines maladies peuvent entraîner.


Vous vous sentez faible, pas dans votre assiette, vous toussez bien plus que de normal… consultez immédiatement. Éventuellement radio des poumons et analyse de sang, les choses peuvent rapidement évoluer sous nos climats. Je précise que je ne suis ni toubib, ni pharmacien, aucunement spécialiste, que je ne travaille pour aucune ONG ou gouvernement, qu’en fait je n’y connais pas grand-chose, mais que je commence à avoir une certaine expérience. Nombreux sont mes lecteurs qui m’ont fait part de leurs expériences.

La Dengue, ainsi que les pneumonies, arrivent en premier dans la liste des petits problèmes de santé rencontrés par les Occidentaux, donc je réitère mes mises en garde.

Dernier exemple en date, Joël.
Arrivé aux Phils le 19 ou le 20 septembre dernier, il m’écrivait le 26 :
« Et oui, hier tôt le matin, je n'avais plus de force et une barre au front. Pourtant je n'avais pas pris une murge. Mon affaiblissement avait commencé tout doucement la veille après-midi lorsque nous nous promenions dans un Mall. Je ne sais donc pas ce qui m'est arrivé ou bien ce que j'ai chopé. J'ai donc préféré reporter notre départ pour Palawan afin de ne pas courir le risque d'être loin de tout centre médical si cela ne se résolvait pas, ou pire si cela empirait. Hier après-midi, je suis allé voir un médecin à l'hôpital qui ne m'a, a priori, rien trouvé d'anormal et m'a conseillé d'attendre deux jours pour voir si mon système immunitaire résolvait tout seul le problème. Il pense que j'ai une petite infection ».


« Et effectivement, la barre au front s'est doucement estompée au cours de la nuit dernière. Je ne me sens pas encore en pleine forme mais il y a un net progrès.
Voilà pourquoi je t'ai appelé parce que, plutôt que de rester dans la pollution de Manille ce week-end, je me proposais de venir te rendre visite avec Lorns ».

Le 26 septembre, en fin d’après-midi, Joël et Lorns arrivaient au terminal des bus de Ternate.
Ils repartaient le 29, alors que Joël se sentait toujours plus ou moins bien.

Le 1er octobre j’apprenais que Joël était hospitalisé à Manille.
Il en ressortait le 5, après diagnostic d’une Dengue ayant déclenché une pneumonie.
Ce qui explique, en partie tout du moins, sa toux persistante.

Donc tout n’est pas parfait, même à proximité du Paradis.
Microbes, virus et bactéries semblent également apprécier la vie sous les tropiques.

Alors que nous nous trouvions à plus ou moins deux cents cinquante kilomètres de l’œil du typhon, celui-ci n’a pas été trop méchant avec nous. Je vous donnerai quelques informations dans un prochain billet.
Bonne fin de semaine à tous et à bientôt.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Retrouvez-moi sur :
Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres de côtes,
   des  milliers de plages de sable blanc, le soleil toute l’année ;
des montagnes qui culminent à plus de 3.000 mètres,
la jungle, les forêts, des paysages grandioses.

Une population chaleureuse et accueillante, des tribus colorées.
Un excellent service de santé à un prix abordable. Le coût de la vie,
   un des plus bas au monde ; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.

      Rendez-vous sur la page livres pour en savoir plus.




Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines







No comments: