Wednesday, August 22, 2012

FUTURS EXPATS ... LES DIX ERREURS !


Les dix erreurs les plus fréquentes des postulants à l’expatriation

Cela fait maintenant presque seize années que je vis en permanence aux Philippines et un peu plus de deux ans que j’ai commencé ce petit blog.

Petit blog dans lequel je m’efforce de vous faire partager, de vous donner une idée aussi réaliste que possible de ce que peut être la vie d’un ‘’expat’’ Français au pays des 7.107 î les, tout en essayant d’y ajouter un peu d’humour, de mon humour tout du moins.

Comme je le dis et l’écrits régulièrement, tout n’est pas parfait, il y a du bon et du moins bon, mais dans l’ensemble le bilan est largement positif et si c’était à refaire, sans aucune hésitation,  je signe à nouveau.

Venir s’installer aux Philippines ne doit pas être pris à la légère, c’est quelque chose qui doit être mûrement réfléchi, cela ne fait aucun doute et je pense que tout lecteur qui a lu mes posts à ce sujet en est convaincu.
Souvent le problème est que les décisions que chacun doit prendre ne sont pas toujours évidentes à appréhender.
De plus et pour tout compliquer, vient s’ajouter le fait que pour chaque question que vous vous posez, il y a très souvent de nombreuses réponses données, réponses qui parfois s’opposent, ce qui ne manque pas d’en dérouter certains.

En effet il y a de grandes chances pour que, à chaque question que vous allez vous poser avant de faire le grand saut, vous allez recevoir une cinquantaine de réponses différentes les unes des autres. Ces dernières pouvant provenir d’expats installés de plus ou moins longue date, d’amis, de sites sur le Web, de forums, toujours sur le Web, de livres, de la famille, etc.

Pas facile de s’y retrouver dans ce fourmillement de réponses qui parfois s’opposent les unes aux autres.
N’oubliez pas que chacun a son propre standard de vie ; un standard qui est parfait pour un Américain ne le sera certainement pas pour un Français et vice-versa.

Cela fait maintenant un certain temps, pour ne pas dire un temps certain, que je vis ici.
J’ai voyagé dans de nombreux autres pays, séjourné plus ou moins longuement dans certains d’entre eux, mais c’est aux pays des 7.107 îles que j’ai passé le plus grand nombre d’années, de plus j’y ai fait ma vie et fondé une famille.

J’ai répondu à de nombreuses questions qui m’ont été posées sur ce blog, j’ai observé de nombreux expats qui sont venus s’installer ici, certain sont repartis après un petit tour, d’autres ont fait les efforts nécessaires afin de s’y intégrer, d’autres encore sont toujours en phase d’adaptation, voire d’ajustement.

Par ailleurs, sans être un expert, qui peut l’être en cette matière,  je vais vous parler dans ce post de dix erreurs qui pour moi sont parmi celles les plus communément commises par les nouveaux arrivants ou les postulants à l’arrivée.

Encore une fois je ne prétends pas détenir toute la vérité, je me base uniquement sur ma petite expérience et mes observations.

Ne vous inquiétez pas, j’ai moi-même fait de nombreuses erreurs et si je peux éviter à quelques-uns de commettre les mêmes, ce petit post aura atteint son but.

Je sais que chacun d’entre nous est différent, il se peut que certains trouvent mes propos inutiles, qu’ils ne se sentent pas concernés, mais je le répète ces sujets reviennent néanmoins régulièrement sur le tapis.
Sans ordre, un peu comme cela me vient :


Penser que vous allez pouvoir trouver facilement un emploi ici
Vous avez besoin de moyens financiers pour vivre, voire survivre aux Philippines, mais il y a de grandes chances que ce ne soit pas en travaillant pour une entreprise ou pour une quelconque personne.
Avec un taux de chômage qui doit avoisiner les 50 %, de nombreux jeunes qualifiés et diplômés qui sont sans emplois, les emplois sont réservés aux locaux, ne pensez pas trouver un job ici.

Tout du moins, sauf à de très rares exceptions près qui se comptent sur les doigts de la main, n’attendez pas trouver un emploi aux Philippines, tout du moins un emploi tel qu’on le conçoit en occident.
Par contre il est possible de générer des revenus, mais pas de la façon dont vous pensez quand vous pensez ‘’emploi’’. 

Difficile, mais pas impossible, encore faut-il savoir sortir des sentiers battus.
Voir à ce sujet mon petit livre ‘’101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’, sur la page Livres de ce blog.


Penser que vous allez pouvoir acheter un terrain, une propriété ou faire construire
C’est une obsession pour certains d’entre vous, pourtant je pense en avoir longuement parlé dans d’autres posts. La Constitution Philippine interdit à un non ressortissant de devenir propriétaire terrien, interdiction pour un étranger de posséder la moindre parcelle du territoire philippin. C’est clair, net, précis et sans ambigüité.

Il faut préciser que certains Condominiums, ce que l’on pourrait assimiler à des appartements, peuvent être achetés par des non ressortissants, ceci à certaines conditions qui ne sont pas spécialement draconiennes. Quelques ‘’villages’’ avec des maisons individuelles bénéficient également de ce privilège.

Maintenant peut-être que l’on vous a parlé de la possibilité de louer un terrain sur la base d’un bail de 25 ou 50 ans, ou bien de créer une société ou encore d’utiliser un trustee.
Sauf à très bien connaître, à très, très bien connaître, je vous déconseille vivement de vous lancer dans une telle opération.
Maintenant pour ceux qui vivent ici depuis plus de quinze ans, qui ont les connaissances et les contacts … et encore !

Si vous êtes marié à une ressortissante philippine, à une Pinay, de préférence de longue date, vous pouvez très bien envisager d’acheter le terrain sous le nom de votre épouse et de faire construire votre ‘’home sweet home’’.  Je conseille néanmoins de faire rédiger et enregistrer un petit contrat qui stipule que la propriété est sous le nom des deux époux.


Tomber un peu trop vite amoureux et vous marier en toute hâte
Même si vous souhaitez faire construire et que vous pensez que le meilleur moyen est d’épouser une ‘’Pinay’’ d’urgence … je vous conseille d’attendre un peu, beaucoup. A moins que vous n’ayez l’âme du mouton juste avant la tonte ou de l’oiseau qui n’attend que de se faire plumer. 

Pour les amateurs j’ai des exemples, croustillants pour certains, d’autres sont dramatiques.

Pensez-vous réellement connaître une personne avec laquelle vous êtes en relation sur le net depuis quelques mois ?
Pensez-vous que la première fille ou jeune femme rencontrée dans un Mall ou dans un bar fera une bonne épouse. 
Je sais qu’il y a des exemples de couples qui se sont rencontrés ainsi, qui se sont mariés rapidement et qui vivent parfaitement heureux. Oui cela existe, mais ils sont très largement minoritaires ces couples du style ‘’Love at firts sight’’. 

Donc ne vous emballez-pas, laissez au temps, le temps de prendre son temps, ne bousculez pas les habitudes de notre temps philippin, merci d’avance.

Je sais, l’amour est aveugle, mais je connais quelques histoires particulièrement horribles d’hommes qui à peine arrivés sont tombés amoureux, se sont mariés, ont acheté et fait construire sous le nom de l’épouse et qui ont tout perdu.

Ce n’est pas l‘apanage des Philippines, cela arrive partout, cela pourrait vous arriver dans votre pays d’origine, donc réfléchissez, faites tourner des milliers de fois votre … dans votre pantalon, plutôt que de risquer de tomber dans un piège, dans une escroquerie qui vous laissera nu comme un nouveau-né.

Oui je sais, vous me direz : « Pas à moi, cela ne m’arrivera pas ».
Toutes les personnes à qui cela est arrivé pensaient exactement la même chose.

Allez faire un tour sur les sites de la toile réservés aux escroqueries, cela vous donnera une petite idée de ce qui peut se passer si vous n’y prenez garde. Je dois également avoir deux ou trois posts qui abordent le sujet.


Penser tous aux même vieilles idées d’affaire à créer
Combien d’expats ont investis dans un sari-sari store, dans un jeepney ou dans un internet-café ?
Un sari-sari store, 18 heures par jour pour gagner des cacahuètes ; un jeepney, peut-être si vous conduisez vous-même cela peut-il vous rapporter quelques centaines de pesos, mais il y a également pas mal de contraintes ! Un Internet café ? Avez-vous calculé l’investissement, les salaires, l’amortissement, les autres charges ? Sortez des sentiers battus.

Je parle de tout cela dans mon petit livre et avec des chiffres.

Vous pensez être meilleurs que les locaux ?
Vous pensez pouvoir faire mieux ?
N’oubliez pas qu’un Philippin peut faire vivre sa famille avec des revenus mensuels qui tournent autour de 8 à 10.000 pesos.

Pourriez-vous le faire ?  Pourrez-vous accepter de manger du riz et du poisson séché au ‘’toyo’’ à longueur d’année ?


Penser que les choses vont certainement être un peu différentes, mais que ce ne sera pas un gros problème
Pas si vite, je vous arrête tout de suite.
Vous êtes venus en vacances plusieurs fois et vous pensez que la différence n’est pas si grande.
Il y a des hôtels, des restaurants, vous avez un peu voyagé dans des endroits touristiques où pratiquement tous les gens parlaient anglais, rien ne vous a réellement semblé insurmontable.

Oui, mais vous êtes à chaque fois venus durant les mois de décembre ou de janvier, la température pour vous était presque agréable, un peu chaud peut-être certaines journées. Attendez de passer votre premier ‘’été’’philippin, quand les températures peuvent dépasser le 36 º C et qu’elles ne descendent pas au- dessous de 28 º C au petit matin, ceci avec un taux d’humidité qui approche les 100 %.

Tous les petits problèmes au quotidien qui, s’ils ne sont pas insurmontables, demandent tout de même une petite adaptation. J’en ai longuement parlé dans d’autres posts, je ne reviendrai pas dessus.


Sous-estimer le coût de la vie

Il existe tellement de livres, de revues, de pages sur le net, de blogs, qui vous disent, qui vous affirment que vous pouvez vivre ici comme un roi sur un budget de 500 à  600 US$, que cela en devient ridicule.

Oui le coût de la vie est moins cher, principalement dans deux secteurs qui sont les locations et les transports.

Un autre critère dont il faut également tenir compte est la parité peso / US$ ou pour nous Européens celle euro /peso philippin. Il y a encore un an  un euro changé nous donnait 55 pesos. 
Il y a deux ans nous avions 75 pesos pour un euro ; aujourd’hui tout juste 50 ! Plus de trente pour cent de notre pouvoir d’achat qui a foutu le camp ! 

Ceci c’est pour la parité, il nous faut également tenir compte de l’inflation locale, inflation qui doit tourner autour de quatre à cinq pour cent sur les deux dernières années.

Faites vos calculs !
|
De plus de nombreux produits qui sont importés, ceux qu’en général nous aimons bien, sont plus chers qu’en Europe … transport oblige.

L’électricité est également d’un prix très élevé, par contre nous aurions tendance à dire que l’essence est moins chère. Pas pour les Américains.

A tout cela il vous faut ajouter que n’étant plus couvert par le système français de couverture sociale, il vous faut payer une assurance santé indépendante de type CFE ou une compagnie d’assurance privée. Croyez-moi cela n’est pas donné.

Pour conclure, oui le coût de la vie aux Philippines est inférieur à celui d’un pays européen, mais la différence est loin d’être aussi grande que vous le pensez,  particulièrement en ce moment avec un euro aussi bas.

Pour vivre comme un roi, ceci pour un couple et à ce jour, j’aurais tendance à dire que vous devez vous trouver avec des revenus supérieurs à  € 1.500.


Etre réaliste avec vos attentes
Vous avez un peu voyagé aux Philippines et vous avez trouvé que, sans être parfait, il est tout à fait possible de pouvoir voyager aux Philippines. De plus si vous vous y prenez plusieurs mois à l’avance, si vous achetez  vos billets d’avion bien à l’avance, le transport aérien défie toute concurrence. A la condition de se rendre dans une des grandes villes du pays desservie par les compagnies locales.

Voyager à destination d’une ville non desservie par l’avion peut-être problématique. 
Il faut compter une moyenne de déplacement horaire de 25 kilomètres.

Vous avez une distance de 250 kilomètres à couvrir de votre point de départ jusqu’à votre pont d’arrivée … comptez dix heures.

Pour les enfants, oui il y a des écoles internationales de très bonne qualité … mais principalement sur Manille qui est une capitale éloignée des plages de sable blanc et deuxièmement votre budget de € 1.500 n’y suffira pas.

Le pain français,  je dirais que sauf à le faire vous-même, vous devrez vous en passer.

La charcuterie et les fromages, parfois quelques bricoles, mais mieux vaut trouver une combine comme vous grouper afin de faire venir de France.


L’inquiétude au sujet des visas
Oui les visas sont importants et obligatoires.

Néanmoins,  je peux vous assurer que les Philippines sont un, sinon le pays qui offre le plus d’options, de possibilités et de flexibilité. Nombreux sont ceux qui vivent tout simplement sur un visa touristique qui, sauf changement de dernières minutes, vous permet de séjourner 24 mois sur le pays, avant que de faire un petit tour en dehors des frontières. 

Donc ne vous inquiétez absolument pas pour le visa, il y en a très certainement un  qui vous est plus particulièrement adapté. 


S’inquiéter au sujet des taux de changes
Vous n’y pouvez pas grand-chose.
Mais, comme expliqué dans un précédent post, il vous est toujours possible, à la condition d’avoir un peu de liquide d’avance, de vous prémunir en ayant des comptes en yens, en dollars US, peut-être en francs suisse et pourquoi pas en pesos.


Ne pas apprendre un minimum au sujet de la culture de votre pays d’accueil
Lisez, relisez et apprenez un maximum au sujet de votre nouveau pays.
L’histoire, la géographie, les mœurs, les us et coutumes, le ou plutôt les langages, etc.

Préparez-vous, soyez relaxe et détendu, ne pensez pas que vous allez être systématiquement la cible partout où vous irez.

Une fois sur place essayez de vous détendre au maximum, soyez vous-même, attentif aux autres, peut-être  légèrement sur la défensive, tout au moins au début. Mais jamais agressif, souriez, sans pour cela être nié ou ressembler à un demeuré, n’hésitez pas à faire répéter si vous n’êtes pas certain d’avoir bien compris, etc. 





Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Retrouvez-moi sur :
www.maretraiteauxphilippines.blogspot.com




Mon petit livre “101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 

Vous trouverez plus d’information sur la page "Générer des Revenus"




OFFREZ-LUI UN CADEAU !Ce qui est fortement apprécié en ce moment :
Load pour son cellphone, P300 / P600 / P900 / P1.500 …
En Smart, Globe ou Sun Cellular
Elle peut ainsi vous parler pendant des dizaines de minutes et envoyer des centaines de messages,
Connexion Internet prépayée.
Consultez la page ‘’Offrez-lui un cadeau’’ !



  EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?


  Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines








4 comments:

Jean-Hugues said...

Bonjour à tous,
En complément à 'ne pas se hâter pour le mariage', j'ajouterai qu'il ne faut perdre de vue que marier une pinay c'est aussi 'accepter' sa famille au sens (très) large du terme!
:-)

getehem said...

"La charcuterie et les fromages, parfois quelques bricoles, mais mieux vaut trouver une combine comme vous grouper afin de faire venir de France."

Aaaah si c'était possible! Mais comment expédier des fromages sans le risque de recevoir un magma malodorant et inutilisable? Pour la chacuterie - certaines charcuteries- ce serait peut-être possible. Moi je fume mon jambon et mon bacon, mais pour le reste....en dehors de ce que je peux trouver chez Santis....

getehem said...

en réponse à Jean-Hugues : c'est presque toujours vrai, à moins d'avoir la chance de rencontrer une Pinay capable de prendre du recul par rapport à sa famille. Quand j'ai rencontré ma femme, elle m'a d'emblée dit qu' il fallait mettre au moins 100 kms entre notre lieu de résidence et le village où se trouve sa famille.
Et tout se passe bien....
Elle rend visite à sa famille 3 ou 4 fois par an, et ses soeurs passent parfois en coup de vent chez nous. Et pas de problèmes de demandes d'assistance, etc...

Anonymous said...

Je conseille les orphelines...
Enfin, je confirmerai ça dans 2 ans :-)