Friday, March 30, 2012

PHILIPPINES ... GRADUATIONS !

Il pluviote, exceptionnel pour la saison.

La faute à la Niña, la petite fille nous apporte de la pluie depuis plusieurs semaines, mais d’après les services météorologiques cela ne devrait plus durer très longtemps.

En effet, la Niña perd de sa vigueur, elle se fatigue ou plutôt l’océan se réchauffe.
Même si les températures relevées sont encore d’un demi-degré en dessous des normales saisonnières dans la partie centrale de l’océan Pacific, cela se réchauffe.


D’ici mai la petite fille aura totalement disparue, néanmoins elle nous aura permis de passer une partie de ‘’l’été philippin’’ sous des températures plus supportables, nous n’avons pas encore dépassé les 34 º C.

Etonnant comme quelques degrés peuvent faire la différence, 32 / 33 º C c’est encore supportable, 36 º C et plus cela devient difficile, pour ne pas dire insupportable pour certains.

Donc il pluviote, très certainement de l’alto-stratus. Il a bien quelques cumulus et stratocumulus, mais ils ne sont pas assez développés pour nous donner des précipitations.
Egalement quelques fractus, ces bouts de nuages qui se forment en dessous de la couche du fait de l’évaporation d’une partie de l’eau, avant que celle-ci n’atteigne le sol.

Mis ne vous inquiétez pas pour nous, ce pipi de chat ne nous empêche nullement de vaquer à nos occupations et la plage reste accessible.

Le système de météo qui a affecté le pays durant le mois de février et une partie de mars, était composé de la mousson du Nord-est, de la limite d’une zone de haute pression (principalement sur la partie nord de Luzon), de la queue d’un front froid et de vagues de basses pressions en provenance de l’Est.

Des pluies plus abondantes que de coutume ont été observées sur les côtes de la partie Est du pays, plus particulièrement sur les régions d’Infante, du Sud de Leyte, d’Agusan del Norte, de Surigao del Sur ainsi que sur Zamboanga City avec des inondations et des glissements de terrain.

La plupart des régions du pays ont reçues des précipitations supérieures aux normales saisonnières de décembre à février, une évidente manifestation du phénomène la Niña.


Notre première dépression tropicale de la saison, elle se situe entre Brunei et le Vietnam et devrait atterrir entre Saigon et Hué, c’est donc pour Charlie, pas pour nous.

Hier et avant-hier ‘’Graduations’’, mardi il s’agissait de celle de notre fille cadette Precious et hier c’était au tour d’Hannica notre aînée.

Vous allez me demander ce qu’est une graduation ? Et je vais vous répondre.

C’est une sorte de remise des prix, la célébration du passage à un grade supérieur, à une classe supérieure. Mais cela revêt une importance plus grande qu’une simple remise des prix, si cela existe encore sur la terre de nos ancêtres les Gaulois.

C’est une véritable cérémonie avec l’hymne et le drapeau philippin, la remise de médailles et de diplômes, le tout entrecoupé de jeux et de danses effectuées par les élèves.
C’est sérieux !

Trois graduations sont plus particulièrement marquées dans la vie d’un élève.
Le passage du jardin d’enfant au primaire, celui du primaire au secondaire et celui du secondaire au Collège, ce qui en gros correspond au passage de seconde en première dans notre système scolaire.


qui poursuivent à l’Université connaîtront une quatrième importante graduation, celle de la remise de leur ou de leurs diplômes.

Lors de ces trois ou quatre importantes graduations, les élèves ou étudiants vont porter une toge blanche (gown) et être coiffés du ‘’Mortarboard’’ cette coiffe carrée horizontale également appelée ‘’square accademic cap’’ ou ‘’graduate cap’’.

Il faut voir les gamins de six ans ainsi équipés, ils ne sont pas peu fiers.
Je n’ai pas assisté à la graduation de Precious, avec mon épouse nous sous sommes partagés la tâche, elle Precious et Hannica pour moi.

Donc hier huit heures, je conduis Hannica à la mairie où doit se dérouler la cérémonie.
Personne à cette heure matinale et retour à la maison, ma fille tête en l’air a oublié les clés de sa salle de classe. La maison, puis l’école où je la laisse, je reviendrais vers 09  : 00, directement à la mairie. 


A huit heures personne, mais à neuf cela s’est rempli. Un discours qui ne semble jamais vouloir finir et ouf, on entre dans le vif du sujet, la distribution de certificats, de diplômes, de je ne sais quoi d’autres, il semble y en avoir pour tout le monde et ça dure et ­ça dure … il est dix heures et demie.

Le plus sérieux, les remises de récompenses pour les cinq premiers de la classe. J’accompagne ma fille qui se rend sur la ‘’scène’’, si l’endroit était fermé sur l’arrière l’on pourrait se croire au théâtre. Je reçois insignes et médailles, je serre des mains, une photo pour la postérité et roulez jeunesse, l’on va se rasseoir.

Puis un spectacle présenté par les jeunes élèves, des sketchs entrecoupés de danses.
Que la sono est bruyante, le Philippin aime le bruit.



Onze heures trente, c’est une graduation intermédiaire, elle n’a pas l’ampleur ni la longueur des graduations de passage d’un cycle à l’autre, je m’en sors pas trop mal.


Retour à la maison où nous attend le repas de graduation, avons fait un tir groupé, pas question de faire deux fois la célébration, n’oublions pas qu’il y en a qui se sont invités, avec les invités officiels cela commence à faire du monde. Et le Philippin il mange, à croire qu’il y en a qui ont jeûné  une semaine, dans cette attente du repas de graduation !


Mais les photos seront certainement plus parlantes que mes pauvres écrits.

Bonne ‘’Graduation’’ à tous.

Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.

Prendre sa retraite aux Philippines,
Pourquoi ?
7107 îles, plus de 36.000 kilomètres 
de côtes,des  milliers de plages de sable blanc, 
le soleil toute l’année ; des montagnes qui culminent 
à plus de 3.000 mètres,la jungle, les forêts, 
des paysages grandioses.
Une population chaleureuse et accueillante, 
des tribus colorées.Un excellent service de santé 
à un prix abordable. Le coût de la vie,un des plus bas 
au monde; de nombreux avantages offerts aux retraités,
pas d’impôts ni de taxes.
                           
Plus d'information sur la page ''livres''.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,


S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.

Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’



Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’



 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines






1 comment:

Didier Marant said...

Bonne analyse météo, j'ai aussi eu le droit aussi à la graduation et cela a duré toute la matinée jusque 12H45 ! juste à temps pour le repas ;-)