Wednesday, June 15, 2011

MAIS, QUEL ÂGE ... A-T-ELLE ?



Oui, quel âge a-t-elle, quel âge peut-elle bien avoir ?


Lors de nos discussions entre ‘’Expats’’, pour nous qui vivons en Asie du sud-est, il y a un sujet qui revient plus ou moins régulièrement sur le tapis :
‘’ Il est difficile, voir impossible pour nous caucasiens, de donner un âge aux personnes asiatiques que nous croisons’’.

Ici, aux Philippines, il y a des personnes qui paraissent nettement plus jeunes qu’elles ne le sont en réalité. C’est souvent très difficile pour nous de donner un âge à certaines personnes que nous rencontrons et cela peut-être gênant.

Je connais des expats célibataires qui vivent ici et qui m’avouent que cela est parfois un problème pour eux. Comme ils ne sont pas de bois, ils ont quelques aventures avec la gent féminine locale et certains d’entre eux m’avouent demander de voir une pièce d’identité avant que de sortir avec une jeune personne du sexe faible.

Bonne, très bonne précaution quand on connait les ennuis dans lesquels l’on peut se retrouver dans l’éventualité on l’on se fait prendre avec une jeune personne qui serait mineure.

Je sais, de nombreuses pièces d’identité sont des faux, mais dans ce cas il vous sera plus facile de vous défendre. C’est vous qui avez été abusé par une personne qui vous a présenté un faux !

Imaginez, vous êtes dans un bar, il est tard … ou très tôt, accoudé au comptoir vous entamez votre Nème bière. La journée a été difficile, le soleil tapait dure sur la plage, une chaleur, je ne vous dis pas … et la soif.

Bref, assis sur votre tabouret, votre regard est attiré par un groupe de jeunes filles qui papotent, attablées à quelques encablures de l’endroit où vous avez posé vos fesses. Elles sont mignonnes les petites et aux regards qu’elles jettent dans votre direction, vous en déduisez qu’elles doivent parler de vous.

Petit veinard, vous êtes le seul blanc dans la place.

Elles vous jaugent, vous jugent, font des estimations sur votre âge, votre nationalité, votre profession, etc.
Vous glissez plutôt que descendez de votre tabouret et très Gentleman, bien que la démarche un peu hésitante, très certainement la faute du Coke bu dans l’après-midi (ne jamais faire de mélanges), vous approchez de leur table : « Hi, good morning ! I’m John, may I offer you a drink ? ».

Peu de chance d’essuyer un refus.
L’une d’entre elles vous répond : « Yes, sure … please sit down with us ».


La conversation s’engage entre vous, Mina, Paola, Christy et Babe.

Mais quel âge peuvent-elles bien avoir ?
Votre estimation … entre 15 et 25 ans.
Vous êtes attiré par Mina … problème elle semble être la plus jeune.

Bon, une heure se passe et vous êtes maintenant seul avec Mina, car les trois autres, par discrétion, se sont éclipsées l’une après l’autre.

Le moment de vérité et à cet instant précis je vous conseille, non seulement de lui demander son âge, mais si possible une preuve de son âge.


Elle vous tend un document … que vous ne pouvez lire.

La faute aux bières et à votre coquetterie qui vous a fait oublier (?) vos double foyers dans le bungalow.
Partant du principe qu’elles font plus jeunes qu’elles ne sont en réalité, qu’elle vous a présenté une pièce d’identité, sans savoir que votre presbytie vous empêchait de lire des caractères aussi petits … emballé c’est pesé.

Ici pas d’histoire de mineurs de plus ou moins quinze ans. Ici, la majorité pour les filles est à 18 ans. Avoir des relations avec une mineure ne peut que vous entrainer dans de très sérieux problèmes. Donc attention où vous mettez les pieds, si je peux m’exprimer ainsi.


Personnellement, étant marié, je n’ai plus trop ce problème, mais ce qui ne m’empêche pas d’avoir toujours autant de difficultés à estimer l’âge des personnes que je rencontre.

Peut-être en partie du fait que la majorité des Philippins sont d’une taille nettement inférieure à celle des caucasiens. Quand vous rencontrez quelqu’un qui est vraiment petit, inconsciemment vous avez tendance à l’assimiler à un enfant.

Très souvent quand je me trouve avec un, ou une personne originaire des Philippines, j’essaie de faire une estimation de l’âge que cette personne peut avoir et souvent je me ‘’plante’’.


Je lui donnais entre 14 et 16 ans et en fait elle est beaucoup plus âgée qu’elle ne parait à mes yeux, souvent entre 25 et 30 ans. Aussi, essayez de connaitre leur âge véritable avant que de faire toute allusion du genre : « vous êtes trop jeune pour comprendre, à votre âge je pensais la même chose, etc. »

Sans connaitre précisément, vous pourriez vous retrouver dans une situation embarrassante.


Parfois c’est le contraire, vous avez en face de vous une personne qui parait cinquante ans et qui en fait en a moins de 30. Cela arrive le plus souvent dans la catégorie des gens les plus pauvres, ceux qui ont une vie difficile, un manque de nourriture chronique et des travaux pénibles.

Si ces personnes ont entre 25 et 35 ans, elles en paraissent très souvent 40.

Il y a également un côté amusant de la chose, la plupart du temps les Philippins sont incapables de nous donner un âge et leurs estimations sont très larges. Ils ont très souvent tendance à nous vieillir, mais je pense que cela provient du fait que la majorité des caucasiens qui se trouvent aux Philippines sont des retraités américains, des personnes de plus de 65 ans.


Toutes les jeunes filles et femmes philippines qui parleront avec vous, vous demanderont votre âge, n’hésitez pas à leur répondre : « Quel âge me donnez-vous ? ». Et là, vous allez avoir des surprises. Si vous avez, par exemple 45 ans, leurs estimations peuvent couvrir tout ce qui se situe entre 30 et 70 ! ». Etonnant, non ?
 Certain ont plutôt tendance à nous rajeunir, mais ce n’est pas toujours le cas.


Avez-vous le même problème que moi ?

Quel âge ont pour vous les jeunes filles sur les photos ?


Expériences, avis, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.


Chaque jeudi de 18 à 20 h, 12 à 14 h  en Europe sur Yahoo Messenger :
Pseudo < dtesteil737 >

Les articles de ce blog sont © Copyright protected. Leur reproduction, mise en réseau public ou privé, sous quelque forme sont interdites sans l'accord préalable de l'auteur.


Épouser une Femme Philippine”,

sous titré, 

Chercher Trouver et Marier une Pinay,





S’adresse à tous les hommes occidentaux  qui souhaitent trouver aux pays des 7.107 îles celle qui deviendra la compagne de leur vie.


Un livre complet qui aborde tous les sujets sans tabous.

Plus d’information sur la page ‘’livres’’





Mon petit livre 

101 façons de Générer des Revenus aux Philippines, pour y vivre’’ est maintenant disponible. 




Vous trouverez plus d’information sur la page ‘’Livres’’




 EST-ELLE réelle ?
              Est-elle celle qu’elle
                Prétend être ?

Enquêtes et Investigations
                   Aux Philippines






GATED  ...  COMMUNITIES !



Ce n’est pas unique aux Philippines, j’ai eu l’occasion de rencontrer ce système dans d’autres pays, comme Israël, l’Afrique du Sud et quelques autres pays africains.

Qu’en pensez-vous, souhaiteriez-vous vivre dans une ‘’gated community ?’’
Ah, vous ne savez pas de quoi il s’agit ? Je vais essayer de vous expliquer.

Une ‘’gated community, c’est le plus souvent une zone résidentielle de haut de gamme, qui peut avoir été crée en tant que telle ou bien aménagée après la construction des habitations.
La raison pour laquelle on l’appelle ‘’gated community’’ vient du fait qu’il y a un mur construit tout autour d’un ensemble de maisons d’habitation et que l’on accède à cet ensemble par une ou plusieurs portes.

Le nom local de la ‘’Gated Community’’, la Subdivision !


L’on pourrait traduire cela par lotissement privé totalement clos, mais gardé et surveillé par des Gardes de sécurité armés.

Dans une ‘’gated community’’ aux Philippines, là ou les portes sont surveillées par des gardes armés, il faut montrer patte blanche pour pouvoir entrer.
Généralement les résidents de ces lotissements, qu’ils soient propriétaires ou locataires, ont un sticker  (autocollant) qui est apposé sur le pare brise de leur véhicule. Ce sticker, c’est un peu comme un ‘’pass’’, il montre aux gardes que vous avez l’autorisation d’entrer.

Attention, si vous avez des employés, ceux-ci devront posséder une carte d’identité (ID) avec photo, délivrée par le service de sécurité de la communauté. No ID, No Entry !

Vous n’avez pas de sticker, vous devez vous arrêter et expliquer aux gardes où vous désirez vous rendre. L’un d’entre eux va téléphoner à la personne ou à l’entreprise que vous souhaitez rencontrer, va donner votre nom et vous ne serez autorisé à entrer qu’une fois le feu vert obtenu de la personne ou de l’entreprise.

Les gardes enregistrent également les entrées et sorties des véhicules et des personnes, en notant l’heure, sur un registre spécial de couleur bleu.


Il existe plusieurs sortes de ‘’Gated Community’’.


La véritable ‘’Subdivision’’ : Un lotissement entouré de hauts murs, souvent avec du barbelé au sommet, une seule porte pour l’entrée et la sortie. Vous achetez un terrain dans ce lotissement, vous faites construire et suivez les règles de la communauté.

 
Deux autres systèmes se rapprochent de la ‘’Gated Community’’ :
Cela peut être un simple Barangay, un quartier de la ville, dont les accès vont être limités durant la nuit à une seule rue pour les entrées et sorties. Dans ce cas c’est la Police du Barangay qui contrôle les allées et venues, pas de gardes privés.

Une troisième forme de ‘’Subdivision’’, un quartier de la ville dont les rues sont fermées par de grandes portes grillagées durant la nuit (de 22 : 00 h à 06 : 00 h). Une seule porte d’accès pour les entrées et sorties, contrôlée par des gardes de sécurité privés qui notent tous les mouvements et incidents.
 

J’ai vécu pendant plus d’un an dans cette forme de ‘‘Subdivision’’, dans la ville de Quezon City, dans le UP village. Il y avait également UP Diliman, UP doctors …



Etranger, les gardes ont vite fait de vous connaitre et reconnaitre, mais si un de vos amis souhaite vous voir en soirée, vous recevrez un appel téléphonique.
Les gardes vous demanderont si vous acceptez de recevoir Monsieur X, qu’il soit à pied, en taxi ou dans son propre véhicule.


Certains de ces lotissements ne vous donnent pas vraiment l’impression de vivre aux Philippines. Vous pourriez vous croire en Floride ou en Californie ; des rues parfaites, des maisons de standing, des véhicules de luxe, Country Club, Golf, courts de Tennis, piscine …


Bien évidemment tout ceci à un prix. Si vous louez compter entre 30 et 50 % de plus sur le montant du loyer, comparé à la même location en dehors de la ‘’Gated Community‘’.

Si vous achetez un terrain afin de faire construire, le prix du mètre carré sera au moins doublé.


En tant qu’expat aux Philippines, souhaiteriez-vous vivre dans une ‘’Gated Community’’ ?


A mon avis, à vivre dans une  ‘’Subdivision’’ l’on perd une partie de ce qui fait l’essence même de la vie aux pays des 7.107 îles. Le contact avec les voisins, l’amitié et la gentillesse de la population, la vie et l’animation du quartier, les marchands ambulants, les défilés ... tout ce qui fait la ‘’vie des Philippines’’.

Certaines de ces ‘’Gated Community’’ sont de véritables Ghettos de luxe où chacun vit replié sur lui-même, sans contact avec le voisinage, totalement à l’opposé du ‘’Pinoy’’ traditionnel.



Expériences, critiques et commentaires, comme d’habitude sont les bienvenus.

1 comment:

Josick d'esprit agricole said...

Pour ma part, quand je l'ai vue la toute première fois, je croyais qu'elle avait dans les 16 ans. Et j'ai pensé que c'était rappé... pour une fois qu'une me faisait enfin sortir de ma torpeur...
Mais non, elle en avait 22.
Et je vis avec (live-in) depuis début janvier.
J'en ai 54 mais ici tous semblent me trouver beaucoup plus jeune.