Saturday, September 22, 2012

CONSTRUIRE AUX PHILIPPINES ... LE COÛT !


Faire construire aux Philippines


Vous souhaitez faire construire aux Philippines la maison de vos rêves, votre Home Sweet Home’’ comme l’on dit ici et vous n’êtes pas particulièrement familier avec les conditions et normes locales.

Je ne suis pas architecte, pas un chef de chantier, pas un spécialiste de la construction de maisons individuelles,  mais seize années de présence sur le terrain et quelques petites expériences  me permettent de vous donner quelques informations, qui je l’espère seront utiles pour certains.

Le premier point à considérer, pour moi tout du moins, est que nous nous trouvons dans une zone à forte activité sismique. Nous sommes sur la ceinture de feu du Pacific et les tremblements de terre sont fréquents, imprévisible et peuvent être dévastateurs.

Nous avons eu cinq ou six tremblements de terre ces deux dernières semaines, dont deux d’une magnitude supérieure à 7.

Donc il faut impérativement se prémunir contre ce phénomène sauf à vouloir contempler un château de sable une fois le phénomène terminé ; mieux vaut prévenir que guérir.

Vous pouvez éventuellement construire sur une zone moins sujette aux tremblements de terre (voir la carte), mais sans aucune garantie.

La méthode de construction est relativement simple : des piliers de ciments qui sont fortement renforcés par des barres de fer, des murs en parpaings creux (que l’on nomme ici hollow blocks), les murs étant également renforcés par des barres de fer, aussi bien horizontalement que verticalement, une charpente métallique et une toiture de tôle.

Les piliers principaux sont de 30 x 30 centimètres, les intermédiaires de 20 x 20 bien évidemment eux aussi renforcés par des barres de ferraille (round bars aux Phils).

Le danger présenté par les tremblements de terre n’est pas provoqués par les mouvements verticaux, mais par les mouvements horizontaux du sol, les chocs latéraux engendrés par le phénomène.

Les structures construites sur des colonnes de béton ont une grande résistance à la compression, mais supportent plus difficilement les forces latérales.
Un autre concept veut que les constructions soient flexibles, capables de bouger légèrement sans casser.

Aussi peut-on en déduire que des colonnes de béton reliées par des blocs de béton ne sont pas la meilleure construction possible. Une structure faite de bois et de bambou serait plus adaptée et résisterait aux chocs latéraux sans dommage.

Un autre concept veut que l’on se doive de garder la construction en un seul bloc, les différentes parties du bâtiment doivent parfaitement être reliées et attachées entre elles.

Il se dit partout aux Philippines que la qualité des hollow blocks n’est pas un problème dans la mesure ou la résistance de la structure se trouve dans les piliers, les poutres, les poutrelles et les barres de fer, néanmoins je conseille de contrôler la qualité de vos hollow blocks, voire de les fabriquer vous-même.

Quand les creux des parpaings sont proprement renforcés avec des barres de fer et comblées proprement avec du ciment, les murs de parpaing forment un mur solide et continu qui offre une bonne résistance aux tremblements de terre. Attention à ce que le ciment remplisse bien les creux et que les barres de fer soient soudées ou tout du moins liées solidement entre elles.
Il existe deux types de ‘’hollow blocks’’ aux Philippines : le 4’’ qui est le standard et le 6’’ qui permet de mieux remplir les cavités de ciment (1’’ = 2,54 cm). 

Je vous conseille de bien surveiller les ouvriers, qui pour certains ont tendance à ne pas bien remplir ces cavités.

Utiliser le 6’’ de préférence pour les murs extérieurs et de soutènement. Certains murs intérieurs pouvant être réalisés en 4’’.

En fonction des régions, le prix des ‘’hollow blocks’’ tourne autour de 10 pesos l’unité, la différence entre un 4’’ et un 6’’ est de l’ordre du peso et il est possible de légèrement faire baisser le coût de ces matériaux en les fabriquant vous-même, ou en négociant le prix par quantité. Dimensions d’un HB : plus ou moins 40 x 20 x 11 ou 15 en centimètres.

Le prix du sac de ciment standard varie également en fonction  des régions, mais tourne autour de 200 pesos le sac de 40 kg.

Les intervalles entre bars de ferrailles sont de 60 centimètres verticalement et également 60 centimètres horizontalement. Utiliser de préférence du 12 mm à la place du 10 mm pour les verticales et 10 mm pour les horizontales.

Bien entendu les ouvertures comme portes et fenêtre vont être les points faibles des murs. Je conseille donc de mettre en place des sortes de linteaux de béton de 30 cm x 30 et renforcés par des fers à béton de 16 mm.

Les poutres ou poutrelles de béton renforcé par des barres de 16 mm seront de 60 x 60 ou de 50 x 50.

Sur la deuxième photo les barres de ferraille ne sont pas assez longues afin de pouvoir être reliées correctement aux barres horizontales des murs ; sur la photo numéro trois, les renforcements des poutrelles ne sont pas suffisamment liées entre elles, nous avons un point de rupture possible qui sera caché une fois le béton coulé.

Surveillez vos chantiers de très, très près !

Une possibilité de renforcer votre structure et d’ajouter une poutre de béton en dessous de la dalle, dans les fondations. Photos 4 et 5.

Après les tremblements de terre il vous faut également songer aux Typhons.

La toiture ne doit pas être trop haute ni trop lourde, néanmoins la pente doit être suffisante pour l’écoulement des eaux durant ces mêmes typhons.

Le débordement de la toiture doit également être important, la pluie arrivant fréquemment pratiquement à l’horizontale.

Ce ne sont pas les seuls aspects que l’on doit considérer pour construire aux Philippines.

Disons que le premier point sera le bornage de votre terrain (survey).
Là aussi un petit conseil, faites insérer les bornes, qui sont de petits plots de ciment, dans une dalle en béton, elles auront plus de difficultés à disparaître.

Deuxième points, pour ceux qui comme la majorité des étrangers, font construire dans un lieu où ne se trouve pas l’eau courante, faire creuser un puits.

Puis clôturer votre terrain, vous allez enfin être chez vous et les matériaux de construction auront plus de mal à s’évaporer.

Préparation du terrain, les fondations, les piliers, les murs, la toiture avec son isolation, portes et fenêtres,  je reviendrai dessus, la fosse septique (poso negro), l’écoulement des eaux pluviales, plomberie, menuiserie, électricité, peintures, etc.

Tout cela en utilisant les meilleurs matériaux disponibles et en renforçant considérablement la structure. Barres de fer de diamètres supérieurs aux normes, hollow blocks de 6’’.  
Une maison pour une surface totale de 150 m2, plus un garage et atelier de 50 m2, air conditionné, mahogany et teck pour l’intérieur, faïences et carrelages importés, les plus chers accessoires pour l’électricité et la plomberie, 4 chambres, 2 salles de bains plus 2 salles d’eau, dirty kitchen, etc.

Le prix : de l’ordre de trois millions de pesos.

Prix auquel il faut rajouter le prix du terrain, qui peut terriblement varier d’un endroit à un autre, d’une personne à une autre.

Ce prix inclut, l’architecte, l’ingénierie, les permis et la main d’œuvre.

Plus de deux millions sont uniquement consacrés aux matériaux et je pense qu’il est possible de ‘’gratter’’ au moins 20 % sur ce post.

Si vous avez des questions … n’hésitez pas, mais je rappelle que je ne suis ni architecte, ni ingénieur et encore moins chef de chantier.

Je ne parle qu’en fonction de ce que j’ai pu voir, de ma petite expérience personelle.

Des choses à ajouter, des précisions, des suggestions, des informations … n’hésitez toujours pas.

Expériences, avis, critiques et commentaires sont comme d’habitude les bienvenus.







Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 
Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.
Plus d’information sur la page ‘’livres’’






Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 



Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’








 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines






3 comments:

Thierry said...

Excellent post, comme d'habitude...J'ai pu personnellement constater que les constructeurs philippins ne savent pas ce qu'est un linteau et peu de constructions en ont...donc l'un des éléments a exiger et a surveiller.
La surveillance doit être de tous les instants, et les vérifications sont indispensables, car les ouvriers auxquels vous donnez des instructions ont une forte tendance a dire "oui sir, bien sir", et a n'en faire qu'a leur tête...
Un point important : surveillez bien la mise en place de l'installation électrique...
En effet, pour construire l'installation électrique, ils n'utilisent, la plupart du temps qu'une seule ligne, partant du compteur, et faisant le tour de la maison en partant du point précédent pour alimenter le point suivant de sorte qu'en finale, toutes les prises électriques, les climatisations, les appareils de cuisine, et tous les appareils électriques se retrouvent sur la même ligne électrique.
Pourquoi ? tout simplement parce que ça coute moins cher en fils de cuivre que de tirer une nouvelle ligne a partir du compteur.
Je ne vous dit pas le malaise...et ils s’étonnent que les incendies soient fréquents ! de plus, si vous avez un problème sur une prise de courant ou un plafonnier, tout ce qui est alimenté derrière ne fonctionnera plus !

Anonymous said...

En bord de mer ils ont tendance a utiliser le sable marin pour le beton, ce qui n est pas bon du tout.
Il faut donc le laver, ou si c est possible se procurer du sable de riviere.

Alex

David said...

Très bon article Domy

J'ai également vu les vidéos sur youtube d'un expatrié aux philippines voici le lien de sa chaine : http://www.youtube.com/user/peterandfaith?feature=watch
c'est en 11 parties
http://www.youtube.com/watch?v=S2rF7pJS5gM&feature=plcp