Thursday, May 28, 2015

L'ÉCONOMIE PHILIPPINE ... EN 2015 !

Cela bouge aux Philippines.

Oui, les grattes ciel sont beaucoup plus nombreux dans la  ‘’National Capital Region’’ ; l’on peut même dire qu’ils ont poussés comme champignons de couche à Makati, Fort Bonifacio Global City, Alabang ; le front de mer est méconnaissable, les terres gagnées sur la mer sont sillonnées de larges avenues et à Pasay, du fait des buildings, il n’est plus possible d’apercevoir la mer du Roxas Boulevard.


Autour de la capitale et jusque dans certaines provinces, même les plus reculées, le réseau routier se transforme. Des portions d’autoroute, je précise à péage, ont vu le jour et désengorgent les approches de la capitale. De nombreuses déviations permettent désormais d’éviter les bouchons qui se formaient dans les centres-villes de province. Les routes à deux voies se transforment en quatre voies, celles à quatre passent à six, de nouveaux ponts se construisent ici et là ; le long des routes de province nombre de rizières se transforment en villes nouvelles…

Une forte reprise des dépenses gouvernementales, une consommation des ménages qui progresse grandement, des investissements étrangers en augmentation constante et une reprise des exportations, font que la croissance économique du pays demeure forte ; au-dessus des six pour cent, à faire pâlir d’envie nos ministres, aussi bien celui des finances que celui de l’économie.

L’inflation a quelque peu ralenti et devrait rester modérée.

Les défis se concentrent désormais sur le développement des infrastructures et le climat des investissements. Il faut faciliter autant que faire ce peu ces derniers, ceci par des réformes profondes, afin d'améliorer le climat des affaires.
La lutte contre la corruption semble vouloir s'intensifier, pourvu que cela dure.


Plus d’investissement étranger, cela veut dire plus d’emplois et surtout des emplois plus qualifiés et donc mieux payés. Ce qui permet, en partie tout du moins, de faire reculer la pauvreté qui demeure rampante.

Quelques indicateurs économiques sélectionnés.

                      (%) - Philippines                    2015           2016
GDP Growth      (PIB)                                  6.4               6.3
Inflation                                                         2.8               3.3
Current Account Balance (share of GDP) 4.0               3.6

Source: ADB estimates.

La performance économique

L’économie des Philippines a progressé de 6,1 % en 2014, principalement alimentée par une hausse soutenue de la consommation des ménages, des investissements étrangers et par la reprise des exportations. Et ce malgré l’impact du typhon Haiyan, Yolanda localement, qui a totalement détruit une partie des provinces du centre de l’archipel début novembre 2013. Près de 7.000 morts et disparus et le bilan définitif ne sera certainement jamais connu.


Il a du reste été possible de constater une diminution des arrivées de touristes durant le premier semestre 2014, ce qui bien entendu a eu une influence sur la croissance du pays.

L’on peut considérer que les conséquences du typhon sont responsables, en partie tout du moins, du ralentissement de près d’un point de la croissance en 2014. Le deuxième facteur de décélération de la croissance provient de la forte diminution des dépenses publiques au cours de l’année 2014.

La consommation privée a généré plus de 60 % de la croissance de l’an dernier. Les dépenses de consommation ont augmenté de 5, 4 % d’une année sur l’autre, bénéficiant d’une hausse de 2, 8 % de l’emploi, d’une inflation toutefois modeste et des envois de fonds des travailleurs philippins de l’étranger qui ont atteint 27 milliards de dollars ; en hausse de 6, 3 % par rapport à 2013 en termes de $US et de 10, 9 % en termes de pesos philippins.

Les prévisions économiques pour 2015 et 2016 sont excellentes.


Il est prévu une forte croissance du PIB pour 2015 et 2016 sur la base d’une consommation privée qui devrait rester élevée, des perspectives solides pour ce qui est des investissements, des exportations soutenues et la reprise des dépenses du gouvernement. Les envois de devises des travailleurs philippins à l’étranger devraient également sensiblement progresser.

 Ainsi le PIB devrait augmenter de 6, 4 % en 2015 et de 6, 3 % en 2016.


Les facteurs qui ont alimenté la consommation privée en 2014, c'est-à-dire la croissance de l’emploi, une inflation modérée et les envois en hausse de devises des travailleurs philippins émigrés, devraient continuer tout au long de la période considérée.


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           
Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines




No comments: